Saint-Yzan-de-Soudiac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Yzan-de-Soudiac
Saint-Yzan-de-Soudiac
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Blaye
Intercommunalité Communauté de communes Latitude Nord Gironde
Maire
Mandat
Didier Bernard
2020-2026
Code postal 33920
Code commune 33492
Démographie
Gentilé Soudiacais
Population
municipale
2 380 hab. (2017 en augmentation de 5,08 % par rapport à 2012)
Densité 214 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 08′ 28″ nord, 0° 24′ 34″ ouest
Altitude Min. 35 m
Max. 92 m
Superficie 11,14 km2
Élections
Départementales Canton du Nord-Gironde
Législatives Onzième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Saint-Yzan-de-Soudiac
Géolocalisation sur la carte : Gironde
Voir sur la carte topographique de la Gironde
City locator 14.svg
Saint-Yzan-de-Soudiac
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Yzan-de-Soudiac
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Yzan-de-Soudiac
Liens
Site web www.saint-yzan-de-soudiac.com

Saint-Yzan-de-Soudiac est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine.

Ses habitants sont appelés les Soudiacais[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation et accès[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Bordeaux (dans l'unité urbaine de Saint-Savin - Saint-Yzan-de-Soudiac) située dans le Blayais entre l'autoroute A10 et la route nationale RN10. C'est une commune limitrophe avec le département de la Charente-Maritime.

Accès par la gare de Saint-Mariens - Saint-Yzan sur la ligne de chemin de fer Nantes - Bordeaux, la ligne de Châteauneuf-sur-Charente à Saint-Mariens - Saint-Yzan ainsi que sur l'embranchement de la ligne Bordeaux-Blaye.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]


Communes limitrophes de Saint-Yzan-de-Soudiac
Bussac-Forêt
(Charente-Maritime)
Saint-Savin Saint-Yzan-de-Soudiac
Saint-Mariens Laruscade

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est bordée au nord-est par la Saye, affluent de l'Isle et qui fait la limite départementale.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune, en ancien occitan, est Sent Dicenç qui vient de saint Dicentius, évêque de Saintes au VIIIe siècle. Le territoire communal, comme tout le Pays Gabay, est passé dans le domaine de la langue d'oïl (saintongeais) à partir du Moyen Âge.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est créée en 1889 par démembrement de Saint-Mariens et Saint-Savin[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Saint-Yzan-de-Soudiac appartient à l'arrondissement de Blaye et au canton du Nord-Gironde depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur à l'occasion des élections départementales de 2015[3],[4]. Avant cette date, elle faisait partie du canton de Saint-Savin.

Pour l'élection des députés, la commune fait partie de la onzième circonscription de la Gironde, représentée depuis 2017 par Véronique Hammerer (LREM).

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Depuis le , Saint-Yzan-de-Soudiac appartient à la communauté de communes Latitude Nord Gironde (anciennement communauté de communes du canton de Saint-Savin).

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au dernier recensement étant compris entre 1 500 et 2 499, le nombre de membres du conseil municipal est de 19[5].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1965[réf. nécessaire] Jacques Cottreau PS Maire honoraire
Réélu en 1971, 1977 et 1983
mars 1989 Marc Rondillac    
juin 1995 2020
Réélu en 2001, 2008 et 2014
Pierre Roques DVG-PS[6] Retraité de l'enseignement
Président de la CC Latitude Nord Gironde[7] (2014 → 2020)
2020 En cours Didier Bernard    
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Espagne Mendavia (Espagne) depuis 2001[8]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1891. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10].

En 2017, la commune comptait 2 380 habitants[Note 1], en augmentation de 5,08 % par rapport à 2012 (Gironde : +6,72 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936
7799811 1381 3541 4341 5701 6361 6291 435
1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
1 5861 4351 4041 3931 3841 5521 4611 5301 762
2011 2016 2017 - - - - - -
2 2492 3692 380------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune possède une école primaire Jeanne-Casse, ainsi qu'un collège, Val-de-Saye[12].

Économie[modifier | modifier le code]

Industrie[modifier | modifier le code]

La tuilerie artisanale Fillon existe depuis le début du XXe siècle. Elle emploie 4 personnes[13].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église paroissiale Saint-Laurent est de style roman.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

En juillet 2017, la commune et sa gare servent de lieu de tournage pour le téléfilm Quelque chose a changé, produit par France 3 et réalisé par Jacques Santamaria.

Son avenue principale est ainsi utilisée au début du téléfilm lorsque Pierre Arditi et son chauffeur (interprété par Guillaume Carcaud) se rendent à la gare ; cette dernière a été, pour les besoins du scénario, renommée « gare de Viroflay[14] ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nom des habitants de la commune sur habitants.fr, consulté le 19 juin 2014.
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Décret no 2014-192 du 20 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Gironde sur le site de Légifrance
  4. Carte des cantons et communes de la Gironde avant et après le redécoupage de 2014 sur le site du Conseil départemental de la Gironde
  5. Art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  6. Extrait de la fiche de M. Pierre ROQUES, sur lesbiographies.com (mis à jour le 22 mai 2014)
  7. Martial Maury, « Saint-Savin (33) : Pierre Roques nouveau président de la CdC », Sud Ouest,‎ (lire en ligne)
  8. Annuaire des villes jumelées
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  12. Site communal
  13. « Tuilerie Fillon », notice no IA00136063, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. Martial Maury, « La gare s’est fait un film », sur sudouest.fr, (consulté le 18 janvier 2018).