Saison 1967-1968 de la Juventus FC

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Juventus Football Club
Saison 1967-1968

Généralités
Président Drapeau de l'Italie Vittore Catella
Entraîneur Drapeau : Paraguay Heriberto Herrera
Résultats
Championnat 3e
36 points (13V-10N-7D)
33 buts pour, 29 contre
Coupe 1er tour
(0V-0N-1D)
0 but pour, 0 contre
Coupe des clubs champions Demi-finale
(4V-2N-3D)
7 buts pour, 6 contre
Coupe des Alpes 5e du groupe B
(1V-0N-4D)
8 buts pour, 11 contre
Meilleur buteur Drapeau de l'Italie Gianfranco Zigoni (10)

Championnat :
Drapeau de l'Italie Virginio De Paoli (8)

Coupe d'Europe :
Drapeau de la Suède Roger Magnusson (2)
Coupe des Alpes :
Drapeau de l'Italie Gianfranco Zigoni (2)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Chronologie

La saison 1967-1968 de la Juventus Football Club est la soixante-cinquième de l'histoire du club, créé soixante-et-onze ans plus tôt en 1897.

L'équipe turinoise prend part ici lors de cette saison à la 66e édition du championnat d'Italie (37e de Serie A), à la 20e édition de la Coupe d'Italie (en italien Coppa Italia), ainsi qu'à la 13e édition de la Coupe des clubs champions européens.

Historique[modifier | modifier le code]

La Juventus du président Vittore Catella et de l'entraîneur Heriberto Herrera doit au cours de cette saison défendre son titre de champion acquis la saison précédente.

Quelques joueurs viennent s'ajouter cette saison à l'effectif déjà huilé du movimiento d'Herrera. Un jeune défenseur est lancé hors du centre de formation, Gianluigi Roveta. On note ensuite également quelques arrivées au milieu comme le jeune Franco Causio, Guido Onor, Luigi Simoni ou encore Carlo Volpi, l'attaque étant elle renforcée par l'arrivée du suédois Roger Magnusson[1].

Les juventini dans la formation au Campo Combi dans la seconde moitié de 1967

C'est cette année la Coppa Italia que les piémontais doivent jouer en premier, avec un premier match comptant pour le premier tour éliminatoire. Le dimanche , ils se retrouvent opposés à Varèse. Après un score vierge, ce sont finalement ces derniers qui furent déclarés vainqueurs par tirage au sort, la Juve étant éliminée pour la première fois de son histoire à ce stade de la compétition, au bout d'un match seulement.

Après 6 années d'absence, les juventini retrouvent enfin la C1 et disputent toujours au mois de septembre la Coupe des clubs champions européens 1967-1968, se retrouvant opposés pour leur première rencontre des 16e-de-finale aux grecs de l'Olympiakos. Après un score vierge à l'aller, les Athéniens sont finalement battus par 2 buts à rien (buts de Zigoni et Menichelli). Au tour suivant, la Juve retrouve l'équipe roumaine du Rapid Bucarest, et, après s'être imposés sur le plus petit des scores grâce à Magnusson à l'aller, franchit l'étape roumaine à la suite du match sans buts du retour au Stadionul Giuleşti. Le , la Vieille Dame subit son premier revers de la compétition, battue 3 buts à 2 contre les Allemands de l'Eintracht Brunswick (but de Kaack contre son camp pour la Juve), mais parvient à s'en débarrasser par deux fois 1-0 lors du match retour et du match de barrage (buts de Bercellino sur penalty et de Magnusson). Qualifiés pour la première fois pour le dernier carré, le club de Turin est confronté à un gros morceau, le Benfica, déjà deux fois vainqueur de l'espoir. Moins expérimentés que ces derniers, ils sont d'abord battus à l'aller par les portugais 2 à 0 à l'Estádio da Luz, ne parvenant pas à redresser la barre au retour (1-0). N'étant jamais allés aussi loin dans la compétition, les italiens se retrouvent donc aux portes de la finale.

Le nouvel achat et météore bianconera, l'attaquant suédois Roger Magnusson (droit), a commis la défense de l'Eintracht Brunswick dans le match retour du quarts-de-finale de la Coupe des clubs champions au stade communal de Turin (1-0), 28 février 1968.

En septembre, la Juventus FC a également rendez-vous avec la Série A pour défendre son titre.

