Sainte-Justine-de-Newton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Justine et Newton.
Sainte-Justine-de-Newton
Municipalité de Sainte-Justine-de-Newton
Église Sainte-Justine
Église Sainte-Justine
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec[1]
Région Montérégie
Subdivision régionale Drapeau de Vaudreuil-Soulanges.svg Vaudreuil-Soulanges
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Gisèle Fournier
2013-2017
Code postal J0P 1T0
Fondateur Michel-Eustache-Gaspard-Alain Chartier de Lotbinière
Démographie
Gentilé Justinois, e
Population 938 hab. (2017)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 22′ 29″ nord, 74° 24′ 43″ ouest
Altitude Min. Aval de la rivière Noire - 53 m
Max. Butte de la montée Noire - 112 m
Superficie 8 457 ha = 84,57 km2
Divers
Fuseau horaire Heure de l'Est (UTC-5)
Indicatif +1 450 764
Code géographique 71115
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Montérégie

Voir sur la carte administrative de Montérégie
City locator 14.svg
Sainte-Justine-de-Newton

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Justine-de-Newton

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Justine-de-Newton

Sainte-Justine-de-Newton, autrefois Newton, est une municipalité du Québec (Canada) située dans la municipalité régionale de comté (MRC) de Vaudreuil-Soulanges dans la région administrative de la Montérégie[2]. Elle se trouve au nord-ouest du Suroît[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de Sainte-Justine-de-Newton dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges

Sainte-Justine-de-Newton est située à la frontière du Québec avec l'Ontario. Elle est bornée au nord par les municipalités de Très-Saint-Rédempteur et de Sainte-Marthe, à l'est par Saint-Clet, au sud par Saint-Polycarpe et Saint-Télesphore, et à l'ouest par les cantons de South Glengarry, Glengarry Nord et Hawkesbury Est dans la province limitrophe de l'Ontario[4]. Les municipalités omtariennes voisines font partie des comtés unis de Prescott et Russell et de Stormont, Dundas et Glengarry.

La forme particulière de son territoire provient du fait qu'il est délimité par le terrain résiduel entre les seigneuries de Rigaud au nord et de la Nouvelle-Longueuil au sud. La municipalité couvre une superficie totale de 84,85 km2 dont 84,57 km2 terrestres[2]. La municipalité se trouve dans les basses-terres du Saint-Laurent, son relief est plat. L'altitude varie de 53 m à l'extrémité sud-est en aval de la rivière Noire à 112 m sur une butte au centre-nord près de la montée Noire. Les terres agricoles se situent à des altitudes autour de 60 à 70 m alors que le village se trouve à environ 100 m[5]. Les sols sont propices à l'agriculture. Le sud du territoire est arrosé par la rivière Delisle laquelle se jette dans le fleuve Saint-Laurent[6] ainsi que par son affluent, la rivière Noire. Le nord du territoire est drainé par le bras Sainte-Justine, dans le bassin versant de la rivière Rigaud, et par le ruisseau Carrière, tributaire de la rivière à la Raquette[5].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

3e Rang (Rue Principale)

Le territoire est à peu près entièrement occupé à des fins agricoles. L'agencement des terres et des bâtiments est différencié entre la partie est, développée par les Canadiens français, et la partie ouest, défrichée par des Écossais[7]. La municipalité est traversée par la route 325, laquelle permet de se rendre à Très-Saint-Rédempteur 10 km au nord et à Saint-Télesphore 11 km au sud[8]. Le réseau routier local est parallèle au système de rangs de la seigneurie de Rigaud, soit à peu près dans l'orientation est ouest.

Le village de Sainte-Justine-de-Newton se situe sur le 3e Rang, immédiatement à l'est de la montée de la Station (R-325). À l'ouest, dans le prolongement du 3e Rang, le chemin Bédard se dirige vers le village ontarien de Glen Robertson. La route 340 effleure la pointe est du territoire. Elle est accessible par le prolongement du 3e Rang et du chemin Sainte-Marie. Le hameau de Sainte-Justine-Station se développe au carrefour du 4e Rang et de la montée de la Station. Le hameau de Peveril se trouve au sud sur les rives de la rivière Delisle[3],[9]. La quasi-totalité des logements sont des maisons individuelles non attenantes et sont presque entièrement habités par des occupants permanents[10]. La ligne ferroviaire du Canadien National et de Via Rail traverse la pointe ouest du territoire alors que le chemin de fer du Canadien Pacifique parcourt la pointe est[3]. L'ancienne gare de Sainte-Justine-Station se trouve sur la première ligne[3]. L’oléoduc Montréal-North Westover passe par le territoire de Sainte-Justine-de-Newton[11].

En raison de la mise en place du Plan métropolitain d'aménagement et de développement de la Communauté métropolitaine de Montréal et le gel des terres agricoles limitent le développement urbain futur de la municipalité[12].

Histoire[modifier | modifier le code]

Sainte-Justine-de-Newton est la seule municipalité de la MRC de Vaudreuil-Soulanges établie sur un territoire découpé initialement en cantons durant la période du régime anglais alors que les autres municipalités sont des parties de territoire d'anciennes seigneuries de la Nouvelle-France. La municipalité et la paroisse sont nommées en l'honneur de Justine de Padoue, martyre du IIIe siècle. La seconde partie du toponyme provient du nom du canton de Newton qui correspond à son territoire. Le nom du canton pourrait rappeler la ville anglaise de Newton Abbot dans le Devon[13]. La municipalité est peuplée initialement par des Écossais provenant du comté voisin de Glengarry à l'ouest, et de francophones venus de la seigneurie de Vaudreuil à l'est[14].

La municipalité du canton de Newton, englobant l'ensemble du canton, est créée en 1845 et abolie en 1847, à l'instar de toutes les municipalités instituées en 1845. Elle est rétablie sous le statut de municipalité de la paroisse de Sainte-Justine-de-Newton en 1855. La paroisse catholique de Sainte-Justine est érigés canoniquement en paroisse en 1858[13]. L'église de Sainte-Justine est construite en 1866[15],[16]. En 2008, Sainte-Justine-de-Newton change son statut de municipalité de paroisse pour celui de municipalité[17].

Politique[modifier | modifier le code]

Les élections municipales ont lieu tous les quatre ans en bloc et sans division territoriale. Le conseil municipal compte un maire et six conseillers[2],[18]. À l'automne 2013, Gisèle Fournier devient mairesse avec 54,7 % des voix, devant la mairesse sortante Patricia Domingos, pour un taux de participation de 65,7 %[19]. Le transport adapté est assuré par Transport Soleil, exploité par le Conseil intermunicipal de transport La Presqu'Île[20]. En 2010, le conseil municipal vise à procéder à certaines opérations immobilières, soit la mise en vente du presbytère, l'agrandissement des locaux de l’hôtel de ville et l'acquisition des immobilisations du Comité des loisirs[21].

Composition du conseil municipal[2],[19]
2005-2009 2009-2013 2013-2017
Maire Carol Dubé Patricia Domingos Gisèle Fournier
Conseillers Yvan Charlebois
Bernard Cnudde
Renée Glaude
Joseph-Édouard Lupien
Gaétan Sabourin
Thérèse Thauvette-Asselin
Daniel Carrière
Robert Lefebvre
Yan Méthot
Denis Ranger
Gaétan Sabourin
Karina Séguin
Pierre Dubé
Éric Dufresne**
Denis Pouliot
Denis Ranger
Jacques Séguin
Karina Séguin*
Yves Wilson

* Élu au début du terme mais ayant quitté avant la fin du terme. ** Non élu au début du terme mais en cours de terme.

