Sainte-Germaine-Boulé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sainte-Germaine-Boulé
Sainte-Germaine-Boulé
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Abitibi-Témiscamingue
Subdivision régionale Abitibi-Ouest
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Jaclin Bégin
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Germainien, ienne
Population 986 hab.[1] ()
Densité 8,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 36′ 00″ nord, 79° 07′ 00″ ouest
Superficie 11 033 ha = 110,33 km2
Divers
Code géographique 2487030
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Sainte-Germaine-Boulé

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Germaine-Boulé

Géolocalisation sur la carte : Abitibi-Témiscamingue

Voir la carte administrative de la zone Abitibi-Témiscamingue
City locator 14.svg
Sainte-Germaine-Boulé

Géolocalisation sur la carte : Abitibi-Témiscamingue

Voir la carte topographique de la zone Abitibi-Témiscamingue
City locator 14.svg
Sainte-Germaine-Boulé
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Sainte-Germaine-Boulé est une municipalité du Québec située dans la MRC d'Abitibi-Ouest en Abitibi-Témiscamingue[2]. Les principales activités économiques de la municipalité sont liées à l'agriculture, à la forêt, aux mines et au transport. La paroisse de Sainte-Germaine est érigée sous l'invocation de sainte Germaine Cousin. "Boulé" est la désignation qui fut donnée au premier bureau de poste. C'est en l'honneur de Mgr Auguste Boulet, le père du grand mouvement de colonisation et président de la société diocésaine de colonisation, que cette désignation fut donnée. Par son orthographe fautive, la désignation sera également attribuée à 'Hélène Boullé, épouse de Champlain.

Géographie[modifier | modifier le code]

Dans la MRC : Abitibi-Ouest

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Palmarolle Poularies Rose des vents
Gallichan N Taschereau
O    Sainte-Germaine-Boulé    E
S
Rapide-Danseur Rouyn-Noranda

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 1922 : la famille de Noël Boucher et Marie Couillard s'établit dans les rangs 4 et 5 de Palmarolle, secteur du futur territoire de Sainte-Germaine.
  • 1932 : les tout débuts de la colonisation de Sainte-Germaine avec l'arrivée de la famille de Roméo Drouin, son frère Amédée Drouin et leurs parents Louis *Drouin et Démérise Beaudoin.
  • 1933 : mouvement soutenu d'arrivées de nouveaux colons et début officiel de la nouvelle paroisse.
  • 1934 : visite de Mgr Rhéaume pour fixer l'emplacement de la future église.
  • 1934 : construction de la route du rang 2 et 3 Ouest de la route de Duparquet vers le village.
  • 1935 : construction de l'école-chapelle.
  • 1936 : ouverture du premier bureau de poste par Wilfrid Bégin. Il sera désigné du nom de Boulé.
  • 1938 : arrivée du premier curé résident, l'abbé Joseph-Alfred Roy. La population se chiffre à 600 âmes.
  • 1939 : fondation de la Commission scolaire de Sainte-Germaine.
  • 1940 : arrivée de la première infirmière, garde Gabrielle Bédard.
  • 1941 : fondation de la Caisse Populaire de Sainte-Germaine.
  • 1944 : fondation du Syndicat coopératif de Sainte-Germaine.
  • 1950 : arrivée des religieuses de la Congrégation des Sœurs de Sainte-Anne.
  • 1954 : érection de la municipalité de Sainte-Germaine-de-Palmarolle et modification de la dénomination pour Sainte-Germaine-Boulé.
  • 1959 : construction du collège Roy.
  • 1963 : construction du Centre Récréatif.
  • 1965 : fondation de la première brigade des pompiers.
  • 1979 : construction de l'aréna et premier Festival du Bœuf.
  • 1983 : le Rouet Géant : Ce monument commémoratif, bien visible à l'entrée sud du village a été érigé pour les célébrations du 50e anniversaire de Ste-Germaine-Boulé. Florian Bégin, maître d'œuvre, et quelques collaborateurs y ont consacré 700 heures de travail. En 2001, le livre des records Guinness l'a homologué « le plus grand rouet du monde ».
  • 1998 : aménagé dans l'ancien presbytère construit en 1957, le Domaine de l'Hirondelle, résidence pour personnes en perte d'autonomie légère, accueille ses premiers résidents.
  • 2004 : fondation de la Société d'histoire et de généalogie de Sainte-Germaine-Boulé inc.
  • 2005 : ouverture de la garderie C.P.E. Bout'Chou.
Récolte du foin

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
1 1181 0761 005942895986

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[3].

Sainte-Germaine-Boulé
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Jaclin Bégin Voir
2005 Voir
2009 Voir
2013 Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises


Informations générales[modifier | modifier le code]

  • On trouve dans ce village un club de plein, le Skinoramik, qui compte de nombreuses pistes.
  • On y trouve également un rouet géant, le plus grand au monde.
  • Un centre de la petite enfance (CPE) a été construit dans le village en 2005.
  • Une fois par an, lors de la fin de semaine de la Fête des pères, c'est le Festival du Bœuf. Il y a un souper de bœuf cuit sur la braise et un spectacle d'un artiste ou d'un groupe québécois connu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]