Saint-Paulien (Haute-Loire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Paulien.
Saint-Paulien
Château de la Rochelambert, situé à 4 km au sud-ouest de la localité de Saint-Paulien.
Château de la Rochelambert, situé à 4 km au sud-ouest de la localité de Saint-Paulien.
Blason de Saint-Paulien
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Loire
Arrondissement Puy-en-Velay
Canton Saint-Paulien
(bureau centralisateur)
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Puy-en-Velay
Maire
Mandat
Laurent Duplomb
2014-2020
Code postal 43350
Code commune 43216
Démographie
Population
municipale
2 400 hab. (2014)
Densité 59 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 08′ 14″ nord, 3° 48′ 49″ est
Altitude Min. 704 m
Max. 1 070 m
Superficie 40,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Loire

Voir sur la carte administrative de Haute-Loire
City locator 14.svg
Saint-Paulien

Géolocalisation sur la carte : Haute-Loire

Voir sur la carte topographique de Haute-Loire
City locator 14.svg
Saint-Paulien

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Paulien

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Paulien
Liens
Site web saint-paulien.fr

Saint-Paulien est une commune française, située dans le département de la Haute-Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes.

C'est une destination touristique et dynamique dotée d'infrastructures modernes avec une grande halle d'exposition et un parc aqua-récréatif. Elle fait partie de la communauté d'agglomération du Puy-en-Velay depuis le , dans le cadre de la réforme territoriale et la loi NOTRe.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Saint-Paulien fait partie du Velay. Située à 810 mètres d'altitude, elle détient le titre de capitale du Velay[SP 1] depuis son âge d'or il y a 2 000 ans.

Dix communes sont limitrophes de Saint-Paulien[1] :

Communes limitrophes de Saint-Paulien
Céaux-d'Allègre Saint-Geneys-près-Saint-Paulien
Lissac Saint-Paulien Saint-Vincent,
Lavoûte-sur-Loire
Loudes Borne,
Saint-Vidal
Blanzac,
Polignac
Vue des hauteurs de Saint-Paulien en direction de Soddes.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Route départementale 906 en direction de Vichy
Entrée de Saint-Paulien en direction de Vichy par la D 906.

La ville de Saint-Paulien est traversée par la route départementale 906 reliant Le Puy-en-Velay à La Chaise-Dieu, à Thiers et à Vichy. Celle-ci part de la route nationale 102, reliant Le Puy-en-Velay à Brioude et Clermont-Ferrand au sud, en desservant le parc d'activités[SP 2].

Le territoire communal est également traversé par les routes départementales 13 (reliant le centre-ville à Allègre au nord-ouest et à Polignac au sud-est), 131 (vers Lissac à l'ouest), 25 (vers Lavoûte-sur-Loire à l'est) et 251 (vers Saint-Vincent à l'est)[1].

Il existe aussi une voie ferrée (ligne de Saint-Georges-d'Aurac à Saint-Étienne-Châteaucreux) traversant la commune au sud-ouest. Les gares les plus proches sont à Darsac, au Puy-en-Velay et à Lavoûte-sur-Loire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

  • IIe siècle av. J.-C. : le peuple des Vellaves s'installe dans l'actuel Velay. Les Vellaves (Vellavi en latin), dont le nom signifierait « Montagnards » ou « Ceux qui dominent »[2] et que Jules César qualifie de batailleurs, font partie de la Confédération des Arvernes (Velauni qui sub imperio Arvernorum esse consueverant[Note 1] écrit César). Ils construisent leur oppidum sur le plateau qui domine le château de La Rochelambert et surplombe les rivières Borne et Gazeille. Ils nomment ce lieu Ruessio (ou Revessione) de Ro-Ession signifiant « bien située » ou « très gelée » selon les sources[Note 2].
  • Une dédicace rend hommage à l’impératrice Etruscilla, épouse de Trajan Dèce (249 - 251) ; une légende raconte, que, veuve, elle s'établit à Ruessium.
  • Entre le Ve et le VIIe siècle : La capitale des Vellaves est transférée de Ruessium à Anicium (Le Puy-en-Velay)[Note 3].
  • Paulianus (fêté le 14 février), aurait été le dernier évêque de la cité avant le transfert de l'évêché au Puy-en-Velay (« Anicium » ou « Podium Aniciense », qui prit à son tour le nom de « Civitas Vellavorum ») : les historiens discutent de la date à laquelle l'évêque de la Cité des Vellaves s'installa à Anicium[3].

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

  • Du Ve siècle au VIIIe siècle : Ruessio est renommée Civitas Vetula (La vieille ville) puis Saint-Paulien[Note 4].
  • À la suite d'une convention avec le vicomte de Polignac, Norbert (Norbertus) évêque du Puy (vers 900 à vers 935), transféra de Saint-Paulien au Puy les corps des saints évêques Georges et Marcellin (Liste des évêques du Puy-en-Velay).
  • À la mi-octobre 993 se tint à Saint-Paulien un concile régional dirigé par l'évêque du Puy Guy d'Anjou, en vue de rétablir l'autorité morale de l'Église. Le concile proclama la « Paix de Dieu » (Charte de Guy d'Anjou, évêque du Puy).
  • Les vicomtes de Polignac furent seigneurs de Saint-Paulien jusqu'à la Révolution française.

Révolution française[modifier | modifier le code]

La commune est nommée Vélaune par les révolutionnaires[4] entre janvier 1794 et mars 1795.

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Après l'élection municipale de 2014, Laurent Duplomb (liste divers droite) a été réélu maire de Saint-Paulien avec 52,46 % des suffrages exprimés, face à la liste de Philippe Carme (DIV) après un premier tour très serré (49,88 % des voix) et une participation très importante de 86,53 % au second tour[5].

Ainsi depuis mars 1983 et depuis l'élection de Denis Eymard, la liste majoritaire gagne systématiquement les élections municipales.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

En 2011, Saint-Paulien comptait 2 411 habitants[6]. Ce nombre étant compris entre 1 500 et 2 499, le nombre de membres du conseil municipal est de 19.

La composition du conseil municipal est la suivante[7],[5] :

Composition du conseil municipal (mandature 2014-2020)
Nuance Liste présidée par Sièges Statut
Divers droite « Saint-Paulien avance, soyons fiers d'être ruessiens » Laurent Duplomb 15 majorité
Divers « Ensemble construisons l'avenir » Philippe Carme 4 opposition

Au conseil communautaire de la communauté de communes des Portes d'Auvergne, la liste de la majorité obtient six sièges et celle d'opposition deux sièges[5].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
février 1802 décembre 1816 Georges Marcelin Chabron de Solilhac Royaliste Maréchal de camp
avril 1953 mars 1965 Pierre Oulhion    
mars 1965 mars 1983 Joseph Berthold    
mars 1983 mars 2008 Denis Eymard   Notaire
Président de la communauté de communes
mars 2008 en cours
(au 28 août 2014)
Laurent Duplomb[8] DVD  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[10],[Note 5].

En 2014, la commune comptait 2 400 habitants, en augmentation de 0,08 % par rapport à 2009 (Haute-Loire : 1,52 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 963 2 292 2 345 2 586 3 017 3 025 3 016 3 148 2 748
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 993 2 932 2 943 2 947 2 855 2 770 2 723 2 770 2 717
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 696 2 567 2 546 2 192 2 096 2 077 2 056 1 793 1 843
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 866 1 736 1 620 1 822 1 872 1 912 2 117 2 398 2 400
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

La population locale a été fortement augmentée depuis les années 2000 grâce à la construction de plusieurs lotissements sur la commune et notamment le lotissement du Grand Lac dont les travaux d'aménagement ont commencé en 2006 pour créer plus de 80 lots à bâtir.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

La grande halle de Saint-Paulien accueille régulièrement divers événements comme des salons (Salon du Chocolat[12] en novembre), le salon Bien chez soi (dernière édition tenue du 4 au 6 mars 2016) ou le salon dédié au mariage et à la mode.

Elle est la ville hôte chaque année de l'Auvergnate Extrême, course considérée comme « la plus dure d'Europe »[13].

Santé[modifier | modifier le code]

Tout au long de l'année, Saint-Paulien dispose d'un espace bien-être, ouvert en septembre 2014[SP 3], et d'un bain d'argile verte du Velay.

Sports et loisirs[modifier | modifier le code]

Durant l'été, un parc aquarécréatif est ouvert avec sa piscine de 780 m2, un toboggan à virages, un pentaglisse et sa cascade. Une piscine intérieure est aussi disponible toute l'année[SP 4].

Économie[modifier | modifier le code]

Saint-Paulien possède une zone d'activités, au carrefour de la route nationale 102 (de Clermont-Ferrand) et de la route départementale 906 (de Vichy). S'étendant sur 15 000 m2, elle compte plus de soixante entreprises sur un bassin d'emploi de 250 personnes[SP 2].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église romane Saint-Georges.
Château de la Rochelambert.
  • Église Saint-Georges de Saint-Paulien. M. H. classé.
  • Musée gallo-romain Michel-Pomarat.
  • Maison Chabron de Soleilhac, sur la place Saint-Georges.
  • Chapelle Saint-Joseph. M. H. inscrit.
  • Vestiges gallo-romains, donnés au musée du Puy : une tête de Jupiter-Seropis, avec le modum, en albâtre oriental, des vases lacrymatoires, des lampes et une amphore.
  • Château de La Rochelambert. M. H. classé.
  • Depuis la rentrée 2014, la commune est équipée d'un espace bien-être nommé « Les Portes du Bien-être » avec comme particularité la présence d'un bain d'argile verte du Velay[SP 5]. Ainsi, l'argile verte[14] extraite à proximité est utilisée pour ses propriétés cosmétiques sur la peau et pour la détente.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes

Les armes de Saint-Paulien se blasonnent ainsi :

De sinople aux trois croissants d'or, au chef cousu de gueules chargé de deux fleurs de lys d'argent.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dans Commentaires sur la Guerre des Gaules.
  2. Mentionné dans la Géographie de Ptolémée, sur la Table de Peutinger ainsi que sur la Cosmographie de Ravenne au IXe siècle sous le nom de Ribision.
  3. La ville d'Anicium apparaît pour la première fois dans l'histoire dans un texte de Grégoire de Tours en 591.
  4. On ne sait rien de l'origine du nom Paulien. Certains historiens ont voulu en faire un évêque des Vellaves (fêté le 14 février).
  5. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Site de la mairie[modifier | modifier le code]

  1. Roger Maurin, « La ville antique Ruessio » (consulté le 8 mai 2016).
  2. a et b « La Zone d'activités » (consulté le 8 mai 2016).
  3. « Les Portes du Bien-être » (consulté le 8 mai 2016).
  4. « Le Parc Aquatique » (consulté le 8 mai 2016).
  5. Brochure « Les Portes du Bien-être » [PDF].

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte de Saint-Paulien sur le site Géoportail de l'IGN (consulté le 8 mai 2016).
  2. Jacques Lacroix, Les Noms d'origine gauloise en France, Éditions Errance, .
  3. http://pagesperso-orange.fr/compilhistoire/Celtesliste#vellav.html
  4. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. a, b et c « Résultats des élections municipales et communautaires 2014 », Ministère de l'Intérieur (consulté le 8 mai 2016).
  6. « Populations légales 2011 de la commune de Saint-Paulien », Insee (consulté le 8 mai 2016).
  7. « Résultats des élections municipales et communautaires 2014 - Candidatures du 2d tour », Ministère de l'Intérieur (consulté le 8 mai 2016).
  8. Liste des maires de la Haute-Loire [PDF], sur le site de la préfecture (consulté le 28 août 2014).
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  12. Salon du Chocolat, sur auvergnevacances.com.
  13. Site de l'Auvergnate Extrême.
  14. Site de l'Argile du Velay.
  15. « Liste des Chouans de la région 1 - Histoire et généalogie de Plœuc ».