Saint-Séverin (Robert-Cliche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Séverin.
Saint-Séverin
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Chaudière-Appalaches
Subdivision régionale Robert-Cliche
Statut municipal Municipalité de paroisse
Maire
Mandat
Jean-Paul Cloutier
2017-2021
Constitution
Démographie
Population 278 hab.[1] (2016)
Densité 4,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 19′ 32″ nord, 71° 03′ 13″ ouest
Superficie 5 863 ha = 58,63 km2
Divers
Code géographique 27070
Localisation
Localisation de Saint-Séverin dans la MRC Robert-Cliche
Localisation de Saint-Séverin dans la MRC Robert-Cliche

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative de la zone Québec (conique)
City locator 14.svg
Saint-Séverin

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique de la zone Québec (conique)
City locator 14.svg
Saint-Séverin

Saint-Séverin est une municipalité de paroisse du Québec située dans la MRC de Robert-Cliche dans la Chaudière-Appalaches[2].

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 24 décembre 1875 : Érection de la paroisse de Saint-Sévérin.
  • 15 mars 1969 : La paroisse change son nom pour Saint-Séverin.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1875 1876 Pierre Lessard    
1876 1877 François Thivierge    
1877 1882 Georges Vachon    
1882 1886 Vital Labbé    
1886 1892 Bernard Ferland    
1892 1893 Stanislas Turmel    
1893 1897 Louis Nadeau    
1897 1900 France Labbé    
1900 1903 Joseph Sylvain    
1903 1906 Louis Nadeau    
1906 1912 Achille Lessard    
1912 1916 Thomas Couture    
1916 1919 Placide Turmel    
1919 1923 José Nadeau    
1923 1925 Henri Sylvain    
1925 1927 Georges Champagne    
1927 1935 Joseph Proulx    
1935 1939 Honoré Sylvain    
1939 1945 Wilfrid Vachon    
1945 1951 Clovis Proulx    
1951 1951 Dorvéni Lehoux    
1951 1957 Léger Nadeau    
1957 1963 Ovila Sylvain    
1963 1971 Roméo Vachon    
1971  ? Antonio Lessard    
 ? 2009 Daniel Perron    
2009 2013 Charles Gagnon    
2013 ... Jean-Paul-Cloutier    
Les données manquantes sont à compléter.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Elle est nommée en l'honneur de Séverin du Norique et de l'abbé Édouard-Séverin Fafard, fondateur de la paroisse qu'il dessert de 1864 à 1873.

La Commission de toponymie du Québec écrit à son propos : « La caractéristique géographique de cette municipalité beauceronne tient à l'aspect bucolique de son petit village installé sur une colline avec pour toile de fond un décor de montagnes. Le lac Beaurivage, la rivière du même nom, ainsi que les rivières Nadeau et Lessard, affluents de la Chaudière, complètent le paysage de cette entité administrative qui occupe l'extrémité ouest du territoire de la MRC de Robert-Cliche, à 10 km au nord-ouest de Tring-Jonction, près de Saint-Frédéric. Le peuplement des lieux commence vers 1850 avec l'arrivée d'Irlandais catholiques venus de Saint-Sylvestre et de Canadiens français en provenance surtout de Sainte-Marie et de Saint-Joseph. L'endroit compte, en 1860, 600 habitants. Détachée de Saint-Frédéric, Saint-Elzéar, Saint-Sylvestre et Sacré-Cœur-de-Jésus, la paroisse de Saint-Séverin voit le jour en 1864. En 1872, on procède à son érection sur le plan religieux et l'année suivante sur le plan civil. Elle transmettra sa dénomination à la municipalité de paroisse créée en 1875 et située en partie dans le canton de Broughton et en partie dans les seigneuries de Beaurivage, Sainte-Marie et Saint-Joseph. À noter que le texte de la Gazette officielle comporte la forme Saint-Sévérin, avec accents. On a voulu rendre hommage à l'abbé Édouard-Séverin Fafard, né en 1829, fondateur de la paroisse qu'il dessert de 1864 à 1872. Il dirigea, en outre, la cure de Saint-Sylvestre (1862-1873). Son saint patron est un moine mort en 482 qui a évangélisé la Norique (aujourd'hui l'Autriche) pendant plus de 30 ans au Ve siècle, y introduisant la vie monastique en fondant plusieurs monastères. L'Église le fête le 8 janvier. Le bureau de poste établi en 1873 portait le nom de Saint-Séverin-de-Beaurivage, rappel de l'inclusion du territoire municipal dans la partie sud-est de la seigneurie Saint-Gilles ou de Beaurivage et surtout du fait que la Beaurivage y prend sa source. En 1963, il prendra l'appellation de Saint-Séverin-de-Beauce, qui reflète bien le nom de la région et du comté. L'endroit, qui comptait 800 habitants en 1941, a connu un affaissement démographique marqué, à peine 300 habitants étant dénombrés aujourd'hui. Plusieurs rangs ont été désertés et ont vu la forêt reprendre ses droits. Axée sur les ressources forestières, l'économie locale profite de l'exploitation de quelques érablières[3]. »

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1881 1891 1901 1911 1921 1931 1941 1951 1956
924 790 706 647 631 695 808 666 638
1961 1966 1971 1976 1981 1986 1991 1996 2001
516 397 354 318 329 288 288 272 278
2006 2011 2016 - - - - - -
279 266 278 - - - - - -

Le recensement de 2011 y dénombre 266 habitants, soit 4,7 % de moins qu'en 2006[4].

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Elzéar Sainte-Marie,
Vallée-Jonction
Rose des vents
Saint-Sylvestre N
O    Saint-Séverin    E
S
Saint-Pierre-de-Broughton Sacré-Cœur-de-Jésus Saint-Frédéric

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]