Saint-Rogatien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne une commune française. Pour un saint catholique, frère de Donatien de Nantes, voir Saint Donatien de Nantes.

Saint-Rogatien
Saint-Rogatien
Mairie de Saint-Rogatien.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement Arrondissement de La Rochelle
Canton Canton de La Jarrie
Intercommunalité Communauté d'agglomération de La Rochelle
Maire
Mandat
Jacques Leget
2014-2020
Code postal 17220
Code commune 17391
Démographie
Gentilé Rogatiens
Population
municipale
2 197 hab. (2015 en augmentation de 14,43 % par rapport à 2010)
Densité 432 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 09′ 08″ nord, 1° 04′ 15″ ouest
Altitude Min. 9 m
Max. 33 m
Superficie 5,08 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Saint-Rogatien

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Saint-Rogatien

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Rogatien

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Rogatien
Liens
Site web mairie-saint-rogatien.fr

Saint-Rogatien est une commune du sud-ouest de la France située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine). Ses habitants sont appelés les Rogatons et les Rogatonnes [1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Rogatien[2]
Périgny Montroy
Saint-Rogatien[2]
Aytré La Jarne Clavette

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Outre le bourg, la commune comprend notamment le domaine de Casse-Mortier et une partie du village de Pommerou, partagé avec la commune de Clavette.

Histoire[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2008 en cours Jacques Leget PRG Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2015, la commune comptait 2 197 habitants[Note 1], en augmentation de 14,43 % par rapport à 2010 (Charente-Maritime : +2,83 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
411299362436448449467470506
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
456490479464515514389355375
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
323324339303293299309303296
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
3033095577531 2721 8051 8031 9202 197
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Rogatien-Saint-Donatien.

Église Saint-Rogatien-Saint-Donatien

  • Dates : XIIe siècle, fin du Moyen Âge et XIXe siècle
  • Construction : calcaire

Cette église dédiée à deux martyrs nantais, partiellement détruite lors des guerres de Religion, conserve son portail roman et une niche gothique trilobée. Le chœur est reconstruit en grande partie à la fin du Moyen Âge. Une mesure dîmière du XVe ou XVIe siècle, en granit, est utilisée comme bénitier. En 1871, la façade est surmontée d'un campanile où une nouvelle cloche est installé. En 1884, un projet de restauration est ébauché, qui n'aboutit pas. En 1987, la façade est restaurée, la partie ouest affaiblie par les intempéries consolidée (façade occidentale ISMH 1925).


Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Josy Moinet, né en 1929, diplômé de la faculté de droit et de sciences économiques de Poitiers. Il a été inspecteur en 1956 puis administrateur financier de 1967 à 1973 à la Caisse nationale de Crédit agricole. Maire de Saint-Rogatien de 1959 à 2008, il devient en 1970 président de l'association des maires de la Charente-Maritime. Élu conseiller général de la Charente-Maritime de 1973 à 1992, il devient président du Conseil général de 1976 à 1982, avant d'être proclamé sénateur de la Charente-Maritime en 1973. Il s'inscrit au groupe de la Gauche démocratique. Secrétaire du bureau du Sénat en 1986, il préside le groupe de la Gauche démocratique de 1988 à 1989, devenu en 1989 le groupe du Rassemblement démocratique et européen. De 1990 à 1994, il entre au Conseil d'État et préside la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]