Saison 1975-1976 de la Juventus FC

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Juventus Football Club
Saison 1975-1976

Généralités
Président Drapeau de l'Italie Giampiero Boniperti
Entraîneur Drapeau de l'Italie Carlo Parola
Résultats
Championnat 2e
43 points (18V-7N-5D)
46 buts pour, 26 contre
Coupe 2e du groupe 1
(2V-1N-1D)
9 buts pour, 4 contre
Coupe des clubs champions 8e-de-finale
(1V-1N-2D)
5 buts pour, 6 contre
Meilleur buteur Drapeau de l'Italie Roberto Bettega (18)

Championnat :
Drapeau de l'Italie Roberto Bettega (15)

Coupe d'Italie :
Drapeau de l'Italie Roberto Bettega (2)
Drapeau de l'Italie Fabio Capello (2)
Coupe d'Europe :
Drapeau de l'Italie Pietro Anastasi (2)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Chronologie

La saison 1975-1976 de la Juventus Football Club est la soixante-treizième de l'histoire du club, créé soixante-dix-neuf ans plus tôt en 1897.

Le club du Piémont prend part ici lors de cette saison à la 74e édition du championnat d'Italie (45e de Serie A), à la 28e édition de la Coupe d'Italie (en italien Coppa Italia), ainsi qu'à la 21e édition de la Coupe des clubs champions européens.

Historique[modifier | modifier le code]

Détentrice du scudetto, la Juventus, installée durablement dans le paysage footballistique italien, remet son titre en jeu et essaye toujours tant bien que mal d'enfin s'imposer en Europe.

Le président de la société Giampiero Boniperti fait au cours de cette nouvelle saison confiance à l'entraîneur déjà en place depuis la saison précédente, Carlo Parola.

Ensemble, les deux protagonistes, très impliqués dans l'équipe première, font confiance au noyau en place dans l'effectif, et ne recrutent cette année que très peu de nouveaux joueurs.

En effet, seuls deux joueurs rejoignent l'effectif professionnel, le futur milieu de terrain de légende Marco Tardelli (acheté à Côme pour la somme de 800 000 lires), ainsi que l'attaquant Sergio Gori.

La Vecchia Signora prend donc tout d'abord cette saison son premier rendez-vous, comme depuis maintenant de nombreuses années, avec la Coppa Italia, vers la fin du mois d'août.

Pour la première rencontre de l'année, elle s'illustre tout d'abord le mercredi avec une victoire 2-0 sur Tarente (buts de Bettega et Causio), mais se fait surprendre quatre jours plus tard sur le terrain de l'Inter (1-0) à San Siro. À la suite de cette déconvenue, les juventini doivent batailler pour sortir premiers de cette phase de groupe, et s'imposent largement le dimanche suivant sur le score fleuve de 5 à 1 à domicile contre Ternana (avec des réalisations de Damiani, Anastasi, Bettega, Altafini et Cuccureddu). Mais ce sursaut d'orgueil ne huile pourtant pas plus la machine bianconera qui ne peut faire autre chose qu'un match nul 2 buts partout contre Sambenedettese lors de la 4e et dernière journée (doublé de Capello pour la Juve). Pour la première fois depuis la saison 1970-71, les piémontais ne passent pas le premier tour de la compétition, en terminant second du groupe à 3 points derrière l'Inter.

Le nouveau jeune milieu de terrain Marco Tardelli, future légende juventina.

Mais la Madama, championne nationale en titre, attend cette année surtout avec impatience de pouvoir se confronter avec les meilleurs club européens, en disputant la Coupe des clubs champions européens.

Les joueurs piémontais commencent pourtant bien mal la compétition, en perdant par 2 buts à 1 (but de Anastasi pour la Juve) lors du premier match contre les bulgares du CSKA Sofia le , mais se rattrapent malgré tout lors du match retour avec un succès 2-0 à domicile deux semaines plus tard (grâce aux réalisations de Furino et Anastasi). Après avoir difficilement passé le premier tour, c'est pour ces 8e-de-finale au club allemand du Borussia Mönchengladbach que la Juventus doit se confronter, et se fait à nouveau surprendre lors du match aller (défaite 2 à 0 au Rheinstadion). Devant absolument s'imposer chez elle, elle n'arrive finalement pas à faire mieux qu'un match nul 2 buts à partout (réalisations bianconere de Gori et Bettega), synonyme de sortie du tournoi pour le club de Turin.

Cette saison, le principal trophée à défendre pour les bianconeri restent le titre de champion de Serie A, qu'il remettent en jeu à partir du début du mois d'octobre.

Le dimanche 5 octobre, la Juventus Football Club ouvre le bal à domicile et parvient à remporter le match contre l'Hellas Vérone sur le score de 2-1 (doublé de Causio dont un but sur penalty), totalisant ensuite trois victoires et un nul au bout de la 4e journée.

Le 7 novembre meurt à Buenos Aires en Argentine l'ex-joueur mais surtout ancien président de la Juve (entre 1941 et 1947) Piero Dusio à l'âge de 76 ans[1].

Deux jours plus tard, la Vecchia Signora lui rend hommage de la meilleure des manières en s'imposant 2 buts à rien contre la Lazio grâce à un doublé de Damiani, et continue ensuite sa série de succès, avant de ne connaître sa première défaite de la saison que lors de la 8e journée lors du légendaire Derby della Mole (défaite 2-0 contre le Torino). Elle se rattrape pourtant ensuite et termine l'année 1975 avec deux victoires d'affilée.

Cette saison et pour la 3e année d'affilée, un joueur juventino figure parmi le classement au ballon d'or. Pour cette édition de 1975, se tenant le 20 décembre[2], le gardien de but Dino Zoff finit à la 14e place au classement final avec deux votes à son actif.

L'attaquant Roberto Bettega (droit), meilleur buteur bianconero du saison, aux prises avec Maddè de l'Hellas Vérone dans le victorieuse ligue débuts, 5 octobre 1975.

Pour la première rencontre de la nouvelle année, l'équipe du Piémont gagne une nouvelle fois chez elle au Stadio Comunale sur le score de 2 buts à 1 contre Naples (avec des buts de Damiani et de Gori), et ne perdra ensuite plus jusqu'à la fin de la phase aller où la Juve termine première (à la suite de résultats record pour une phase aller avec 26 points pris sur 30 possibles). Le 15 février, la Juventus et le club de Côme font match nul un à un (but bianconero de Bettega), mettant fin à une série de huit succès consécutifs. Un peu plus d'un mois plus tard lors de la 22e journée, les zèbres se font battre pour la seconde fois de l'année sur un score de 2 à 1 (malgré un but de Damiani pour la Juventus) sur le terrain de Cesena, première déconvenue d'une série de trois défaites de suite qui fit perdre à la Juve sa première place au classement au profit de son rival de toujours, le Toro. Le 11 avril, elle reprend pied en s'imposant à Bergame 2-1 sur Ascoli avec des buts de Bettega puis d'Altafini, mais ce succès ne s'inscrit pas sur la durée, il s'ensuit deux matchs nuls de suite, avant un nouveau succès au cours de la 28e journée, 4-1 sur le terrain de Bologne (buts de Gori et Mancini contre son camp et doublé de Bettega). Lors d'un sprint final à deux journées de la fin, la Juventus parvient tout d'abord dans sa lutte pour conserver son scudetto à remporter l'avant-dernier match de la saison le 9 mai, avec un succès deux buts à zéro sur la Sampdoria à domicile (réalisations de Capello et de Furino), mais fait finalement faux pas lors de la dernière rencontre, avec une défaite sur le plus petit des scores sur le terrain de Pérouse, laissant par la même le titre de champion à l'autre club de Turin, les frères ennemis du Torino (premier titre de champion du club depuis plus de 25 ans et la période dorée du Grande Torino).

Finalement, la Juventus FC termine seconde à deux points du premier avec ses 43 points (à la suite de ses 18 victoires pour 7 nuls et 5 défaites), et finit vice-championne d'Italie pour la 12e fois de son histoire.

C'est l'attaquant Roberto Bettega qui termine cette saison meilleur buteur du club toutes compétitions confondues avec ses 18 buts.

À partir du 8 juin, c'est le vice-entraîneur de l'équipe Romolo Bizzotto qui remplace Carlo Parola sur le banc (à cause de problèmes de santé) pour les quelques derniers matchs amicaux de la saison.

Cette saison reste finalement un semi-échec pour l'équipe piémontaise, qui ne remporte aucun titre, laisse filer le championnat à son rival et ne parvient pas à s'imposer dans les différentes coupes auxquelles elle fut conviée (le club fut au cours de cette saison également confronté à des conflits internes entre groupes de joueurs, notamment entre le groupe de Roberto Bettega et Giuseppe Furino et celui de Fabio Capello et Pietro Anastasi, rivalités de vestiaire que l'entraîneur Carlo Parola ne parvint pas à calmer).

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

Résultats en championnat[modifier | modifier le code]

  • Phase aller
dimanche
1re journée
Juventus 2 - 1 Hellas Vérone Stadio Comunale, Turin
15h00
Arbitre : Ciacci
Causio But inscrit après 33 minutes 33e (pen.) But inscrit après 37 minutes 37e But inscrit après 37 minutes 37e Moro
dimanche
2e journée
Côme 2 - 2 Juventus Stadio Giuseppe Sinigaglia, Côme
15h00
Arbitre : Menegali
Pozzato But inscrit après 31 minutes 31e
Fontolan But inscrit après 62 minutes 62e
But inscrit après 1 minutes 1re Furino
Inscrit contre son camp après 89 minutes 89e (csc) Fontolan
dimanche
3e journée
Juventus 4 - 2 Fiorentina Stadio Comunale, Turin
15h00
Arbitre : Agnolin
Gori But inscrit après 20 minutes 20e
Causio But inscrit après 41 minutes 41e (pen.) But inscrit après 72 minutes 72e
Anastasi But inscrit après 78 minutes 78e
But inscrit après 23 minutes 23e Speggiorin
But inscrit après 85 minutes 85e Bresciani
dimanche
4e journée
Cagliari 0 - 1 Juventus Stadio Sant'Elia, Cagliari
14h30
Arbitre : Barbaresco
But inscrit après 19 minutes 19e Gori
dimanche
5e journée
Juventus 2 - 0 Lazio Stadio Comunale, Turin
14h30
Arbitre : Casarin
Damiani But inscrit après 47 minutes 47e But inscrit après 53 minutes 53e
dimanche
6e journée
Milan 0 - 1 Juventus Stadio San Siro, Milan
14h30
Arbitre : Menicucci
But inscrit après 75 minutes 75e Gori
dimanche
7e journée
Juventus 3 - 3 Cesena Stadio Comunale, Turin
14h30
Arbitre : Gussoni
Capello But inscrit après 49 minutes 49e
Bettega But inscrit après 52 minutes 52e
Gentile But inscrit après 81 minutes 81e
But inscrit après 21 minutes 21e (pen.) Frustalupi
But inscrit après 40 minutes 40e Urban
But inscrit après 66 minutes 66e Petrini
dimanche
8e journée
Torino 2 - 0 Juventus Stadio Comunale, Turin
14h30
52 747 spectateurs
Arbitre : Michelotti
Graziani But inscrit après 75 minutes 75e
Pulici But inscrit après 78 minutes 78e (pen.)
dimanche
9e journée
Juventus 2 - 0 Inter Stadio Comunale, Turin
14h30
Arbitre : Lattanzi
Bettega But inscrit après 36 minutes 36e
Tardelli But inscrit après 74 minutes 74e
dimanche
10e journée
Ascoli 0 - 3 Juventus Stadio Cino e Lillo Del Duca, Ascoli Piceno
14h30
Arbitre : Casarin
But inscrit après 26 minutes 26e Damiani
But inscrit après 41 minutes 41e Gori
But inscrit après 89 minutes 89e Bettega
dimanche
11e journée
Juventus 2 - 1 Naples Stadio Comunale, Turin
14h30
Arbitre : Michelotti
Damiani But inscrit après 34 minutes 34e
Gori But inscrit après 86 minutes 86e
But inscrit après 4 minutes 4e (pen.) Savoldi
dimanche
12e journée
Roma 0 - 1 Juventus Stadio Olimpico, Rome
14h30
Arbitre : Agnolin
But inscrit après 46 minutes 46e Bettega
dimanche
13e journée
Juventus 1 - 0 Bologne Stadio Comunale, Turin
14h30
Arbitre : Serafino
Bettega But inscrit après 15 minutes 15e
dimanche
14e journée
Sampdoria 0 - 2[3] Juventus Stadio Atleti Azzurri d'Italia, Bergame
14h30
Arbitre : Casarin
But inscrit après 53 minutes 53e Bettega
But inscrit après 79 minutes 79e Causio
dimanche
15e journée
Juventus 1 - 0 Pérouse Stadio Comunale, Turin
15h00
Arbitre : Barbaresco
Damiani But inscrit après 60 minutes 60e
  • Phase retour
dimanche
16e journée
Hellas Vérone 1 - 2 Juventus Stadio Marcantonio Bentegodi, Vérone
15h00
Arbitre : Lattanzi
Cozzi But inscrit après 6 minutes 6e But inscrit après 53 minutes 53e Tardelli
But inscrit après 63 minutes 63e Bettega
dimanche
17e journée
Juventus 1 - 1 Côme Stadio Comunale, Turin
15h00
Arbitre : Ciulli
Bettega But inscrit après 56 minutes 56e But inscrit après 57 minutes 57e Pozzato
dimanche
18e journée
Fiorentina 1 - 1 Juventus Stadio Comunale, Florence
15h00
Arbitre : Menegali
Bresciani But inscrit après 60 minutes 60e But inscrit après 26 minutes 26e Bettega
dimanche
19e journée
Juventus 1 - 0 Cagliari Stadio Comunale, Turin
15h00
Arbitre : Levrero
Damiani But inscrit après 35 minutes 35e (pen.)
dimanche
20e journée
Lazio 1 - 2 Juventus Stadio Olimpico, Rome
15h30
Arbitre : Panzino
Gentile Inscrit contre son camp après 10 minutes 10e (csc) But inscrit après 37 minutes 37e Bettega
Inscrit contre son camp après 50 minutes 50e (csc) Petrelli
dimanche
21e journée
Juventus 1 - 1 Milan Stadio Comunale, Turin
15h30
Arbitre : Agnolin
Capello But inscrit après 60 minutes 60e But inscrit après 30 minutes 30e Sabadini
dimanche
22e journée
Cesena 2 - 1 Juventus Stadio Dino Manuzzi, Cesena
15h30
Arbitre : Serafino
Bertarelli But inscrit après 48 minutes 48e But inscrit après 60 minutes 60e But inscrit après 11 minutes 11e Damiani
dimanche
23e journée
Juventus 0 - 2[4] Torino Stadio Comunale, Turin
15h30
68 762 spectateurs
Arbitre : Menicucci
dimanche
24e journée
Inter 1 - 0 Juventus Stadio San Siro, Milan
15h30
Arbitre : Michelotti
Bertini But inscrit après 80 minutes 80e
dimanche
25e journée
Juventus 2 - 1[3] Ascoli Stadio Atleti Azzurri d'Italia, Bergame
15h30
Arbitre : Lazzaroni
Bettega But inscrit après 13 minutes 13e
Altafini But inscrit après 71 minutes 71e
But inscrit après 53 minutes 53e (pen.) Gola
dimanche
26e journée
Naples 1 - 1 Juventus Stadio San Paolo, Naples
15h30
Arbitre : Casarin
Boccolini But inscrit après 40 minutes 40e But inscrit après 55 minutes 55e Bettega
dimanche
27e journée
Juventus 1 - 1 Roma Stadio Comunale, Turin
15h30
Arbitre : Prati
Bettega But inscrit après 33 minutes 33e But inscrit après 63 minutes 63e Petrini
dimanche
28e journée
Bologne 1 - 4 Juventus Stadio Comunale, Bologne
16h00
Arbitre : Ciacci
Massimelli But inscrit après 58 minutes 58e But inscrit après 36 minutes 36e Gori
Inscrit contre son camp après 69 minutes 69e (csc) Mancini
But inscrit après 75 minutes 75e But inscrit après 87 minutes 87e Bettega
dimanche
29e journée
Juventus 2 - 0 Sampdoria Stadio Comunale, Turin
16h00
Arbitre : Michelotti
Capello But inscrit après 47 minutes 47e
Furino But inscrit après 72 minutes 72e
dimanche
30e journée
Pérouse 1 - 0 Juventus Stadio Pian di Massiano, Pérouse
16h00
Arbitre : Menegali
Curi But inscrit après 55 minutes 55e

Classement[modifier | modifier le code]

Classement final 1975-1976 Pts MJ V N D BP BC Dif
1rightarrow.png 1. Torino 45 30 18 9 3 49 22 +27
1rightarrow.png 2. Juventus 43 30 18 7 5 46 26 +20
3. Milan 38 30 15 8 7 42 28 +14

Résultats en coupe[modifier | modifier le code]

  • Phases de poule
mercredi
1re journée
Juventus 2 - 0 Tarente Stadio Comunale, Turin
20h30
Arbitre : Benedetti
Bettega But inscrit après 68 minutes 68e
Causio But inscrit après 89 minutes 89e
dimanche
2e journée
Inter 1 - 0 Juventus Stadio San Siro, Milan
20h30
Arbitre : Prati
Libera But inscrit après 33 minutes 33e
dimanche
3e journée
Juventus 5 - 1 Ternana Stadio Comunale, Turin
20h30
Arbitre : Lazzaroni
Damiani But inscrit après 5 minutes 5e
Anastasi But inscrit après 46 minutes 46e
Bettega But inscrit après 63 minutes 63e
Altafini But inscrit après 65 minutes 65e
Cuccureddu But inscrit après 80 minutes 80e
But inscrit après 30 minutes 30e Traini
dimanche
5e journée
Sambenedettese 2 - 2 Juventus Stadio Fratelli Ballarin, San Benedetto del Tronto
16h30
Arbitre : Levrero
Chimenti But inscrit après 46 minutes 46e
Simonato But inscrit après 51 minutes 51e
But inscrit après 26 minutes 26e But inscrit après 31 minutes 31e Capello
Classement groupe 1 Pts MJ V N D BP BC Dif
1rightarrow.png 1. Inter 8 4 4 0 0 7 0 +7
1rightarrow.png 2. Juventus 5 4 2 1 1 9 4 +5
3. Tarente 4 4 2 0 2 4 4 0

Résultats en coupe des clubs champions[modifier | modifier le code]

  • 16e-de-finale
mercredi
Match aller
CSKA Sofia 2 - 1 Juventus Stade national Vassil Levski, Sofia
19h00
Arbitre : Rion
Denev But inscrit après 70 minutes 70e
Marashliev But inscrit après 91 minutes 91e
But inscrit après 40 minutes 40e Anastasi
mercredi
Match retour
Juventus 2 - 0 CSKA Sofia Stadio Comunale, Turin
20h30
Arbitre : Davidson
Furino But inscrit après 39 minutes 39e
Anastasi But inscrit après 52 minutes 52e
  • 8e-de-finale
mercredi
Match aller
Borussia Mönchengladbach 2 - 0 Juventus Rheinstadion, Düsseldorf
20h00
Arbitre : Wurtz
Heynckes But inscrit après 22 minutes 22e
Simonsen But inscrit après 37 minutes 37e
mercredi
Match retour
Juventus 2 - 2 Borussia Mönchengladbach Stadio Comunale, Turin
20h30
Arbitre : Linemayr
Gori But inscrit après 35 minutes 35e
Bettega But inscrit après 60 minutes 60e
But inscrit après 71 minutes 71e Danner
But inscrit après 87 minutes 87e Simonsen

Matchs amicaux[modifier | modifier le code]

mercredi Juventus 2 - 2[5] Roumanie
Buteurs inconnus Buteurs inconnus
samedi Pescara 1 - 4 Juventus
Buteur inconnu Buteurs inconnus
mercredi Côme 1 - 1 Juventus
Buteur inconnu Buteur inconnu
samedi Varese 1 - 0 Juventus
Buteur inconnu
mercredi Maceratese 3 - 7 Juventus
Buteurs inconnus Buteurs inconnus
mercredi Biellese 1 - 7 Juventus
Buteur inconnu Buteurs inconnus
jeudi Novare 2 - 1[6] Juventus
Buteurs inconnus Buteur inconnu
mercredi Asti 0 - 5 Juventus
Buteurs inconnus
jeudi Morbio 0 - 1 Juventus
Buteur inconnu
jeudi Alexandrie 0 - 2 Juventus
Buteurs inconnus
mercredi Verbania 0 - 9 Juventus
Buteurs inconnus
mercredi Neuchâtel Xamax score inconnu Juventus
dimanche Cremonese 1 - 1 Juventus
Buteur inconnu Buteur inconnu
mercredi Sienne score inconnu Juventus
samedi Lecce 0 - 4 Juventus
Buteurs inconnus

Effectif du club[modifier | modifier le code]

Effectif des joueurs de la Juventus Football Club lors de la saison 1975-1976.

Gardiens
Drapeau de l'Italie Giancarlo Alessandrelli
Drapeau de l'Italie Dino Zoff
Défenseurs
Drapeau de l'Italie Claudio Gentile
Drapeau de l'Italie Francesco Morini
Drapeau de l'Italie Gaetano Scirea
Drapeau de l'Italie Luciano Spinosi
Milieux de terrain
Drapeau de l'Italie Fabio Capello
Drapeau de l'Italie Franco Causio
Drapeau de l'Italie Antonello Cuccureddu
Drapeau de l'Italie Oscar Damiani
Drapeau de l'Italie Giuseppe Furino
Drapeau de l'Italie Marco Tardelli
Attaquants
Drapeau du Brésil Drapeau de l'Italie José Altafini
Drapeau de l'Italie Pietro Anastasi (C)
Drapeau de l'Italie Roberto Bettega
Drapeau de l'Italie Sergio Gori
Entraîneur
Drapeau de l'Italie Carlo Parola

Buteurs[modifier | modifier le code]

Voici ici les buteurs de la Juventus Football Club toutes compétitions confondues.

18 buts
8 buts
7 buts
6 buts
5 buts
4 buts
3 buts
2 buts
1 but

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) STAGIONE 1975-1976 IL CALENDARIO COMPLETO DELLA JUVENTUS PARTITE UFFICIALI, AMICHEVOLI E TORNEI MINORI
  2. (en) Ballon d'or 1975 — rsssf.com.
  3. a et b Rencontre disputée sur terrain neutre à Bergame.
  4. Résultat sur tapis vert par décision judiciaire à la suite de l'invasion du terrain par les supporters de la Juve, alors que le match venait de se terminer à la suite du succès 2-1 du Torino (avec deux buts contre leur camp en faveur du Torino, un d'Antonello Cuccureddu à la 2e et un d'Oscar Damiani à la 44e, puis un but de Roberto Bettega à la 70e pour la Juve)
  5. (it) STAGIONE 1975-1976 PARTITE AMICHEVOLI E TORNEI MINORI
  6. Inauguration du Stadio Silvio Piola du Novare Calcio.

Liens externes[modifier | modifier le code]