La municipalité dispose d'une richesse foncière répartie entre ses fonctions agricoles et résidentielles, contrairement aux municipalités de taille comparable ou aux autres municipalités de Vaudreuil-Soulanges, pour lesquelles la fonction résidentielle est largement dominante. Les trois quarts des recettes municipales proviennent des taxes foncières. Le taux de taxation est comparable aux autres petites municipalités ou aux autres municipalités de la MRC mais la charge moyenne demeure celle d'une municipalité rurale, ce qui n'est pas le cas dans la MRC où la population demeure davantage en banlieue qu'en milieu rural. L'endettement de long terme de la municipalité est presque nul.

Finances municipales, 2012[22]
Indicateur Sainte-Justine-de-Newton Classe de population a MRC de Vaudreuil-Soulanges
Richesse foncière uniformisée (RFU) 134,6 M$ ... ...
Part, résidentiel 38,0 % 51,6 % 81,0 %
Part, industriel et commercial 8,5 % 8,0 % 11,4 %
Part, agricole 50,9 % 20,5 % 3,9 %
Part des taxes dans l'ensemble des revenusb 74,3 % 50,8 % 71,5 %
Taux global de taxation uniformisé 0,9127 $ 1,0255 $ 0,9340 $
Charge fiscale moyenne 1 379 $ 1 412 $ 2 623 $
Endettement total net à long terme par 100 $ de RFU 0,00 $ 1,33 $ 2,10 $

(a) Ensemble des 704 municipalités québécoises dont la population est entre 0 et 1 999 habitants; (b) Données 2011.

Sur le plan supra-local et régional, la municipalité fait partie la municipalité régioanle de comté (MRC) de Vaudreuil-Soulanges. Elle est l'une des municipalités rurales de l'ouest de la MRC à ne pas faire partie de la Communauté métropolitaine de Montréal[3]. Son territoire fait partie de la circonscription électorale québécoise de Soulanges[23] et de la circonscription électorale fédérale de Salaberry—Suroît[24]. Avant les élections fédérales canadiennes de 2015, le territoire de Sainte-Justine-de-Newton était compris dans la circonscription de Vaudreuil-Soulanges[25].

Démographie[modifier | modifier le code]

Au recensement de 2016, la population de Sainte-Justine-de-Newton s'élève à 922 habitants[10], appelés Justinois[26]. La population connaît une baisse de 51 personnes (en diminution5,2 %) entre 2011 et 2016. La densité brute de la population est de 10,9 habitants/km2 pour l'ensemble de la municipalité. Le parc résidentiel s'élève à 426 logements privés, dont 389 sont occupés par des résidents habituels[27]. La population locale semble fluctuante à long terme, depuis 1986[10].

Langue parlée à la maison[10],[28]
Langue 1996 2001 2006 2011 2016
Drapeau du Québec Français 96,4 % 84,5 % 94,6 % 88,9 % .
Drapeau du Royaume-Uni Anglais 2,6 % 8,8 % 1,6 % 10,6 % .
Autres 1,0 % 6,8 % 10,6 % 0,5 % .

Population totale, Sainte-Justine-de-Newton, 1986-2016[10]

La population de Sainte-Justine-de-Newton est relativement âgée, une moyenne d'âge de 43,0 ans, soit davantage que la moyenne québécoise (41,9 ans). La tranche d`âge la plus nombreuse est les 55-64 ans. Au crous des vingt dernières années, cette cohorte a connu une hausse importante alors que le nombre de jeunes familles a diminué[10],[29].

Groupes d'âge, Sainte-Justine-de-Newton et Vaudreuil-Soulanges[10],[29]
Groupe d`âge Sainte-Justine-de-Newton Vaudreuil-
Soulanges
2016
1996 2016 Variation
1996-2016
Nb  % Nb  % Nb
0-14 ans 225 24 % 135 15 % en diminution90 20 %
15-24 ans 125 13 % 95 10 % en diminution30 11 %
25-44 ans 275 29 % 215 23 % en diminution60 25 %
45-64 ans 205 22 % 340 37 % en augmentation135 30 %
65-84 ans 110 12 % 130 14 % en augmentation20 13 %
85 ans et plus - - % 15 2 % en augmentation15 1 %
Total 450 100 % 925 100 % en augmentation130 100 %
Âge moyen . 43,0 ... 39,4

