Saint-Perdon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Saint-Perdon
Saint-Perdon
Église Saint-Perdon, à Saint-Perdon.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Landes
Arrondissement Mont-de-Marsan
Canton Mont-de-Marsan-2
Intercommunalité CAM
Maire
Mandat
Jean-Louis Darrieutort
2014-2020
Code postal 40090
Code commune 40280
Démographie
Gentilé Saint-Perdonnais
Population
municipale
1 686 hab. (2015 en diminution de 1,23 % par rapport à 2010)
Densité 55 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 52′ 10″ nord, 0° 35′ 27″ ouest
Altitude 83 m
Min. 20 m
Max. 94 m
Superficie 30,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte administrative des Landes
City locator 14.svg
Saint-Perdon

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte topographique des Landes
City locator 14.svg
Saint-Perdon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Perdon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Perdon
Liens
Site web site officiel de la commune

Saint-Perdon est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département des Landes (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Saint-Perdonnais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune située dans le Pays de Marsan, au sud-ouest de Mont-de-Marsan, aux confins de la forêt des Landes et de la région agricole de la Chalosse.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Perdon[1]
Saint-Martin-d'Oney Campet-et-Lamolère
Campagne Saint-Perdon Saint-Pierre-du-Mont
Haut-Mauco

La commune de Mont-de-Marsan n'est qu'à 200 m au nord-est du territoire communal[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le Batanès, affluent gauche de la Midouze, traverse les terres de la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 octobre 1999 René Bernède PCF  
novembre 1999 mars 2014 Pol Rio   Cadre supérieur retraité
mars 2014 en cours Jean-Louis Darrieutort DVG Technicien agricole spécialisé
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3].

En 2015, la commune comptait 1 686 habitants[Note 1], en diminution de 1,23 % par rapport à 2010 (Landes : +4,92 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
510 372 390 602 846 756 788 925 920
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
942 946 971 917 915 844 891 857 814
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
832 802 806 721 708 686 684 649 646
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
623 640 610 748 938 984 1 254 1 293 1 609
2015 - - - - - - - -
1 686 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Aquarelle de l'église Saint-Orens.

Galerie[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte IGN sous Géoportail
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  6. « Dreal Aquitaine »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 12 novembre 2011
  7. Elisa Artigue-Cazcarra, « Les arènes de Saint-Perdon détruites par les flammes », Sud Ouest,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]