Saint-Quay-Perros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Quay.

Saint-Quay-Perros
Saint-Quay-Perros
L'église Saint-Quay.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Lannion
Canton Perros-Guirec
Intercommunalité Lannion-Trégor Agglomération
Maire
Mandat
Pierrick Rousselot
2014-2020
Code postal 22700
Code commune 22324
Démographie
Gentilé Kénanais, Kénanaise
Population
municipale
1 309 hab. (2016 en diminution de 9,79 % par rapport à 2011)
Densité 277 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 47′ 36″ nord, 3° 26′ 47″ ouest
Altitude 20 m
Min. 4 m
Max. 96 m
Superficie 4,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Saint-Quay-Perros

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Saint-Quay-Perros

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Quay-Perros

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Quay-Perros
Liens
Site web Site web de la commune de Saint-Quay-Perros

Saint-Quay-Perros [sɛ̃kɛpɛʁɔs] est une commune française du département des Côtes-d'Armor, dans la région Bretagne, en France.

Bien que située près de la mer la commune est plutôt tournée vers le commerce et l'artisanat. Elle présente à ses visiteurs un patrimoine architectural et historique digne d'intérêt.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Sancto Ke en 1330, ecclesia de Sancto Que à la fin du XIVe siècle, Saint-Qué en 1426[1], Sainct Ke en 1481, Sainct Que en 1486, Sainct Quay en 1596 et Saint-Quay au XVIIIe siècle[2].

Saint-Quay-Perros doit son nom à Ke ou Keenan, un saint irlandais surnommé Colodoc, qui débarqua à Cléder[2].

Saint Quay, qui a donné son nom à Saint-Quay-Perros est assimilé au sénéchal Keu, un des Chevaliers de la Table ronde.

Perros est un toponyme breton composé de penn, qui signifie « bout, extrémité »[3]et de roz, « promontoire[4], coteau ». Perros est un toponyme courant en Bretagne ; l'élément penn est devenu « per » sous l'influence du R de « ros »[3].

Sant-Ke-Perroz en breton[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune, situé entre le Cruguil et le Kerduel, est occupé depuis le Néolithique, en témoigne la sépulture à entrée latérale de Crec'h Quillé (2 200 av. J.-C.). La commune doit son nom à un saint breton émigré, Zant Ke, devenu Saint Quay.

Érigée en commune en 1790, Saint Quay-Perros prend définitivement son nom actuel en 1921.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1793 1796 Hery    
mars 1796 1798 Jean Le Goffic    
1798 1800 Henry Menou    
septembre 1800 1808 Jean Keraudren    
février 1808 juillet 1815 Nicolas Arzur    
octobre 1815 janvier 1821 Guillaume Nicolas   Cultivateur
1821 octobre 1824 Jean Le Coz    
janvier 1825 janvier 1832 François Le Guyon    
février 1832 décembre 1834 Jean Le Roux    
décembre 1834 novembre 1839 Pierre Jean Le Goffic    
décembre 1839 août 1848 Yves Guelous    
1848 1849 François Le Huérou    
février 1849   Le Gall Yves    
         
1971 1995 Yves Guégan PS Agriculteur, syndicaliste
juin 1995 mars 2008 Roland Geffroy PCF  
mars 2008 en cours Pierrick Rousselot LREM Directeur d'exploitation
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7].

En 2016, la commune comptait 1 309 habitants[Note 1], en diminution de 9,79 % par rapport à 2011 (Côtes-d'Armor : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
427403419457505527573628635
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
599606614574636593584596563
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
555560551518507457456460483
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
5025698921 0661 3751 3921 4821 4691 321
2016 - - - - - - - -
1 309--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Distinctions culturelles[modifier | modifier le code]

Saint-Quay-Perros fait partie des communes ayant reçu l’étoile verte espérantiste, distinction remise aux maires de communes recensant des locuteurs de la langue construite espéranto.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Quay, vieux cimetière et presbytère.

L'église date de 1672. Le clocher-porche, avec ses deux tourelles, date de 1672 - XVIIe et XIXe siècles. On y trouve plusieurs reliques dont celles de Saint-Méen, de Saint-Jude et de Saint-Judicaël. Le campanile de l'église, détruit par la foudre le 19 novembre 1880, a été reconstruit en 1882.

  • Chapelle Saint-Méen (1538)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Loire-Atlantiques, B2980
  2. a et b infobretagne.com, « Étymologie et Histoire de Saint-Quay-Perros »
  3. a et b Base de données KerOfis de l'Office public de la langue bretonne
  4. Jean-Yves Le Moing, Noms de lieux de Bretagne : plus de 1200 noms expliqués, Christine Bonneton Éditeur, , 231 p. (ISBN 2-86253-283-5), p. 116
  5. Office Public de la Langue Bretonne, « Kerofis »
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.