Saint-Sauveur-des-Monts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article général Pour un article plus général, voir Saint-Sauveur (Québec).

Saint-Sauveur-des-Monts
Saint-Sauveur-des-Monts
Mont de ski à Saint-Sauveur
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Québec
Statut municipal Village
Maire
Mandat
Jacques Gariépy
novembre 2001 -
septembre 2002
Constitution 1926
Démographie
Gentilé Sauverois, sauveroise
Population 10 177 hab.
Densité 2 671 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 53′ 41″ nord, 74° 09′ 33″ ouest
Superficie 381 ha = 3,81 km2
Divers
Code géographique 77043
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Québec
Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Sauveur-des-Monts
Géolocalisation sur la carte : Québec
Voir sur la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Saint-Sauveur-des-Monts

Saint-Sauveur-des-Monts est une municipalité du Québec ayant existé de 1926 à 2002. C'est l'ancien nom de la section Village du territoire de Saint-Sauveur. Saint-Sauveur-des-Monts fut créé en 1926 par détachement de la municipalité de Paroisse de Saint-Sauveur.

La municipalité du village de Saint-Sauveur-des-Monts et la municipalité de la paroisse de Saint-Sauveur ont été forcées de se regrouper de nouveau par décret gouvernemental le , surtout à la demande répétée durant plusieurs années des résidents du Village[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Saint-Sauveur-des-Monts en 1942

La Corporation de la Paroisse de Saint-Sauveur fut incorporée en 1855[2].

Un territoire de 4 km2 enclavé dans la partie nord-est du territoire de la Paroisse de Saint-Sauveur s'en détache en 1926[3]. La raison de cette amputation serait les dépenses d'électrification des rues du village ou la formation future d'une escouade de pompiers volontaires ou encore l'installation d'un système d'aqueduc; les intérêts du nouveau village et de la campagne divergent.

En 1926, le marquis d'Albizzi fonde à Saint-Sauveur un hôtel et une petite station de sports d'hiver. À partir de 1931, un cousin du marquis, le duc Dimitri de Leuchtenberg l'y rejoint et fonde la première école de ski officielle du Canada. En 1939, le duc de Leuchtenberg rachète l'établissement de son cousin, qui perdure jusqu'en 1972.

En 1966, Georges Filion propose la mise en place d’un service de police commun pour Saint-Sauveur-des-Monts, Saint-Sauveur paroisse et Piedmont et son idée est acceptée. Monsieur Filion va continuer à œuvrer plus de 30 années comme maire où il verra finalement la réunification de Saint-Sauveur.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]