La première journée est conclue par un succès à domicile 3-1 contre Mantoue (buts de Spelta contre son camp, De Paoli et Menichelli), et, après un match sans but contre Atalanta, s'impose par 3 buts à zéro le 8 octobre contre Varèse. Deux semaines après, la Juve se fait humilier par son frère rival du Torino lors du Derby della Mole, par un score sans appel 4-0 (n'ayant plus perdue aussi lourdement face au Toro depuis la saison 1944). Deux journées plus tard, la Madama enregistre sa première série de deux revers consécutifs, avant à nouveau lors de la 10e journée (2-0 contre le Lanerossi Vicence grâce à Chinesinho et Menichelli).

Le 31 décembre a lieu au Stadio Comunale l'un des matchs les plus attendus de l'année, la rencontre contre l'ennemi de l'Inter, que la Vecchia Signora bat finalement 3-2 (réalisations de Leoncini, De Paoli et de Bercellino). Ce fut à partir de cette date que l'expression de Derby d'Italia[2] (en français Derby d'Italie), inventée par le journaliste sportif italien Gianni Brera, commença à être employée par les tifosi et les médias italiens pour désigner l'intense rencontre entre les deux ennemis piémontais et lombards[3],[4].

Trois journées plus tard, pour le premier match des phases retour, les zèbres ne purent faire mieux qu'un nul 0-0 contre Mantoue, avant de s'incliner ensuite très lourdement 5 à 0 contre Varese le 4 février (le club n'ayant plus subit une défaite avec au moins 5 buts d'écart depuis la saison 1958-59), premier match d'une série de 5 rencontres sans victoires. Le 10 mars, les bianconeri s'imposent enfin à nouveau 2 buts à 0 grâce à un doublé de Cagliari contre Menichelli. La 25e journée ouvre enfin une série de trois succès d'affilée, mais sans grands espoirs de remporter le scudetto, trop loin du Milan. Mais l'écart entre eux et les lombards les ayant trop distancés n'empêche pourtant pas l'équipe juventina de terminer les 3 derniers matchs de sa saison avec un bilan de 2 succès et d'un nul.

Les Turinois au 3e rang en Serie A, demi-finalistes de la Coupe des clubs champions et éliminé au premier tour de la Coupe d'Italie.

Les juventini terminent donc leur saison avec un total de 36 points, remportés grâce à leurs 13 victoires, 10 matchs nuls et 7 défaites, la Juventus finissant à la 3e place sur le podium, laissant son scudetto à l'AC Milan.

N'ayant plus disputés la Coupe des Alpes depuis 2 ans, les piémontais retrouvent la compétition se jouant conjointement en Suisse et en Allemagne. Sans grande efficacité offensive, la Juve perd ses 4 premiers matchs contre Cagliari, Schalke 04, l'Eintracht Francfort et le BSC Young Boys (respectivement 1-0, 3-1, 2-1 puis 3-1) malgré 3 buts bianconeri de Leoncini, De Paoli et Zigoni (sur penalty), mais sauve son honneur en écrasant 5-2 les suisses-allemands du FC Lucerne chez eux au Stade de l'Allmend (avec des réalisations de Sacco, Zigoni (penalty), Menichelli, Gori et Favalli). Le club italien termine donc la compétition à la 5e place sur 6 au classement.

En juin, 3 joueurs bianconeri participent à l'Euro 1968 avec la sélection italienne (qui participe pour la première fois à la compétition), les défenseurs Giancarlo Bercellino, Ernesto Càstano, et Sandro Salvadore. La Squadra Azzurra remporte pour la première fois le trophée et les 3 joueurs deviennent les premiers italiens à remporter le Championnat d'Europe de football (appelé à l'époque Coupe d'Europe des nations) sous les couleurs de la Juve[5].

Bien qu'en manque d'un véritable buteur (le meilleur buteur de l'équipe étant Gianfranco Zigoni avec seulement 10 buts), la Juventus Football Club a montrée cette année, en plus d'une place sur le podium, qu'elle pouvait enfin faire quelque chose en Europe.

