Saint-Xandre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Xandre
Saint-Xandre
Le centre-ville et la mairie de Saint-Xandre.
Blason de Saint-Xandre
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement La Rochelle
Canton Lagord
Intercommunalité Communauté d'agglomération de La Rochelle
Maire
Mandat
Christian Pérez
2014-2020
Code postal 17138
Code commune 17414
Démographie
Gentilé Saint-Xandrais
Population
municipale
4 718 hab. (2016 en augmentation de 6,53 % par rapport à 2011)
Densité 355 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 12′ 20″ nord, 1° 06′ 04″ ouest
Altitude Min. 1 m
Max. 37 m
Superficie 13,29 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Saint-Xandre

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Saint-Xandre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Xandre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Xandre
Liens
Site web www.saint-xandre.com

Saint-Xandre est une commune française, située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Saint-Xandrais et les Saint-Xandraises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation géographique et description sommaire[modifier | modifier le code]

Située dans la plaine d’Aunis, à 7 km au nord-est de la Rochelle, la commune comprend notamment, outre le centre-ville, les hameaux, villages ou lieux-dits de la Sauzaie, Trente Vents au nord-est, l'Aubreçay à l'ouest, la Ribotelière et Romagné. Ces deux derniers lieux-dits sont maintenant soudés à la ville-centre du fait de l'urbanisation linéaire. Le bourg même de Saint-Xandre s'est étendu progressivement jusqu'à la limite communale avec Puilboreau dont elle n'est distante que de quelques centaines de mètres.

Une maison bourgeoise dans le centre-ville ancien et rénové de Saint-Xandre.

Saint-Xandre est devenue une commune périurbaine, faisant partie de la première couronne résidentielle de l'aire urbaine de La Rochelle.

Depuis le recensement de 1982. l'INSEE l'a classée en commune urbaine. Elle doit son expansion urbaine à sa proximité de La Rochelle dont elle a développé la fonction résidentielle. La ville qui jouxte pratiquement Puilboreau constitue aujourd'hui le prolongement résidentiel au nord-est de l'agglomération rochelaise.

Cependant, le caractère rural de la commune reste encore marqué où les terres agricoles côtoient les hameaux et le bourg.

La céréaliculture et l'élevage de bovins font partie des principales activités agricoles de la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Xandre[2]
Marsilly Villedoux
Nieul-sur-Mer Saint-Xandre[2] Saint-Ouen-d'Aunis
Puilboreau Dompierre-sur-Mer Sainte-Soulle
(sur 50 m)

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune doit son nom à saint Candide, par contraction de Saint Candide Sanctus Scandidus[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

À Saint-Xandre, une certaine tradition locale raconte que le village fut créé par des « laboureurs » avant même la naissance de La Rochelle.

Au début du XVIIe siècle, le cardinal de Richelieu séjourna au château de La Sauzaie, domaine dépendant de Saint-Xandre, pendant le siège de La Rochelle qui eut lieu de 1627 à 1628.

Durant la Seconde Guerre mondiale, les autorités d'occupation nazie et la milice pro-allemande de la Rochelle installent le camp d'enfermement de prisonniers FTP et FFI à La Sauzaie sur la commune de Saint-Xandre[4].

Longtemps demeurée un territoire rural et fortement agricole aux portes de La Rochelle, la commune a subi d'importantes transformations de ses paysages depuis les années 1980. Actuellement intégrée à l'agglomération rochelaise, Saint-Xandre figure encore parmi l'une des communes qui comptent le plus d’exploitations agricoles, même si cette activité n’occupe qu’une minorité de ses habitants.

La commune dispose en outre d’une vie associative dense en raison de sa vitalité démographique.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D’azur écartelé par un filet d’argent : au 1) à la perdrix couronnée du même au 2) aux trois fleurs de lys d’or, au 3) à la grappe de raisin de gueules tigée au naturel, au 4) à saint Xandre auréolé d’argent tenant une palme du même dans sa dextre

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Jacques Giard PRG  
mars 2008 En cours Christian Perez PRG Retraité de la fonction publique

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

En 2017, la commune a été labellisée « deux fleurs » par le Conseil national de villes et villages fleuris de France[5].

Démographie[modifier | modifier le code]


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7].

En 2016, la commune comptait 4 718 habitants[Note 1], en augmentation de 6,53 % par rapport à 2011 (Charente-Maritime : +2,64 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 5281 1521 0431 1021 1261 3851 4511 3651 405
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4411 4551 4241 3371 3041 3191 2951 1931 132
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0391 0261 0379649629319011 0501 185
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 2851 4132 1352 9873 2794 1214 4704 5194 369
2016 - - - - - - - -
4 718--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Candide.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :