Saint-Sulpice-de-Ruffec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Sulpice-de-Ruffec
Saint-Sulpice-de-Ruffec
La mairie et l'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente
Arrondissement Confolens
Intercommunalité Communauté de communes Val de Charente
Maire
Mandat
Geoffroy Dudouit
2014-2020
Code postal 16460
Code commune 16356
Démographie
Population
municipale
31 hab. (2017 en diminution de 3,12 % par rapport à 2012)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 56′ 27″ nord, 0° 18′ 55″ est
Altitude Min. 92 m
Max. 162 m
Superficie 2,38 km2
Élections
Départementales Canton de la Charente-Nord
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Saint-Sulpice-de-Ruffec
Géolocalisation sur la carte : Charente
Voir sur la carte topographique de la Charente
City locator 14.svg
Saint-Sulpice-de-Ruffec
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Sulpice-de-Ruffec
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Sulpice-de-Ruffec

Saint-Sulpice-de-Ruffec est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Charente (région Nouvelle-Aquitaine).

C'est la commune de la Charente la moins peuplée.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation et accès[modifier | modifier le code]

Saint-Sulpice-de-Ruffec est une petite commune du Nord Charente située à 14 km au sud-est de Ruffec et 35 km au nord d'Angoulême, sur la rive gauche de la Charente.

Le bourg de Saint-Sulpice, minuscule groupement de maisons ne comprenant que la mairie et l'église dominant la vallée de la Tiarde, est aussi à 6 km au nord-est d'Aunac, 9 km au sud-ouest de Champagne-Mouton, 13 km au nord-est de Mansle, 13 km au nord-ouest de Saint-Claud et 29 km à l'ouest de Confolens[1].

La seule route de communication de la commune est la D102, route d'Aunac à Champagne-Mouton, qui passe au pied du bourg et longe la vallée[2].

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Parmi les hameaux, on trouve : le Roule, à la limite de la commune de Couture et hameau plus important que le bourg ; les Fantins, près de la route de Champagne-Mouton ; Chez Chenon, au sud du bourg ; les Raffoux, près de la Tiarde ; Chez Bahuet, etc.[2].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]


Communes limitrophes de Saint-Sulpice-de-Ruffec
Saint-Gourson Chassiecq
Couture Saint-Sulpice-de-Ruffec Beaulieu-sur-Sonnette
Ventouse

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Géologiquement, la commune est dans le calcaire du Jurassique du Bassin aquitain, comme tout le Nord-Charente. Plus particulièrement, le Bathonien occupe la partie centrale de la surface communale. Le reste des plateaux est couvert par des altérites sous forme d'argile à silex du Cénozoïque. On trouve aussi une petite zone d'argile à pisolithes de fer au nord de la commune, et une petite zone de sable à gravier argileux au Roule[3],[4],[5].

Hormis la vallée de la Tiarde, la commune est sur un plateau élevé. Son point culminant est à une altitude de 162 m, situé sur la limite orientale. Le point le plus bas est à 92 m, situé le long de la Tiarde sur la limite occidentale. Le bourg, sur le flanc sud de la vallée, est à 107 m d'altitude[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le nord-ouest de la commune est arrosé par la Tiarde, petit affluent du Son-Sonnette et sous-affluent de la Charente. Ce ruisseau coule vers le sud-ouest et passe au pied du bourg, construit sur sa rive gauche.

Le long de la Tiarde, on trouve quelques sources comme la Font Baret au pied du bourg et la Font Pinaud en amont sur la limite communale, ainsi qu'une exsurgence à l'est : le puits du Champ de Gachet, mais qui ne donne naissance à aucun ruisseau, de par la nature karstique du sol[2].

Climat[modifier | modifier le code]

Comme dans les trois quarts sud et ouest du département, le climat est océanique aquitain.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom est attesté sous la forme ancienne en latin Sanctus Sulpicius de Culturis (Saint-Sulpice des Cultures ; forme non datée, Moyen Âge)[6].

Saint Sulpice était évêque de Bourges au VIIe siècle[7],[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église a été construite vers 1050 et offerte au prieuré de Saint-Claud[9].