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

Résultats en championnat[modifier | modifier le code]

  • Phase aller
dimanche
1re journée
Juventus 3 - 1 Mantoue Stadio Comunale, Turin
15h00
Arbitre : Bernardis
Spelta Inscrit contre son camp après 13 minutes 13e (csc)
De Paoli But inscrit après 78 minutes 78e
Menichelli But inscrit après 81 minutes 81e
But inscrit après 56 minutes 56e (pen.) Corelli
dimanche
2e journée
Atalanta 0 - 0 Juventus Stadio Atleti Azzurri d'Italia, Bergame
15h00
Arbitre : Sbardella
dimanche
3e journée
Juventus 3 - 0 Varese Stadio Comunale, Turin
15h00
Arbitre : Di Tonno
Sacco But inscrit après 8 minutes 8e
Zigoni But inscrit après 19 minutes 19e
Leoncini But inscrit après 71 minutes 71e
dimanche
4e journée
Bologne 0 - 0 Juventus Stadio Comunale, Bologne
15h00
Arbitre : Lo Bello
dimanche
5e journée
Juventus 0 - 4 Torino Stadio Comunale, Turin
14h30
56 204 spectateurs
Arbitre : Francescon
But inscrit après 3 minutes 3e But inscrit après 7 minutes 7e But inscrit après 60 minutes 60e Combín
But inscrit après 67 minutes 67e Carelli
dimanche
6e journée
Milan 0 - 0 Juventus Stadio San Siro, Milan
14h30
Arbitre : Lo Bello
dimanche
7e journée
Juventus 0 - 1 Roma Stadio Comunale, Turin
14h30
Arbitre : Carminati
But inscrit après 76 minutes 76e Capello
dimanche
8e journée
Cagliari 2 - 0 Juventus Stadio Amsicora, Cagliari
14h30
Arbitre : Monti
Greatti But inscrit après 43 minutes 43e
Rizzo But inscrit après 71 minutes 71e
dimanche
9e journée
Juventus 2 - 2 Fiorentina Stadio Comunale, Turin
14h30
Arbitre : Sbardella
Zigoni But inscrit après 38 minutes 38e
Bercellino But inscrit après 81 minutes 81e (pen.)
Inscrit contre son camp après 60 minutes 60e (csc) Salvadore
But inscrit après 71 minutes 71e Pirovano
dimanche
10e journée
Lanerossi Vicence 0 - 2 Juventus Stadio Romeo Menti, Vicence
14h30
Arbitre : Genel
But inscrit après 29 minutes 29e Chinesinho
But inscrit après 76 minutes 76e Menichelli
samedi
11e journée
Juventus 1 - 1 Naples Stadio Comunale, Turin
14h30
Arbitre : Francescon
Pogliana Inscrit contre son camp après 39 minutes 39e (csc) But inscrit après 78 minutes 78e Altafini
dimanche
12e journée
Brescia 0 - 1 Juventus Stadio Mario Rigamonti, Brescia
14h30
Arbitre : Picasso
But inscrit après 29 minutes 29e De Paoli
dimanche
13e journée
Juventus 3 - 2 Inter Stadio Comunale, Turin
14h30
Arbitre : Monti
Leoncini But inscrit après 14 minutes 14e
De Paoli But inscrit après 60 minutes 60e
Bercellino But inscrit après 75 minutes 75e (pen.)
But inscrit après 17 minutes 17e Domenghini
But inscrit après 89 minutes 89e Cappellini
dimanche
14e journée
Sampdoria 1 - 1 Juventus Stade Luigi-Ferraris, Gênes
14h30
Arbitre : Carminati
Cristin But inscrit après 48 minutes 48e But inscrit après 35 minutes 35e Zigoni
dimanche
15e journée
Juventus 2 - 0 SPAL Stadio Comunale, Turin
14h30
Arbitre : D'Agostini
Leoncini But inscrit après 36 minutes 36e
De Paoli But inscrit après 64 minutes 64e
  • Phase retour
dimanche
16e journée
Mantoue 0 - 0 Juventus Stadio Danilo Martelli, Mantoue
14h30
Arbitre : Pieroni
samedi
17e journée
Juventus 2 - 1 Atalanta Stadio Comunale, Turin
14h30
Arbitre : Branzoni
De Paoli But inscrit après 27 minutes 27e
Chinesinho But inscrit après 73 minutes 73e
But inscrit après 41 minutes 41e Danova
dimanche
18e journée
Varese 5 - 0 Juventus Stadio Franco Ossola, Varèse
15h00
Arbitre : Sbardella
Anastasi But inscrit après 20 minutes 20e But inscrit après 64 minutes 64e But inscrit après 87 minutes 87e
Leonardi But inscrit après 29 minutes 29e
Vastola But inscrit après 55 minutes 55e
dimanche
19e journée
Juventus 0 - 0 Bologne Stadio Comunale, Turin
15h00
Arbitre : Pieroni
dimanche
20e journée
Torino 2 - 1[6] Juventus Stadio Comunale, Turin
15h00
55 270 spectateurs
Arbitre : Genel
Facchin But inscrit après 33 minutes 33e
Agroppi But inscrit après 37 minutes 37e
But inscrit après 13 minutes 13e De Paoli
samedi
21e journée
Juventus 1 - 2 Milan Stadio Comunale, Turin
15h00
Arbitre : Francescon
Zigoni But inscrit après 22 minutes 22e But inscrit après 14 minutes 14e Prati
But inscrit après 48 minutes 48e Hamrin
dimanche
22e journée
Roma 0 - 0 Juventus Stadio Olimpico, Rome
15h00
Arbitre : Lo Bello
dimanche
23e journée
Juventus 2 - 0 Cagliari Stadio Comunale, Turin
15h00
Arbitre : De Marchi
Menichelli But inscrit après 19 minutes 19e But inscrit après 69 minutes 69e
dimanche
24e journée
Fiorentina 2 - 0 Juventus Stadio Comunale, Florence
15h00
Arbitre : Toselli
Maraschi But inscrit après 33 minutes 33e
Brugnera But inscrit après 90 minutes 90e
dimanche
25e journée
Juventus 1 - 0 Lanerossi Vicence Stadio Comunale, Turin
15h00
Arbitre : Pieroni
De Paoli But inscrit après 39 minutes 39e
dimanche
26e journée
Naples 1 - 2 Juventus Stadio San Paolo, Naples
15h30
Arbitre : Vacchini
Juliano But inscrit après 84 minutes 84e But inscrit après 48 minutes 48e De Paoli
But inscrit après 70 minutes 70e Chinesinho
dimanche
27e journée
Juventus 2 - 1 Brescia Stadio Comunale, Turin
15h30
Arbitre : Di Tonno
Zigoni But inscrit après 38 minutes 38e
Del Sol But inscrit après 76 minutes 76e
Inscrit contre son camp après 21 minutes 21e (csc) Sacco
dimanche
28e journée
Inter 0 - 0 Juventus Stadio San Siro, Milan
16h00
Arbitre : Pieroni
dimanche
29e journée
Juventus 3 - 1 Sampdoria Stadio Comunale, Turin
16h00
Arbitre : Vacchini
Vincenzi Inscrit contre son camp après 56 minutes 56e (csc)
Zigoni But inscrit après 67 minutes 67e
Menichelli But inscrit après 76 minutes 76e
But inscrit après 21 minutes 21e Francesconi
dimanche
30e journée
SPAL 0 - 1 Juventus Stadio Comunale, Ferrare
16h00
Arbitre : Angonese
But inscrit après 9 minutes 9e Zigoni

