Saint-Rambert-sur-Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Rambert.

Saint-Rambert-sur-Loire
Saint-Rambert-sur-Loire
Saint-Rambert dans l'armorial de Guillaume Revel.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Loire
Code commune 42279
Historique
Commune(s) d’intégration Saint-Just-Saint-Rambert

Saint-Rambert-sur-Loire est une ancienne commune française, située dans le département de la Loire et l'ancienne région Rhône-Alpes.

Cette commune a accueilli un camp de prisonniers de guerre allemands, majoritairement des Alsaciens-Lorrains, lors de la Première Guerre mondiale.[1].


Saint-Rambert-sur-Loire a été supprimée par arrêté du , paru au Journal officiel le 1er novembre 1972 et ayant pris effet au 1er janvier 1973.

Elle a fusionné à cette occasion avec l'ancienne commune de Saint-Just-sur-Loire, formant une nouvelle commune, Saint-Just-Saint-Rambert, à laquelle a été attribué le code INSEE de l'ancienne commune de Saint-Rambert-sur-Loire : 42279.

Saint-Rambert-sur-Loire était, avant la fusion, chef-lieu de l'ancien canton de Saint-Rambert-sur-Loire (anciennement canton de Saint-Rambert) rebaptisé canton de Saint-Just-Saint-Rambert après cette fusion de communes.

Saint-Rambert-sur-Loire avait auparavant changé de nom, à une date non connue supposée entre 1882 (La France illustrée de Malte-Brun) et 1943 (codification INSEE). Son nom traditionnel était Saint-Rambert.

La ville a donné son nom aux rambertes, bateaux construits localement et destinés à faire un seul voyage "en baissant" (en aval)[2].

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Deux blasonnements sont connus :

D'argent, à une corneille de sable, becquée et membrée de gueules.
De gueules, à un chevron d'or, chargé d'une macle d'azur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'artiste Louis Liechtenauer, originaire de Colmar, a fait plusieurs aquarelles sur son séjour dans ce camps : https://www.europeana.eu/portal/fr/record/2020601/contributions_14044.html
  2. La Loire – les peuples du fleuve, par Abel Poitrineau. Ed. Horvath, Saint-Etienne, 1989.