Au début du XXe siècle, on pouvait encore voir au bourg un magnifique bouleau, arbre de la liberté[10].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1983 2014 Lucien Schmitzer DVG Commerçant non sédentaire
6 avril 2014 En cours Geoffroy Dudouit SE Chanteur et chef de chœur

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

En 2017, la commune a été labellisée « une fleur » par le Conseil national de villes et villages fleuris de France[11].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[13].

En 2017, la commune comptait 31 habitants[Note 1], en diminution de 3,12 % par rapport à 2012 (Charente : -0,37 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
175152193206252282242240210
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
209227172174167161151147150
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
145141121107951079010290
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2017
836750463536363231
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

D’après le recensement Insee de 2007, Saint-Sulpice-de-Ruffec compte 36 habitants (soit une augmentation de 3 % par rapport à 1999). La commune occupe le 36 218e rang au niveau national, alors qu'elle était au 36 181e en 1999, et le 404e au niveau départemental sur 404 communes.

Le maximum de la population a été atteint en 1841 avec 282 habitants.

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (41,7 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (26,6 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est égale à la population féminine.

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50 % d’hommes (0 à 14 ans = 5,6 %, 15 à 29 ans = 0 %, 30 à 44 ans = 16,7 %, 45 à 59 ans = 33,3 %, plus de 60 ans = 44,4 %) ;
  • 50 % de femmes (0 à 14 ans = 11,1 %, 15 à 29 ans = 0 %, 30 à 44 ans = 5,6 %, 45 à 59 ans = 44,4 %, plus de 60 ans = 38,9 %).
Pyramide des âges à Saint-Sulpice-de-Ruffec en 2007 en pourcentage[16]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
22,2 
75 à 89 ans
11,1 
22,2 
60 à 74 ans
27,8 
33,3 
45 à 59 ans
44,4 
16,7 
30 à 44 ans
5,6 
0,0 
15 à 29 ans
0,0 
5,6 
0 à 14 ans
11,1 
Pyramide des âges du département de la Charente en 2007 en pourcentage[17]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90  ans ou +
1,6 
8,2 
75 à 89 ans
11,8 
15,2 
60 à 74 ans
15,8 
22,3 
45 à 59 ans
21,5 
20,0 
30 à 44 ans
19,2 
16,7 
15 à 29 ans
14,7 
17,1 
0 à 14 ans
15,4 

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • Élevage d'alpagas, pour la laine[18].
  • Élevage caprin.

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

Les services les plus proches sont à Champagne-Mouton et Ruffec.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Sulpice.

L'église paroissiale Saint-Sulpice occupe le centre du minuscule bourg. Elle date du XIe siècle et elle est inscrite monument historique depuis 1950[19],[Note 2].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.
  2. Sur la fiche Mérimée, elle est mentionnée par erreur sur la commune de Ruffec.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances orthodromiques prises sous ACME Mapper
  2. a b c et d Carte IGN sous Géoportail
  3. Carte du BRGM sous Géoportail
  4. Visualisateur Infoterre, site du BRGM
  5. [PDF] BRGM, « Notice de la feuille de Ruffec », sur Infoterre, (consulté le 7 janvier 2012)
  6. Jean Nanglard, Pouillé historique du diocèse d'Angoulême, t. III, Angoulême, imprimerie Despujols, , 582 p., p. 218
  7. Jean Talbert, Origine des noms de lieux, 1928
  8. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Librairie Guénégaud, (1re éd. 1963), 738 p. (ISBN 2-85023-076-6), p. 629.
  9. Christian Gillet, Églises et chapelles de la Charente, imprimé à Rioux-Martin, Le vent se lève, , 387 p. (ISBN 978-2-7466-7404-2), p. 339
  10. Jules Martin-Buchey, Géographie historique et communale de la Charente, édité par l'auteur, Châteauneuf, 1914-1917 (réimpr. Bruno Sépulchre, Paris, 1984), 422 p., p. 370
  11. Site des villes et villages fleuris, consulté le 27 décembre 2017.
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  16. « Évolution et structure de la population à Saint-Sulpice-de-Ruffec en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 20 novembre 2010)
  17. « Résultats du recensement de la population de la Charente en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 20 novembre 2010)
  18. Farrlacey, « Ferme d'élevage d'Alpagas à Saint-Sulpice-de-Ruffec », (consulté le 16 janvier 2010)
  19. « Église de Saint-Sulpice », notice no PA00104482, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]