Classement[modifier | modifier le code]

Classement final 1967-1968 Pts MJ V N D BP BC Dif
1rightarrow.png 1. Milan 46 30 18 10 2 53 24 +29
2. Naples 37 30 13 11 6 34 24 +10
1rightarrow.png 3. Juventus 36 30 13 10 7 33 29 +4

Résultats en coupe[modifier | modifier le code]

  • 1er tour éliminatoire
dimanche Juventus 0 - 0[7]
(a.p.)
Varese Stadio Comunale, Turin
17h30
Arbitre : Picasso

Résultats en coupe des clubs champions[modifier | modifier le code]

  • 16e-de-finale
mercredi
Match aller
Olympiakos 0 - 0 Juventus Stade Karaïskaki, Athènes
16h15
35 702 spectateurs
Arbitre : Horvath
mercredi
Match retour
Juventus 2 - 0 Olympiakos Stadio Comunale, Turin
15h00
31 878 spectateurs
Arbitre : Droz
Zigoni But inscrit après 12 minutes 12e
Menichelli But inscrit après 49 minutes 49e
  • 8e-de-finale
mercredi
Match aller
Juventus 1 - 0[8] Rapid Bucarest Stadio Comunale, Turin
15h00
19 452 spectateurs
Arbitre : Emsberger
Magnusson But inscrit après 57 minutes 57e
mercredi
Match retour
Rapid Bucarest 0 - 0 Juventus Stadionul Giuleşti, Bucarest
13h30
5500 spectateurs
Arbitre : Riegg
  • Quarts-de-finale
mercredi
Match aller
Eintracht Brunswick 3 - 2[9] Juventus Stadion an der Hamburger Straße, Brunswick
20h00
29 963 spectateurs
Arbitre : Droz
Kaack But inscrit après 28 minutes 28e
Dulz But inscrit après 37 minutes 37e
Berg But inscrit après 38 minutes 38e
Inscrit contre son camp après 12 minutes 12e (csc) Kaack
mercredi
Match retour
Juventus 1 - 0 Eintracht Brunswick Stadio Comunale, Turin
15h00
37 918 spectateurs
Arbitre : Schiller
Bercellino But inscrit après 88 minutes 88e (pen.)
mercredi
Match de barrage
Juventus 1 - 0 Eintracht Brunswick Stade du Wankdorf, Berne
20h15
44 700 spectateurs
Arbitre : Dienst
Magnusson But inscrit après 57 minutes 57e
  • Demi-finale
jeudi
Match aller
Benfica 2 - 0 Juventus Estádio da Luz, Lisbonne
21h45
37 918 spectateurs
Arbitre : Barde
Torres But inscrit après 63 minutes 63e
Eusébio But inscrit après 69 minutes 69e
mercredi
Match retour
Juventus 0 - 1 Benfica Stadio Comunale, Turin
21h15
62 570 spectateurs
Arbitre : Glöckner
But inscrit après 69 minutes 69e Eusébio

Résultats en coupe des Alpes[modifier | modifier le code]

  • Phases de poule
samedi
1re journée
Juventus 0 - 1 Cagliari Stade Saint-Jacques, Bâle
Arbitre : Bucheli
But inscrit après 43 minutes 43e Cera
mardi
2e journée
Schalke 04 3 - 1 Juventus Glückauf-Kampfbahn, Gelsenkirchen
19h30
Arbitre : Heymann
Pohlschmidt But inscrit après 16 minutes 16e
Wittkamp But inscrit après 30 minutes 30e
Becher But inscrit après 88 minutes 88e
But inscrit après 71 minutes 71e Leoncini
dimanche
3e journée
Eintracht Francfort 2 - 1 Juventus Waldstadion, Francfort
Arbitre : Schneuwly
Blusch But inscrit après 51 minutes 51e But inscrit après 61 minutes 61e But inscrit après 49 minutes 49e De Paoli
mardi
4e journée
BSC Young Boys 3 - 1 Juventus Stade du Wankdorf, Berne
20h15
Arbitre : Kreitlein
Allemann But inscrit après 28 minutes 28e
Guggisberg But inscrit après 34 minutes 34e But inscrit après 70 minutes 70e
But inscrit après 90 minutes 90e (pen.) Zigoni
samedi
5e journée
Lucerne 2 - 5 Juventus Stade de l'Allmend, Lucerne
17h15
Arbitre : Siebert
Richter But inscrit après 32 minutes 32e
Trivellin But inscrit après 86 minutes 86e (pen.)
But inscrit après 31 minutes 31e Sacco
But inscrit après 64 minutes 64e (pen.) Zigoni
But inscrit après 71 minutes 71e Menichelli
But inscrit après 80 minutes 80e Gori
But inscrit après 84 minutes 84e Favalli

Classement[modifier | modifier le code]

Matchs de poule - groupe B Pts MJ V N D BP BC Dif
1rightarrow.png 1. Schalke 04 8 5 3 2 0 13 4 +9
2. Cagliari 8 5 3 2 0 12 7 +5
3. Eintracht Francfort 7 5 2 3 0 16 10 +6
4. BSC Young Boys 5 5 2 1 2 10 11 -1
1rightarrow.png 5. Juventus 2 5 1 0 4 6 11 -11

Matchs amicaux[modifier | modifier le code]

dimanche Biellese 0 - 4[10] Juventus
Buteurs inconnus
dimanche Novare 0 - 1 Juventus
Buteur inconnu
mercredi Juventus 1 - 2 Eintracht Braunschweig
Buteur inconnu Buteurs inconnus
dimanche Brescia 0 - 4 Juventus
Buteurs inconnus
mercredi Canelli 0 - 6 Juventus
Buteurs inconnus
jeudi Biellese 1 - 3 Juventus
Buteur inconnu Buteurs inconnus
mercredi Castor 1 - 5 Juventus
Buteur inconnu Buteurs inconnus
mercredi Pinerolo 1 - 8 Juventus
Buteur inconnu Buteurs inconnus
lundi Juventus 1 - 1 Lecco
Buteur inconnu Buteur inconnu
jeudi Juventus 2 - 0[11]
6 - 1[11]
Castor
Pinerolo
Buteurs inconnus Buteur inconnu
jeudi Biellese 1 - 2 Juventus
Buteur inconnu Buteurs inconnus
jeudi Juventus 4 - 0 Pro Vercelli
Buteurs inconnus
jeudi Verbania 0 - 7 Juventus
Buteurs inconnus
jeudi Savone 0 - 1 Juventus
Buteur inconnu
vendredi OGC Nice 1 - 1 Juventus
Buteur inconnu Buteur inconnu
mardi Aoste 0 - 5 Juventus
Buteurs inconnus
dimanche Pro Vercelli 0 - 5 Juventus
Buteurs inconnus
dimanche Fiorentina 2 - 0 Juventus
Buteurs inconnus
jeudi Piemonte 0 - 6 Juventus
Buteurs inconnus

Effectif du club[modifier | modifier le code]

Effectif des joueurs de la Juventus Football Club lors de la saison 1967-1968.

Gardiens
Drapeau de l'Italie Roberto Anzolin
Drapeau de l'Italie Angelo Colombo
Drapeau de l'Italie Pietro Fioravanti
Défenseurs
Drapeau de l'Italie Giancarlo Bercellino
Drapeau de l'Italie Ernesto Càstano (C)
Drapeau de l'Italie Alberto Coramini
Drapeau de l'Italie Gianfranco Leoncini
Drapeau de l'Italie Gianluigi Roveta
Drapeau de l'Italie Sandro Salvadore
Drapeau de l'Italie Benito Sarti
Milieux de terrain
Drapeau de l'Italie Franco Causio
Drapeau du Brésil Chinesinho
Drapeau de l'Espagne Luis del Sol
Drapeau de l'Italie Erminio Favalli
Drapeau de l'Italie Adolfo Gori
Drapeau de l'Italie Giampaolo Menichelli
Drapeau de l'Italie Guido Onor
Drapeau de l'Italie Giovanni Sacco
Drapeau de l'Italie Luigi Simoni
Drapeau de l'Italie Carlo Volpi
Attaquants
Drapeau de l'Italie Virginio De Paoli
Drapeau de l'Italie Gianfranco Zigoni
Drapeau de la Suède Roger Magnusson
Entraîneur
Drapeau : Paraguay Heriberto Herrera

Buteurs[modifier | modifier le code]

Voici ici les buteurs de la Juventus Football Club toutes compétitions confondues.

10 buts
9 buts
7 buts
4 buts
3 buts
2 buts
1 but

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il fut autorisé par l'UEFA le à participer à la Coupe des clubs champions (les joueurs étrangers ne pouvant pas disputer le championnat).
    Cfr. (it) STAGIONE 1967-1968 IL CALENDARIO COMPLETO DELLA JUVENTUS PARTITE UFFICIALI, AMICHEVOLI E TORNEI MINORI
  2. FIFA.com - Le derby d'Italie divise le pays
  3. Le "choc" des "légendes"... ?
  4. Le calcio italien des années 1960 fut presque entièrement dominé par ces deux régions, rivales historiques depuis des siècles, et bien désormais sans aucun doute rivales sportives.
  5. (en) « European Championship 1968 – Details Final Tournament », The Record Sport Soccer Statistics Foundation (consulté le 23 mars 2012)
  6. 150e « derby turinois » de l'histoire toutes compétitions confondues (matchs amicaux également).
  7. Varese fut déclaré vainqueur du match par tirage au sort.
  8. Première rencontre officielle contre une équipe roumaine.
  9. Première rencontre officielle contre une équipe allemande (à l'époque en RFA).
  10. (it) STAGIONE 1967-1968 PARTITE AMICHEVOLI E TORNEI MINORI
  11. a et b La 1re mi-temps du match fut jouée contre Castor et la seconde mi-temps contre Pinerolo.