Saint-Varent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Varent
Saint-Varent
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Deux-Sèvres
Arrondissement Bressuire
Intercommunalité Communauté de communes du Thouarsais
Maire
Mandat
Pierre Rambault
2020-2026
Code postal 79330
Code commune 79299
Démographie
Gentilé Saint-varentais
Population
municipale
2 445 hab. (2017 en diminution de 2,51 % par rapport à 2012)
Densité 71 hab./km2
Population
aire urbaine
5 671 hab.
Géographie
Coordonnées 46° 53′ 23″ nord, 0° 14′ 01″ ouest
Altitude Min. 69 m
Max. 132 m
Superficie 34,42 km2
Élections
Départementales Canton du Val de Thouet
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Saint-Varent
Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres
Voir sur la carte topographique des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Saint-Varent
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Varent
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Varent

Saint-Varent est une commune du Centre-Ouest de la France située dans le département des Deux-Sèvres en région Nouvelle-Aquitaine.

Elle appartient au Pays Thouarsais.

Ses habitants sont appelés les Saint-Varentais et les Saint-Varentaises.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Varent se situe au nord du département des Deux-Sèvres, elle est traversée par le Thouaret (qui est un affluent du Thouet). Villes proches : Thouars (11 kilomètres) et Bressuire (18 kilomètres).

Histoire[modifier | modifier le code]

Mentionné au Xe siècle. S'appelait Saint-Véran jusqu'à la Révolution.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977 mars 2001 Alain Bossay DVD Ingénieur
Conseiller général du canton de Saint-Varent (1979 → 1998)
mars 2001 mars 2008 Michel Le Fur DVD[1]  
mars 2008 En cours Pierre Rambault[2] DVG 14e vice-président de la CC du Thouarsais
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Pour Saint-Varent, cela correspond à 2005, 2010, 2015[3], etc. Les autres dates de « recensements » (2006, 2009, etc.) sont des estimations légales.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 7091 1501 1631 4121 6261 7961 7391 7401 735
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 7291 7171 7611 7451 7341 8991 8971 9841 965
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 0892 0712 1272 0212 1562 2412 2882 2402 361
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
2 4102 4792 5902 5272 5572 4582 4832 4962 459
2017 - - - - - - - -
2 445--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason à dessiner Blason
De sinople au pairle d'or accompagné au chef d'une coquille, à dextre d'une roue de moulin et à senestre d'un fer de moulin, le tout d'argent; sur le tout, d'argent chaussé d'azur, au pont de trois arches de sable maçonné d'argent posé sur une rivière du même mouvant de la pointe et brochant sur le tout[6].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Divers[modifier | modifier le code]

La commune a possédé deux collèges :

  • le collège public François-Villon
  • le collège privé Saint-Joseph qui a fermé ses portes le 30 juin 2001. Les bâtiments de cet ex-établissement scolaire sont maintenant utilisés pour le centre Léonard-de-Vinci (école de musique, médiathèque, centre socioculturel, espace associations, centre de loisirs, espace petite enfance...).

Économie[modifier | modifier le code]

La gare.

Les carrières de la société Roy sur le site de la Noubleau : matériaux (granulats, enrobés) destinés principalement aux grandes infrastructures de transport : routes, autoroutes, ligne de chemins de fer et aérodromes.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]