Saint-Théoffrey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Théoffrey
Image illustrative de l'article Saint-Théoffrey
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Grenoble
Canton Matheysine-Trièves
Intercommunalité Communauté de communes de la Matheysine, du Pays de Corps et des Vallées du Valbonnais
Maire
Mandat
Bernard Meckler
2014-2020
Code postal 38119
Code commune 38462
Démographie
Population
municipale
471 hab. (2014)
Densité 82 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 59′ 59″ nord, 5° 46′ 25″ est
Altitude 940 m
Min. 905 m
Max. 1 240 m
Superficie 5,75 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 14.svg
Saint-Théoffrey

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Saint-Théoffrey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Théoffrey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Théoffrey
Liens
Site web saint-theoffrey.fr

Saint-Théoffrey est une commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes. Ses habitants sont appelés les Saint-Théoffreydois.

Géographie[modifier | modifier le code]

La route Napoléon à Saint-Théoffrey.
Le lac de Pétichet vu de l'église.

Situé sur le parcours de la route Napoléon, Saint-Théoffrey est une commune Iséroise dont le lac de Pétichet fait partie.

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Petichet - les Gontheaumes - la Fayolle - les Thénaux - la Croix des Thénaux

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Jean-de-Vaulx Laffrey Cholonge Rose des vents
Notre-Dame-de-Vaulx N Villard-Saint-Christophe
O    Saint-Théoffrey    E
S
La Motte-d'Aveillans Pierre-Châtel Saint-Honoré (Isère)

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2008 Gérard Carraud SE  
mars 2008 mars 2014 Georges Bonneton SE  
mars 2014 en cours Bernard Meckler SE Retraité Fonction publique

Démographie[modifier | modifier le code]

La salle du conseil et des mariages, à côté de la mairie.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 471 habitants, en augmentation de 6,08 % par rapport à 2009 (Isère : 3,74 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
262 249 267 309 401 450 456 468 457
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
430 447 433 411 361 352 370 334 317
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
323 309 314 258 262 242 215 225 218
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
215 171 115 210 279 342 417 454 471
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

La chapelle de Petichet.
L'Église de Saint-Théoffrey.
La chapelle de Petichet

Une chapelle fin XVe siècle est visible dans le hameau de Petichet. À l'interieur, elle se compose d'une salle quadrangulaire. À l'exterieur, la façade principale, très sobre, présente une porte d'entrée décorée, une fenêtre à sa droite et un oculus encadrés en pierre, un clocher mur en haut. La façade d'ouest et la façade sud sont ornées de fenêtres du dernier gothiques, très communes à la fin du XVe siècle mais rare dans la région et de datation incertaine[5],[6].

L'église romane

Une église romane demeure à l'état de ruine. Elle fut abandonnée dans la seconde moitié du XIXe siècle. Le toit a disparu, la première travée de la nef et le mur sud ont presque complètement disparu. Par contre le mur nord est encore bien visible, avec ses arcades murales avec entre des dosserets qui servaient à reprendre la charge des arcs doubleaux de voûte. Au nord, flanquant l'abside, se trouvait un massif carré qui portait un petit clocher composé d'un unique étage ouvert sur chaque face avec une large baie ornée de colonnettes aux chapiteaux ouvragés. La nef, elle, est encore debout, percée par une petite fenêtre éclairant l'autel ; d'ailleurs l'emplacement de celui-ci est encore bien visible au sol.

L'église du XIXe siècle

Une église de la fin du XIXe siècle, se trouve au Gonthéaumes, le long de la route Napoléon et en face du Lac de Pétichet[7].

Chapelle des Théneaux

Chapelle du XVIIIe siècle en hameau Théneaux[6]. Elle est dédiée à Saint Antoine, à Sainte Brigitte et aux Bienheureux Saint Gras.

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Olivier Messiaen, musicien qui possédait une résidence à Saint-Théoffrey, est enterré au cimetière de la commune.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  5. Source: panneau à côté de la chapelle.
  6. a et b « Les chapelles », sur www.saint-theoffrey.fr (consulté le 26 décembre 2015).
  7. « Les églises », sur www.saint-theoffrey.fr (consulté le 26 décembre 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :