Saint-René-de-Matane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-René-de-Matane
Pont couvert Jean-Chassé
Pont couvert Jean-Chassé
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Bas-Saint-Laurent
Subdivision régionale La Matanie
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Rémi Fortin
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Saint-Renéen, enne
Population 965 hab. (2016)
Densité 3,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 42′ 00″ nord, 67° 23′ 00″ ouest
Superficie 25 570 ha = 255,70 km2
Divers
Fuseau horaire UTC−05:00
Indicatif +1 418
Code géographique 08035
Localisation
Localisation de Saint-René-de-Matane dans La Matanie
Localisation de Saint-René-de-Matane dans La Matanie

Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent

Voir sur la carte administrative du Bas-Saint-Laurent
City locator 14.svg
Saint-René-de-Matane

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-René-de-Matane

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Saint-René-de-Matane

Saint-René-de-Matane est une municipalité de la province de Québec, au Canada, située dans la municipalité régionale de comté de La Matanie, au Bas-Saint-Laurent.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La municipalité de Saint-René-de-Matane est nommée en l'honneur du martyr canadien René Goupil qui fut canonisé en 1930 parce qu'il a sacrifié sa vie pour évangéliser les Amérindiens[1]. L'ajout « Matane » est en référence au comté de Matane dont faisait partie la municipalité et à la rivière Matane[1]. Les gentilés sont appelés Saint-Renéens et Saint-Renéennes[1],[2],[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Article connexe : Géographie du Québec.

Saint-René-de-Matane est situé sur le versant sud du fleuve Saint-Laurent à 430 km au nord-est de Québec et à 300 km à l'ouest de Gaspé. Les villes importantes près de Saint-René-de-Matane sont Matane à 25 km au nord, Amqui à 40 km au sud ainsi que Mont-Joli à 90 km et Rimouski à 120 km à l'ouest[1]. La municipalité est située par la route 195 qui relie Matane à Amqui, entre Saint-Vianney au sud et Matane au nord[4]. Cette route longe la rivière Matane dans sa partie traversant la municipalité[1],[4]. Le territoire de la municipalité couvrant une superficie de 256 km2 comprend également la Petite rivière Matane et le ruisseau Gagnon[1],[2],[3].

La municipalité de Saint-René-de-Matane fait partie de la municipalité régionale de comté de Matane (municipalité régionale de comté) dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent[2],[3]. En plus du hameau principal de Saint-René, la municipalité est composée de quatre hameaux : Le Renversé, Rivière-Matane, Ruisseau-Gagnon et Village-à-Dancause[5],[6],[7],[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
1 065 1 013 1 070 1 089 965

Selon la municipalité, la population est de 1 042 habitants en 2011[3]. Selon Statistique Canada, la population de Saint-René-de-Matane était de 1 070 habitants en 2006[9]. La municipalité a connu une croissance démographique au cours des dernières années. En effet, en 2001, la population était de 1 013 habitants ; ce qui correspond à un taux de croissance de 5,6 % en cinq ans[9]. L'âge médian de la population saint-renéenne est de 45 ans[9].

Le nombre total de logements privés dans la municipalité est de 619[9]. Cependant, seulement 470 de ces logements sont occupés par des résidents permanents[9]. La majorité des logements de Saint-René-de-Matane sont des maisons individuelles[9].

Statistique Canada ne recense aucun immigrant à Saint-René-de-Matane, mais une dizaine d'habitants n'ont pas le statut de résident permanent du Canada[9]. 99 % de la population a le français comme langue maternelle ; le reste a l'anglais[9]. 9 % de la population maitrise les deux langues officielles et tout le monde utilise le français à la maison[9]. Statistique Canada ne recense aucun autochtone à Saint-René-de-Matane[9].

Le taux de chômage dans la municipalité était de 24 % en 2006[9]. Le revenu médian des Saint-Renéens était de 17 795 $ en 2005[9].

42 % de la population de 15 ans et plus de Saint-René-de-Matane n'a aucun diplôme d'éducation[9]. 40 % de cette population n'a que le diplôme d'études secondaires ou professionnelles[9]. Personne ne possède de diplôme de niveau universitaire à Saint-René-de-Matane[9]. Tous les diplômés de la municipalité ont effectué leurs études à l'intérieur du Canada[9]. Les deux principaux domaines d'études des Saint-Renéens sont « l'architecture, le génie et les services connexes » ainsi que « le commerce, la gestion et l'administration publique »[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

La mission catholique de Saint-René-Goupil est fondée le [10]. La paroisse de Saint-Nil est également créée en 1936[1]. L'église actuelle est construite en 1937[10]. La municipalité de paroisse de Saint-René-de-Matane est créée en 1965[1]. Le bureau de poste est ouvert en 1966 sous le nom de Saint-René-de-Matane[1]. La paroisse de Saint-René-Goupil est érigée canoniquement le [1],[10]. La municipalité de paroisse de Saint-Nil est créée en 1974 alors que la paroisse est fermée l'année suivante[1]. Les deux fusionnent en octobre 1982 pour former l'actuelle municipalité de Saint-René-de-Matane qui est créée officiellement le 18 décembre de la même année[1],[10]. Le , une partie du territoire de Saint-Jérôme-de-Matane fusionnée à Matane est annexée au territoire de Saint-René-de-Matane[10]. Le , une partie du territoire de Sainte-Paule est annexée à Saint-René-de-Matane[10].

Administration[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal de Saint-René de Matane est composé d'un maire et de six conseillers qui sont élus en bloc tous les quatre ans sans division territoriale[2].

mandat fonction nom[2]
2013 - 2017 maire Roger Vaillancourt
conseillers
#1 Joyce Bérubé
#2 Jessy Leclerc
#3 Gervais Fournier
#4 Rémi Fortin
#5 Dominic Côté
#6 Jean-Pierre Martel


Saint-René-de-Matane
Maires depuis 2005
Élection Maire Qualité Résultat
2005 Jean-Charles Gangon Voir
2009 Sylvain Audit Voir
2011 Roger Vaillancourt Voir
2013 Voir
2015 Jessie Leclerc Mairesse-suppléante Voir
2015 Harold Chassé Voir
2017 Rémi Fortin Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

De plus, Yvette Boulay est la directrice-générale, la secrétaire-trésorière et la coordonnatrice en mesures d'urgences de la municipalité[2].

Vivre à Saint-René-de-Matane[modifier | modifier le code]

Saint-René-de-Matane est une municipalité bien connue des pêcheurs de saumons du partout au Canada et aux États-Unis[11]. En effet, la rivière Matane est reconnue comme étant une rivière offrant de nombreuses fosses à saumons et elle est facilement accessible. Les chasseurs fréquentent également Saint-René-de-Matane grâce à la réserve faunique de Matane[11].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Pont couvert François-Gagnon

La municipalité comprend deux ponts couverts qui font partie du patrimoine[11]. Ils ont été récemment rénovés et sont toujours en utilisation[11]. Celui situé au centre du village est nommé pont François-Gagnon en l'honneur de l'un des premiers habitants de Saint-René-de-Matane et a été construit en 1942[10]. Le second se nomme pont Jean-Chassé et a été construit en 1945[10].

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Matane Saint-Adelme Saint-Jean-de-Cherbourg Rose des vents
Sainte-Paule N
O    Saint-René-de-Matane    E
S
Saint-Vianney Rivière-Bonjour

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Saint-René-de-Matane dans Fiche descriptive de la Commission de toponymie du Québec, page consultée le 5 mars 2011
  2. a, b, c, d, e et f Saint-René-de-Matane dans le Répertoire des municipalités du Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec, page consultée le 5 mars 2011
  3. a, b, c et d Profil municipal sur le site officiel de la municipalité de Saint-René-de-Matane, page consultée le 5 mars 2011
  4. a et b Réseau routier de Saint-René-de-Matane sur le site officiel de la municipalité de Saint-René-de-Matane, document consulté en ligne le 5 mars 2011
  5. Le Renversé dans Fiche descriptive de la Commission de toponymie du Québec, page consultée le 5 mars 2011
  6. Rivière-Matane dans Fiche descriptive de la Commission de toponymie du Québec, page consultée le 5 mars 2011
  7. Ruisseau-Gagnon dans Fiche descriptive de la Commission de toponymie du Québec, page consultée le 5 mars 2011
  8. Village-à-Dancause dans Fiche descriptive de la Commission de toponymie du Québec, page consultée le 5 mars 2011
  9. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p et q Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées statistiques
  10. a, b, c, d, e, f, g et h Quelques dates importantes sur le site officiel de la municipalité de Saint-René-de-Matane, page consultée le 5 mars 2011
  11. a, b, c et d Mot du maire sur le site officiel de la municipalité de Saint-René-de-Matane, page consultée le 5 mars 2011

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]