Saint-Usage (Aube)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Usage
Saint-Usage (Aube)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Troyes
Intercommunalité Communauté de communes du Barséquanais en Champagne
Maire
Mandat
Jean-Michel Kennel
2014-2020
Code postal 10360
Code commune 10364
Démographie
Gentilé Beusquins, Beusquines
Population
municipale
76 hab. (2017 en diminution de 9,52 % par rapport à 2012)
Densité 4,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 06′ 03″ nord, 4° 36′ 38″ est
Superficie 16,3 km2
Élections
Départementales Canton de Bar-sur-Seine
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Saint-Usage
Géolocalisation sur la carte : Aube
Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 14.svg
Saint-Usage
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Usage
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Usage

Saint-Usage est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Usage
Vitry-le-Croisé Champignol-lez-Mondeville
Noé-les-Mallets Saint-Usage
Fontette Villars-en-Azois
Haute-Marne

Commune qui possède l'AOC Champagne compte également de vastes prairies calcaires typiques du Barrois où l'on trouve des orchidées exceptionnelles.

Topographie[modifier | modifier le code]

Au territoire est cité en 1813 : Bouillon[1], Chemin-de-César, Fays Haut et Bas, les Fosses, la Fontaine-au-Chevalier, le Four, Fourneau-Licot, Fourneaux-à-Chaux, Frervaux, Grandes et Petites Loges, Moulin-à-Vent, Saint-Abdon et Val-Bon[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire est traversé par la voie romaine, dite Voie de César, qui relie Langres à Vitry-le-Croisé par la rive droite de l'Arce, une autre vient d'Essoyes et va à Champignol, c'est le Chemin Lorrain. Saint-Usage dépendait de l'abbaye de Saint-Oyend, dès 1121, de celle de Calirvaux dès 1235 et des sires du donjon de Chacenay.

En 1789, le village dépendait de l'intendance et la généralité de Châlons, de l'élection de Bar-sur-Aube et du bailliage de Chaumont.

Les Fays, Haut et Bas[modifier | modifier le code]

Deux écarts qui furent détruits et abandonnés. En 1715 M. Lemaire y fondait la chapelle Saint-Abdon[3] qui fut rebâtie en 1815. Au XVIe siècle Fays-Bas était un bois qui appartenait au seigneur de Chacenay. L'abbaye de Clairvaux avait une ferme à Fays-Haut et la Noue attesté en 1739.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1988 ? M. Louis Bertholle    
mars 2001 En cours M. Jean-Michel Kennel[4] DVD Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6].

En 2017, la commune comptait 76 habitants[Note 1], en diminution de 9,52 % par rapport à 2012 (Aube : +1,44 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
297330324338322359356351338
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
315308301306276256270268228
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
214186182186153132125132124
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
122110110988688889079
2017 - - - - - - - -
76--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Chapelle Saint-Abdon au Fays Haut date du XIXe siècle, elle était dépendante de la paroisse de Fontette du doyenné de Bar-sur-Seine.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Paul Passy (1859-1940), linguiste, créateur en 1909 au hameau des Fosses de la colonie agricole de Liéfra (Liberté, Égalité, Fraternité), fondée sur les principes du socialisme chrétien et du collectivisme. Cette colonie disparaît à la veille de la Première Guerre mondiale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fontaine.
  2. Ancienne tuilerie.
  3. Maurice Tynturié, notice sur Cunfin, p. 119-120.
  4. Site officiel de la préfecture de l‘Aube
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.