Sainte-Osmane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sainte-Osmane
Sainte-Osmane
L'église Sainte-Osmane.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement Mamers
Intercommunalité communauté de communes des Vallées de la Braye et de l'Anille
Statut Commune déléguée
Maire délégué Candy Renard
2020-2026
Code postal 72120
Code commune 72304
Démographie
Gentilé Osmanien
Population 177 hab. (2018)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 53′ 28″ nord, 0° 36′ 35″ est
Altitude Min. 94 m
Max. 165 m
Superficie 11,88 km2
Élections
Départementales Saint-Calais
Historique
Date de fusion
Commune(s) d'intégration Val d'Étangson
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Sarthe
Voir sur la carte administrative de la Sarthe
City locator 15.svg
Sainte-Osmane
Géolocalisation sur la carte : Sarthe
Voir sur la carte topographique de la Sarthe
City locator 15.svg
Sainte-Osmane
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Sainte-Osmane
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Sainte-Osmane

Sainte-Osmane est une ancienne commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 177 habitants[Note 1].


La commune fait partie de la province historique du Maine[1], et se situe dans le Haut-Maine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Durant la Révolution, la commune porte le nom d'Osmane-la-Fontaine[3].

Le gentilé est Osmanien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , la commune fusionne avec Évaillé pour créer la commune nouvelle de Val d'Étangson dont la création est actée par un arrêté préfectoral du [4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1995[5] mars 2014 Louis Grémillon SE Agriculteur
mars 2014 décembre 2018 Daniel Landré[6] SE Menuisier retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2018, la commune comptait 177 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2008, 2013, 2018, etc. pour Sainte-Osmane[7]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
492532556592537529514518501
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
483438441420421407412407395
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
402402375378379391381375387
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2018
340324226188139154192185177
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Sainte-Osmane[modifier | modifier le code]

L'église Sainte-Osmane est caractéristique des édifices romans par l'utilisation de grès roussard. Cet édifice du XIe siècle a subi de profonds remaniements au XVIe siècle avec la construction d'un porche de style Renaissance. L'église était dédiée à saint Sauveur jusqu'en 1662, date où les ossements de la sainte ont été donnés à l'église. Cette architecture a été inscrite le au titre des monuments historiques[9]..

L'intérieur de l'église est composé de trois retables :

  • Le retable du maître-autel, en calcaire peint, abrite la statue de la sainte et ses reliques, les statues du Christ et d'un saint évêque. Tout cet ensemble est surmonté de deux anges en prière.
  • Les deux retables latéraux sont en bois peint. L'un abrite une sculpture en bois du Christ en croix. Cet objet est exceptionnel par sa réalisation car la douleur du Christ est perceptible en observant son visage et son corps.

Activité, label et manifestations[modifier | modifier le code]

Associations[modifier | modifier le code]

  • Associations culturelles : culture, nature : patrimoines osmaniens et Art'enfance
  • Association sportive : ASE Sainte-Osmane.

Label[modifier | modifier le code]

La commune est une ville fleurie (trois fleurs) au concours des villes et villages fleuris[10].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Princesse d'Irlande au VIIe siècle, sainte Osmane quitta son pays pour suivre sa vocation d'ermite. Elle vécut dans la région de Saint-Brieuc, puis dans le pays sarthois où le lieu de sa mort a pris son patronyme. Lors des invasions normandes, ses reliques furent emportées à Saint-Denis, près de Paris.

Louis Alexandre Marie de Musset (1753-1839), écrivain, était seigneur de Sainte-Osmane. La commune le choisit pour premier commandant de la Garde nationale en 1789.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2018, légale en 2021.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Claude-Marin Saugrain, Dictionnaire universel de la France ancienne et moderne et de la Nouvelle France, vol. 3, , p. 591
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Nicolas Quillet, « Recueil des actes administratifs n°72-2018-67 : Arrêté du 13 septembre 2018 portant création de la commune nouvelle de Val d'Étangson » [PDF], sur sarthe.gouv.fr,
  5. « Maire depuis 19 ans, Louis Grémillon laisse la place », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 20 décembre 2015)
  6. « Les nouveaux maires et adjoints déjà élus en Sarthe », Le Maine libre, (consulté le 30 mars 2014).
  7. Date du prochain recensement à Sainte-Osmane, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 2017 2018 .
  9. « Église », notice no PA00109951, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  10. « Palmarès du concours des villes et villages fleuris », sur villes-et-villages-fleuris.com (consulté le 10 juillet 2018)