Pompée (sainte)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sainte Pompée)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sainte Pompée
Image illustrative de l’article Pompée (sainte)
Tombeau dit de sainte Pompée en l'église Sainte-Pompée de Langoat.
Sainte
Naissance Ve siècle
Décès ap. 545 
Tréguier (Armorique
Autres noms Aspasie, Koupaia
Fête 2 janvier

Sainte Pompée (en latin : Alma Pompeia ou en breton : Koupaia[1]), connue aussi sous le nom d'Aspasie, est une sainte originaire de Grande-Bretagne et immigrée en Armorique au VIe siècle. La sainte est fêtée le 2 janvier.

Biographie légendaire[modifier | modifier le code]

Fille du roi Eusèbe et de Sainte Landouenne, Sainte Pompée est l'épouse du roi légendaire Hoël Ier dit « le Grand » qui régne sur la Bretagne armoricaine. Au début de son mariage, les Frisons, alliés des Francs, firent en 509 une irruption dans l'Armorique, s'emparèrent du pays, puis en chassèrent les princes et les seigneurs. Ces événements obligèrent le roi Hoël et sa famille à passer la mer pour se réfugier en Grande-Bretagne.

Quatre ans plus tard, seul Hoël débarquait de nouveau sur le continent et reprenait possession de son royaume. Ce ne serait toutefois qu'après la mort du roi, en 545, que Pompée et sa fille Sève seraient revenues en Armorique, dans l'émigration dirigée par son fils saint Tugdual.

Elle s'installa à proximité du monastère de Tréguier, fondé par ce dernier, et mourut à cet endroit même, là où s'élève aujourd'hui l'église de Langoat. Ses reliques y sont encore conservées et un cénotaphe lui est dressé.

Descendance[modifier | modifier le code]

Sainte Pompée eut sept enfants dont :

Ses traces dans la Bretagne actuelle[modifier | modifier le code]

  • Langoat : église Sainte-Pompée en forme de croix latine. Tombeau dit de sainte Pompée et panneaux en bas-relief racontant sa légende. Statues anciennes de sainte Pompée, de saint Tugdual (son fils) en pape, de saint Leonor (son autre fils), de sainte Sève (sa fille)[2].
  • Sainte-Sève : l'église Sainte-Sève contient une statue de sainte Pompée et le nom d'un lieu-dit (Trébompé) provient probablement d'une déformation du nom de Pompée.
Sainte Pompée (église de Trezeny)

Vallée des Saints : Une statue de sainte Koupaia, nom breton de sainte Pompée, sculptée par P. Le Guen et P. Leost dans le granit bleu de Lanhelin, a été érigée en 2012.

  • Trezeny : il y a un vitrail représentant sainte Pompée dans l'église saint Zény.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire des Saints bretons (Editions Sand - 1985)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :