Saints-Geosmes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saints-Geosmes
Saints-Geosmes
L'église des Trois-Jumeaux de Saints-Geosmes.
Blason de Saints-Geosmes
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haute-Marne
Arrondissement Langres
Canton Langres
Intercommunalité Communauté de communes du Grand Langres
Maire
Mandat
Jacky Maugras
2016-2020
Code postal 52200
Code commune 52449
Démographie
Gentilé Saints-Geosmois
Population
municipale
1 137 hab. (2016)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 49′ 22″ nord, 5° 19′ 41″ est
Altitude 458 m
Min. 348 m
Max. 476 m
Superficie 27,61 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Saints-Geosmes

Géolocalisation sur la carte : Haute-Marne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Marne
City locator 14.svg
Saints-Geosmes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saints-Geosmes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saints-Geosmes
Liens
Site web https://www.saints-geosmes.com/

Saints-Geosmes est une commune nouvelle, située dans le département de la Haute-Marne en région Grand Est, créée le .

Elle est issue du regroupement de deux communes : l'ancienne commune Saints-Geosmes et Balesmes-sur-Marne[1].

Saints-Geosmes est un petit bourg d'un peu moins de 1000 habitants (selon les dernières estimations 2018). qui se développe beaucoup depuis 1968.

Balesmes-sur-Marne est un village d'environ 250 habitants où la Marne prend sa source.

Géographie[modifier | modifier le code]


Saints-Geosmes vue du ciel .

Localisation[modifier | modifier le code]

Saints-Geosmes est située à trois kilomètres au sud de Langres et fait partie de l'aire urbaine de Langres et de son l'unité urbaine.

Saints-Geosmes et Balesmes-sur-Marne, à droite

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saints-Geosmes
Perrancey-les-Vieux-Moulins Langres Saint-Vallier-sur-Marne
Noidant-le-Rocheux Saints-Geosmes Chalindrey
Brennes Bourg
Cohons
Noidant-Chatenoy
Le Pailly

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestée sous la forme Sanctorum Geminorum en 814.

Il s'agit du pluriel du latin sanctus et du nom de saint au pluriel Gemini, soit « les saints jumeaux ».

Le singulier administratif Saint-Geosmes, qui peut faire penser à un faux saint, est récent.

Histoire[modifier | modifier le code]

Saints-Geosmes[modifier | modifier le code]

Saints-Geosmes est l'altération de « Saints Jumeaux ». Il s'agit de trois frères jumeaux grecs : Speusippe, Méleusippe et Éleusippe, saints patrons de Saints-Geosmes, qui auraient été martyrisés par les Romains, martyrisés, écartelés et brûlés, sous ses yeux dans le village au IIe siècle en 155.

Le cimetière communal renferme un « martyrat » élevé jadis sur les lieux où la tradition place le supplice des triplés.

Le culte des trois jumeaux est à l'origine du développement d'une abbaye bénédictine, puis d'un prieuré au XIIe siècle qui dura jusqu'au XVIIIe siècle.

Le village s'est développé au carrefour de deux voies romaines : de Andemantunnum à Lugdunum et l'autre reliant Andemantunnum à Augustodunum.

Balesmes-sur-Marne[modifier | modifier le code]

Le village tire son nom de celui de la Minerve gauloise, Belisama, compagne de l’Apollon gaulois Belenos. Ces divinités étaient autrefois vénérées près des sources de la Marne, à peu de distance du village. Il est probable qu’un établissement romain et quelques habitations de la même époque, étagés entre la source de la Marne et l’église, aient précédé le village actuel. Dans ce contexte, la légende du gaulois Sabinus, révolté contre Rome et qui se serait caché pendant neuf ans dans une grotte située près de ces sources, n’a aucune réalité, et doit être abandonnée aujourd’hui. Le village actuel n’est connu que depuis le Haut Moyen-âge, l’évêque de Langres y possédant la seigneurie en fief mouvant de toute antiquité ainsi que la mairie héréditaire[réf. nécessaire]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

La commune nouvelle est formée par la réunion de 2 anciennes communes :


Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Saints-Geosmes (commune déléguée)
(siège)
52P05 CC du Grand Langres 14,94 919 (2013) 62


Balesmes-sur-Marne 52036 CC du Grand Langres 12,67 236 (2013) 19

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2016 En cours Jacky Maugras    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2016, la commune comptait 1 137 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2014 2015 2016
1 1451 1411 137
(Sources : Insee à partir de 2014[2].)


Établissement scolaire[modifier | modifier le code]

Le pôle scolaire Jean Breton inauguré en 1980 et abritant les classes élémentaires s’est étoffé au fils des 30 dernières années d’une école maternelle de deux classes en 1991 et d’un bâtiment d’accueil périscolaire et cantine en 2014. Le pôle scolaire abrite également dans son enceinte la bibliothèque municipale.

Depuis 2004, le pôle scolaire accueille les enfants de Saints-Geosmes et Balesmes ainsi que ceux des communes de Noidant-le-Rocheux, Courcelles-en-Montagne, Bourg,  Châtenay-Macheron  et Saint-Maurice. Les enfants sont répartis par niveaux dans les 6 classes de l’école primaire. En septembre 2017, la compétence scolaire et périscolaire est passée dans l’escarcelle de la Communauté de Commune du Grand Langres (CCGL). L’inscription des enfants à l’école du village a toujours lieux en mairie mais la gestion de la vie scolaire et périscolaire est désormais réalisée dans les locaux de la communauté de commune qui assure l’inscription à l’accueil périscolaire et à la cantine. En 2017, l’équipe enseignante composée de 8 enseignants et de 2 ATSEM prend en charge 134 enfants.


L'école primaire.
L'école maternelle.


Sport[modifier | modifier le code]

Sensation Nature (Accrobranche)

Sur le territoire de la commune est installé une structure d'accrobranche avec 10 parcours de difficultés différentes.

Parcours de santé

A proximité de l’attraction de l'accrobranche, un parcours de santé sur une distance de 3300 m.

Le Court de tennis

1 terrain de tennis situé derrière la salle polyvalente .

Voie Verte  

Parcours aménagé de 12km sur l’ancien tracé d’une voie ferrée reliant Langres à Poinson -Beneuvre (21) permettant de découvrir le plateau de Langres au travers la campagne verdoyante et boisée.

Football Club de Saints-Geosmes.

La commune a un club de foot, notamment appelé Sud 52.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Saints-Geosmes[modifier | modifier le code]

  • L'église des Trois-Jumeaux, XIIIe siècle avec sa crypte carolingienne du IXe siècle où ont été retrouvés dans les années 1990 les ossements de trois frères jumeaux du IIe siècle aux os cassés en de multiples endroits qui confirment la légende des trois frères jumeaux, Classée MH (1892, 1909, crypte, église)6,7,8.
Le fort de la Bonnelle ou fort Decrès et quelques ouvrages militaires de la fin du XIXe siècle témoignent également d’un passé militaire, Saints-Geosmes faisant partie du dispositif de la ceinture fortifiée de Langres.

Balesmes-sur-Marne[modifier | modifier le code]

Source de la Marne

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Émile Jolibois, La Haute-Marne ancienne et moderne. Dictionnaire géographique, statistique, historique et biographique de ce département, Chaumont, 1858.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « recueil des actes administratifs de Haute-Marne » (consulté en 07:2018)
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2014, 2015 et 2016.