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de Sainte-Justine-de-Newton est essentiellement agricole. Les exploitations agricoles comprennent des maraîchers comme Cabredor[30], de l'élevage, notamment bovin et laitier à la ferme Séguin et Frère[31] (Le bœuf Newtine)[32], des fromageries comme Yogecostère et Péveril, des exploitations porcines comme JPSD[33], des cultures de céréales à grande échelle, des fermes équines, un centre équestre thérapeutique et une ferme de lamas[7].

L'atelier La Vieille Planche produit des planches et des meubles à partir de récupération de bois de grange[34]. Le Concours Complet Harmonie oppose depuis 1997 chaque année en août à la ferme Beaulieu, une centaine de cavaliers dans des compétitions de dressage. de cross-country et de sauts d'obstacles[35]. Le camping Sainte-Justice offre 78 emplacements[36]. La communauté vise à accroître l'emploi et la population dans la municipalité[21].

Éducation[modifier | modifier le code]

La Commission Scolaire des Trois-Lacs administre les écoles francophones[37]

  • École du Val-des-Prés Sainte-Justine

La Commission scolaire Lester-B.-Pearson administre les écoles anglophones:

  • L'École primaire Soulanges à Saint-Télesphore et l'École primaire Evergreen et l'École primaire Forest Hill (pavillons junior et senior) à Saint-Lazare servent a la ville[38].

Culture[modifier | modifier le code]

La collectivité dispose des services d'une bibliothèque municipale[39].

Société[modifier | modifier le code]

Une piscine et une patinoire extérieures exploitées par la municipalité sont mises à la disposition des citoyens[40]. En février a lieu le Carnaval de Sainte-Justine-de-Newton. Cet événement met en valeur des motoneiges anciennes[41]. Les organismes communautaires comprennent le club de l'âge d'or, les Chevaliers de Colomb et le groupe de loisirs[42].

