Saint-Sulpice-de-Mareuil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Sulpice.
Saint-Sulpice-de-Mareuil
Le château de la Vergne à Saint-Sulpice-de-Mareuil.
Le château de la Vergne à Saint-Sulpice-de-Mareuil.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Nontron
Canton Brantôme
Intercommunalité Communauté de communes Dronne et Belle
Statut Commune déléguée
Maire délégué Jean-Luc Aimont
2017-2020
Code postal 24340
Code commune 24503
Démographie
Gentilé Sulpiciens
Population 114 hab. (2014)
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 28′ 06″ nord, 0° 30′ 27″ est
Altitude Min. 115 m – Max. 225 m
Superficie 11,35 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Mareuil en Périgord
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 15.svg
Saint-Sulpice-de-Mareuil

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 15.svg
Saint-Sulpice-de-Mareuil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Saint-Sulpice-de-Mareuil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Saint-Sulpice-de-Mareuil

Saint-Sulpice-de-Mareuil est une ancienne commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Elle est intégrée au parc naturel régional Périgord-Limousin.

Au , elle fusionne avec huit autres communes pour former la commune nouvelle de Mareuil en Périgord.

Géographie[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Retenue de la Nizonne au lieu-dit la Vergne, entre Saint-Sulpice-de-Mareuil et Rudeau-Ladosse.

Au nord-ouest du département de la Dordogne, la commune déléguée de Saint-Sulpice-de-Mareuil se situe dans la partie centrale de la commune nouvelle de Mareuil en Périgord. Elle est desservie par les routes départementales 93 et 708 (l'ancienne route nationale 708).

Au nord, la Lizonne, ici appelée Nizonne, marque la limite de la commune en la séparant de Rudeau-Ladosse.

Le bourg est situé cinq kilomètres à l'est-nord-est de Mareuil et quatorze kilomètres à l'ouest-sud-ouest de Nontron.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

En 2016, année précédant la création de la commune nouvelle de Mareuil en Périgord, Saint-Sulpice-de-Mareuil était limitrophe de cinq autres communes, dont Mareuil au sud-ouest sur une centaine de mètres.

Communes limitrophes de Saint-Sulpice-de-Mareuil
Rudeau-Ladosse
Puyrenier Saint-Sulpice-de-Mareuil Champeaux-et-la-Chapelle-Pommier
Mareuil Vieux-Mareuil

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de Sent Soplesís de Maruelh[1].

Villages, hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Outre le bourg de Saint-Sulpice-de-Mareuil proprement dit, le territoire se compose d'autres villages ou hameaux, ainsi que de lieux-dits[2].

B

  • le Bois des Landes

C

  • Château de Bonrecueil
  • Corneuil
  • la Croix de Pinault
  • Croix de Pommier

D

  • Daunières

F

  • Faucharias
  • la Faye
  • la Ferme
  • la Forge de Rudeau

G

  • le Genet
  • le Grand Bois
  • les Grands Taillis
  • la Gonterie

L

  • Lâge
  • Lameau
  • Lavergne

M

  • le Moulin de Connezac

P

  • Piacaud
  • Pommier
  • le Pout

R

  • la Roderie
  • la Roussie

V

  • les Vaures

Histoire[modifier | modifier le code]

Au , Saint-Sulpice-de-Mareuil fusionne avec huit autres communes pour former la commune nouvelle de Mareuil en Périgord dont la création a été entérinée par l'arrêté du 26 septembre 2016, entraînant la transformation des neuf anciennes communes en « communes déléguées »[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La population de la commune étant comprise entre 100 et 499 habitants au recensement de 2011, onze conseillers municipaux ont été élus en 2014[4],[5]. Seuls quatre d'entre eux siégeront au conseil municipal de la commune nouvelle de Mareuil en Périgord, jusqu'au renouvellement des conseils municipaux français prévu en 2020[3].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
1995 mars 2008 Raymond Dogneton    
mars 2008[6] décembre 2016 Jean-Luc-Aimont SE Exploitant agricole

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Saint-Sulpice-de-Mareuil se nomment les Sulpiciens[7].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Saint-Sulpice-de-Mareuil depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2004, 2009, 2014, etc. pour Saint-Sulpice-de-Mareuil[8]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales. En 2014, Saint-Sulpice-de-Mareuil comptait 114 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
535 546 547 517 563 523 487 542 539
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
536 517 480 427 429 426 416 407 407
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
346 358 367 307 311 305 308 290 204
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
205 170 137 128 131 114 112 125 114
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2012[11], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent cinquante-cinq personnes, soit 44,7 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (trois) est resté stable par rapport à 2007 et le taux de chômage de cette population active s'établit à 5,9 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2013, la commune compte douze établissements[12], dont sept au niveau des commerces, transports ou services, deux dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, deux dans l'industrie, et un relatif au secteur administratif[13].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

  • Château de la Faye, XVIe et XVIIIe siècles
  • Château de la Vergne, XVe et XVIIe siècles, et son pigeonnier.
  • Château de Beaurecueil, autrefois Bon Recueil, dès le début du XVIe siècle, ancienne maison de forge avec un pigeonnier. Actuellement centre équestre et chambres d'hôtes.

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Sulpice.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Alcide Dusolier, (1836-1918), écrivain, journaliste et homme politique, est décédé à Saint-Sulpice-de-Mareuil.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 8 avril 2014.
  2. Saint-Sulpice-de-Mareuil, Géoportail, consulté le 14 novembre 2016.
  3. a et b « Arrêté portant création de la commune nouvelle de Mareuil en Périgord », sur Préfecture de la Dordogne (recueil des actes administratifs), (consulté le 6 octobre 2016), p. 124-128
  4. Article L2121-2 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance, consulté le 3 décembre 2016.
  5. Résultats des élections municipales et communautaires 2014 sur le site du ministère de l'Intérieur, consulté le 3 décembre 2016.
  6. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 30 août 2014.
  7. Fiche commune Saint-Sulpice-de-Mareuil, Union des maires de la Dordogne, consultée le 22 novembre 2016.
  8. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 8 avril 2014)
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  11. Chiffres-clés - Emploi - Population active - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 5 décembre 2015.
  12. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 5 décembre 2015).
  13. Chiffres clés - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 5 décembre 2015.