Sainte Bibiane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Châsse et figure de cire de sainte Viviane en l'église Saint-Sulpice de Fougères.

Sainte Bibiane, sainte Viviane ou sainte Vivienne est une vierge qui, selon la tradition, connut la gloire du martyr à Rome sous l'empereur Julien en 363. Elle est honorée le 2 décembre. On érigea sur son tombeau une chapelle qui est devenue la basilique Sainte-Marie-Majeure.

Son existence paraît relever d’une tradition apocryphe car Jean Guiraud, fondateur de l’Association catholique des chefs de famille et rédacteur de manuels scolaires à destination des établissements privés, qui releva avec minutie la moindre persécution qu'il pouvait mettre à la charge de l'empereur Julien n’en fait pas mention[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Guiraud, Histoire partiale histoire vraie, tome I Des origines à Jeanne d'Arc, neuvième édition, Gabriel Beauchesne & Cie Editeurs, Paris 1911

Annexe[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Sainte Bibiane » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (Wikisource)