Les principales personnalités liées à Sainte-Justine-de-Newton sont :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les informations de la fiche proviennent de Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire du Québec, « Sainte-Justine-de-Newton », Répertoire des municipalités, Gouvernement du Québec, no 71115,‎ (lire en ligne), sauf exceptions suivantes :
    a. Altitude : Gouvernement du Canada, « L'Atlas du Canada - Toporama », Ressources Naturelles Canada (consulté le 15 août 2014), carte 1/15 000.
    b. Code postal : Postes Canada, « Nombre et carte des secteurs de livraison rurale et urbaine », Québec, (consulté le 20 mai 2013).
  2. a, b, c et d Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire du Québec, « Sainte-Justine-de-Newton », Répertoire des municipalités, Gouvernement du Québec, no 71115,‎ (lire en ligne).
  3. a, b, c, d et e Agence forestière de la Montérégie, Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, CRÉ de la Vallée-du-Haut-Saint-Saint-Laurent, (lire en ligne), carte.
  4. a. Statistique Canada, Profil du recensement - Carte : Pointe-Fortune (VL) (Subdivision de recensement), Québec, Ottawa, Gouvernement du Canada, (lire en ligne), carte.
    b. Statistique Canada, Subdivision de recensement 2471125 : Pointe-Fortune, VL, Ottawa, Gouvernement du Canada, (lire en ligne), carte.
  5. a et b Gouvernement du Canada, « L'Atlas du Canada - Toporama », Ressources Naturelles Canada (consulté le 28 juillet 2017), carte 1/15 000.
  6. Commission de toponymie du Québec, « Delisle (rivière) », Banque de noms de lieux du Québec, Gouvernement du Québec, no 15709,‎ (lire en ligne).
  7. a et b Tourisme Vaudreuil-Soulanges, « Sainte-Justine-de-Newton », MRC de Vaudreuil-Soulanges, (consulté le 28 juillet 2017).
  8. Ministère des Transports du Québec, La carte routière officielle du Québec : Montérégie (Ouest), Québec, Gouvernement du Québec, (lire en ligne), carte.
  9. « Carte du territoire (redirection vers google) », sur Municipalité de Sainte-Justine-de-Newton (consulté le 15 avril 2013).
  10. a, b, c, d, e, f et g a. Statistique Canada, Recensement de la population de 1996, Profil des divisions et subdivisions de recensement : Sainte-Justine-de-Newton, P, produit 95F0181XDB96001 au catalogue de Statistique Canada. Consulté le 28 juillet 2017.
    b. Statistique Canada. 2002. Profils des communautés de 2001. Sainte-Justine-de-Newton (Code 2471115), Ottawa. No 93F0053XIF au catalogue de Statistique Canada. Diffusé le 27 juin 2002; modifié le 30 novembre 2005. Consulté le 28 juillet 2017.
    c. Statistique Canada. 2007. Profils des communautés de 2006, Recensement de 2006 Sainte-Justine-de-Newton (Code 2471115) (tableau)., produit nº 92-591-XWF au catalogue de Statistique Canada. Ottawa. Diffusé le 13 mars 2007. Consulté le 28 juillet 2017.
    d. Statistique Canada. Sainte-Justine-de-Newton, Québec (Code 2471115) (tableau). Profil du recensement, produit nº 98-316-XWF au catalogue de Statistique Canada. Ottawa. 2011, diffusé le 24 octobre 2012. Consulté le 28 juillet 2017.
    e. Statistique Canada. 2017. Sainte-Justine-de-Newton, M (Subdivision de recensement 2471115) (tableau). Profil du recensement, Recensement de 2016, produit nº 98-316-X2016001 au catalogue de Statistique Canada. Ottawa. Diffusé le 3 mai 2017. (site consulté le 28 juillet 2017).
  11. (en) Jim Duff, « Oil pressure builds on MRC mayors », Gazette Vaudreuil-Soulanges, vol. 63, no 6,‎ , p. 6.
  12. Patricia Domingos, Rapport de la mairesse sur la situation financière de la municipalité, Sainte-Justine-de-Newton, Municipalité de Sainte-Justine-de-Newton, (lire en ligne).
  13. a et b Commission de toponymie du Québec, « Sainte-Justine-de-Newton (municipalité) », Banque de noms de lieux du Québec, Gouvernement du Québec, no 402079,‎ (lire en ligne).
  14. Municipalité de Sainte-Justine-de-Newton, « Historique » (consulté le 9 janvier 2013).
  15. Municipalité de Sainte-Justine-de-Newton, « Présentation de la municipalité » (consulté le 24 mars 2013).
  16. Monique Bellemare, « Sainte-Justine », 1833, sur Les églises de mon quartier (consulté le 30 janvier 2014).
  17. Pierre-François Ricard, Modification aux municipalités du Québec - Octobre 2008, Québec, Institut de la Statistique du Québec, , 3 p. (ISSN 1715-6408, lire en ligne).
  18. Municipalité de Sainte-Justine-de-Newton, « Mairesse et conseillers » (consulté le 24 mars 2013).
  19. a et b a. Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire du Québec, « Archives des résultats des élections municipales 2005 : Sainte-Justine-de-Newton (P) »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), (consulté le 27 juillet 2017).
    b. Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, « Sainte-Justine-de-Newton », Démocratie municipale : Archives des résultats des élections municipales, Gouvernement du Québec, no 71115,‎ (lire en ligne).
    c. Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, « Élections municipales 2013, Candidatures et résultats pour Sainte-Justine-de-Newton »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 71115, Gouvernement du Québec, (consulté le 30 janvier 2014).
  20. Municipalité de Sainte-Justine-de-Newton, « Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil », (consulté le 24 mars 2013).
  21. a et b Patricia Domingos, « Rapport de la mairesse sur la situation financière de la municipalité », Municipalité de Sainte-Justine-de-Newton, (consulté le 24 mars 2013).
  22. Gouvernement du Québec, « Profil financier 2012 : Sainte-Justine-de-Newton », 71115, Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'occupation du territoire du Québec, Direction générale des finances municipales, (consulté le 15 avril 2013), aussi sur Site de la municipalité.
  23. Commission de la représentation électorale du Québec, « La carte électorale du Québec : Les 125 circonscriptions électorales 2011 », Directeur général des élections du Québec (consulté le 20 juin 2013).
  24. Élections Canada, « Salaberry-Suroît », Décret de représentation électorale de 2013, Ottawa, no 24071,‎ (lire en ligne), carte.
  25. Gouvernement du Canada, « Proclamation donnant force de loi au décret de représentation électorale à compter de la première dissolution du Parlement postérieure au 25 août 2004 (TR/2003-154), Annexe: Loi sur la révision des limites des circonscriptions électorales - Décret de représentation », sur Ministère de la Justice du Canada (consulté le 20 juin 2013).
  26. Office québécois de la langue française, « Toponymes québécois commençant par S (de Sainte-Barbe à Saint-Janvier-de-Joly) », Banque de dépannage linguistique, Gouvernement du Québec, no 2845,‎ (lire en ligne).
  27. Les logements non occupés par des résidents habituels sont soit des logements inoccupés, soit des habitations servant de résidences secondaires et occupées sur une base saisonnière ou intermittante.
  28. Les données de 2001 indiquent plutôt la langue maternelle encore comprise, ce qui diffère légèrement de la langue parlée à la maison.
  29. a et b Statistique Canada. 2017. Profil du recensement, Recensement de 2016, produit nº 98-316-X2016001 au catalogue de Statistique Canada. Vaudreuil-Soulanges, MRC (Division de recensement) et Montréal (Région métropolitaine de recensement) (tableau). Ottawa. Diffusé le 3 mai 2017. Consulté le 24 juillet 2017.
  30. , Marché champêtre de Rigaud, « L'air du marché », 2,1, Municipalité de Rigaud, (consulté le 9 janvier 2013).
  31. Site web du bœuf Newtine
  32. Marché champêtre de Rigaud, « L'air du marché », 3,3, Municipalité de Rigaud, (consulté le 9 janvier 2013).
  33. Municipalité de Sainte-Justine-de-Newton, « Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil », (consulté le 24 mars 2013).
  34. Tourisme Vaudreuil-Soulanges, « La Vieille Planche », MRC de Vaudreuil-Soulanges, (consulté le 28 juillet 2017).
  35. Marie-Maxime Cousineau, « 17e édition du Concours Complet Harmonie », L'Étoile, vol. 46, no 31,‎ , p. 50 (lire en ligne).
  36. Camping Québec, « Camping Sainte-Justine », (consulté le 28 juillet 2017).
  37. « Les écoles et les centres », Commission Scolaire des Trois-Lacs (consulté le 18 janvier 2013)
  38. "Carte Scolaire." Commission scolaire Lester-B.-Pearson. Consulté le 28 septembre 2017.
  39. Municipalité de Sainte-Justine-de-Newton, « Bibliothèque » (consulté le 15 avril 2013)
  40. Municipalité de Sainte-Justine-de-Newton, « Patinoire » (consulté le 15 avril 2013)
  41. Municipalité de Sainte-Justine-de-Newton, « Carnaval Ste-Justine-de-Newton » (consulté le 15 avril 2013)
  42. Municipalité de Sainte-Justine-de-Newton, « Liste des organismes » (consulté le 15 avril 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Hawkesbury Est Très-Saint-Rédempteur Sainte-Marthe Rose des vents
Flag of Ontario.svg Ontario
Glengarry Nord
N Saint-Clet
O    Sainte-Justine-de-Newton    E
S
South Glengarry Saint-TélesphoreSaint-Polycarpe