Saint-Pantaly-d'Ans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Pantaly-d'Ans
Le village de Saint-Pantaly-d'Ans.
Le village de Saint-Pantaly-d'Ans.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Nontron
Canton Isle-Loue-Auvézère
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Lanouaille
Statut Commune déléguée
Maire délégué Corinne Goursolle
2017-2020
Code postal 24640
Code commune 24475
Démographie
Population 149 hab. (2014)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 14′ 30″ nord, 0° 59′ 45″ est
Altitude Min. 114 m – Max. 258 m
Superficie 10,61 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Cubjac-Auvézère-Val d'Ans
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 15.svg
Saint-Pantaly-d'Ans

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 15.svg
Saint-Pantaly-d'Ans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Saint-Pantaly-d'Ans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Saint-Pantaly-d'Ans

Saint-Pantaly-d'Ans est une ancienne commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Au , elle fusionne avec La Boissière-d'Ans et Cubjac pour former la commune nouvelle de Cubjac-Auvézère-Val d'Ans.

Géographie[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

L'Auvézère au barrage de Marqueyssac.

Au nord-est du département de la Dordogne, la commune déléguée de Saint-Pantaly-d'Ans fait partie de la commune nouvelle de Cubjac-Auvézère-Val d'Ans. Elle est traversée d'est en ouest par l'Auvézère, un des principaux affluents de l'Isle.

L'altitude minimale, 114 mètres, se situe à l'ouest, près de la Forge-d'Ans, là où l'Auvézère quitte la commune pour entrer sur celle de La Boissière-d'Ans. L'altitude maximale avec 258 mètres se trouve en deux endroits, au nord-ouest, au lieu-dit Lagrange et à l'extrême nord, en limite de la commune de Coulaures.

Le village de Saint-Pantaly-d'Ans, établi en rive droite de l'Auvézère, est situé, en distances orthodromiques, 12 kilomètres à l'ouest de Hautefort, autant au sud-ouest d'Excideuil et 22 kilomètres à l'est-nord-est de Périgueux, à 500 mètres de la route départementale 5, principale voie de communication communale.

Le GR 646, entre Sainte-Eulalie-d'Ans et La Boissière-d'Ans, traverse le territoire communal.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

En 2016, année précédant la création de la commune nouvelle de Cubjac-Auvézère-Val d'Ans, Saint-Pantaly-d'Ans était limitrophe de six autres communes.

Communes limitrophes de Saint-Pantaly-d'Ans
Mayac Coulaures
La Boissière-d'Ans Saint-Pantaly-d'Ans Sainte-Eulalie-d'Ans
Brouchaud Gabillou

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Saint-Pantaly-d'Ans tire ses origines de son appartenance à la châtellenie d'Ans et de saint Pantaléon, martyr chrétien mort en 303[1].

En occitan, la commune porte le nom de Sent Pantali d'Ans[2].

Villages, hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Outre le bourg de Saint-Pantaly-d'Ans proprement dit, le territoire se compose d'autres villages ou hameaux, ainsi que de lieux-dits[3].

B

  • le Bœuf Mort
  • les Bouygeas
  • les Brénis
  • le Buisson

C

  • Claud Brulas
  • le Cluzaud
  • Crézen
  • la Croix de l’Oratoire
  • le Cros Nègre

F, G

  • la Forêt
  • le Goulet

L

  • Labrande
  • Lagrange
  • Lasfayas
  • Lasgrézas
  • Latour
  • Lavaure
  • Lescuras

M

  • Marqueyssac
  • Marquinsad

P

  • le Parc
  • le Petit Maine
  • Pey de la May
  • Peyly

R, S

T, V

  • les Terres
  • la Tuilerie
  • les Vignes

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge, Saint-Pantaly-d'Ans dépendait de la châtellenie d'Ans[4].

La première apparition du nom du village remonte au XIIIe siècle sous la forme latine de Sanctus Pantalius d'Ans[1].

Sur la carte de Cassini représentant la France entre 1756 et 1789, le village est identifié sous le nom de « Saint Pantali d'Ans »[5].

La commune porta, au cours de la période révolutionnaire de la Convention nationale (1792-1795), le nom de Pantaléon-le-Bon-Vin[6] ou Pantaly-le-Bon-Vin[1].

En 1824, l'ancienne commune de Saint-Pardoux-d'Ans fusionne avec Sainte-Eulalie-d'Ans et devient un hameau qui est rattaché en 1875 à Saint-Pantaly-d'Ans[7].

Au , Saint-Pantaly-d'Ans fusionne avec La Boissière-d'Ans et Cubjac pour former la commune nouvelle de Cubjac-Auvézère-Val d'Ans dont la création a été entérinée par l'arrêté du 26 septembre 2016, entraînant la transformation des trois anciennes communes en « communes déléguées »[8].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Pantaly-d'Ans est rattachée, dès 1790, au canton de Cubjac qui dépendait du district d'Excideuil jusqu'en 1795, date de suppression des districts. Lorsque ce canton est supprimé par la loi du 8 pluviôse an IX () portant sur la « réduction du nombre de justices de paix », la commune est rattachée au canton de Savignac-les-Églises dépendant de l'arrondissement de Périgueux[6].

Dans le cadre de la réforme de 2014 définie par le décret du 21 février 2014, ce canton disparaît aux élections départementales de mars 2015[9]. La commune est alors rattachée au canton Isle-Loue-Auvézère.

En 2017, Saint-Pantaly-d'Ans, en tant que commune déléguée de Cubjac-Auvézère-Val d'Ans, est rattachée à l'arrondissement de Nontron[10],[11].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Fin 2003, Saint-Pantaly-d'Ans intègre dès sa création la communauté de communes Causses et Rivières en Périgord. Celle-ci est dissoute le , date à laquelle est créée la commune nouvelle de Cubjac-Auvézère-Val d'Ans, rattachée à la communauté de communes du Pays de Lanouaille.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La population de la commune étant comprise entre 100 et 499 habitants au recensement de 2011, onze conseillers municipaux ont été élus en 2014[12],[13]. Ceux-ci sont membres d'office du conseil municipal de la commune nouvelle de Cubjac-Auvézère-Val d'Ans, jusqu'au renouvellement des conseils municipaux français prévu en 2020[8].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
mai 1912 décembre 1919 Mathieu Pouyadou (père)    
décembre 1919   Pierre Turenne    
  mai 1925 Roger Turenne    
mai 1925 mai 1929 Jean Carrey    
mai 1929 mai 1935 Étienne Turenne    
mai 1935   Ulysse Tronche    
    Paul Tallet    
mai 1953   Henri Brugéras    
mars 1959 mars 1989 René Lafon    
mars 1989 mars 2008 Jean-Pierre Ravidat   Chef d'entreprise
mars 2008[14] décembre 2016 Corinne Goursolle SE Mère au foyer

Jumelages[modifier | modifier le code]

Panneau de jumelage de Saint-Pantaly-d'Ans.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Saint-Pantaly-d'Ans depuis 1793. La population communale atteint son maximum en 1876 avec 527 habitants après le rattachement du hameau de Saint-Pardoux-d'Ans à la commune.

À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2006, 2011, 2016, etc. pour Saint-Pantaly-d'Ans[15]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales. En 2014, Saint-Pantaly-d'Ans comptait 149 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
316 349 362 440 412 343 343 400 399
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
388 361 360 363 527 511 456 436 416
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
407 400 346 313 308 299 291 257 240
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
222 219 180 167 160 156 162 152 149
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Début 2015, Chourgnac, Sainte-Eulalie-d'Ans, Saint-Pantaly-d'Ans et Tourtoirac sont organisées en regroupement pédagogique intercommunal (RPI) au niveau des classes de primaire. Chourgnac et Saint-Pantaly-d'Ans n'ayant plus d'école publique, Tourtoirac accueille les enfants en maternelle, en cours préparatoire et en cours élémentaire 1re année ; Sainte-Eulalie-d'Ans s'occupe du cours élémentaire 2e année et du cours moyen (CM1 et CM2).

Il faut cependant noter la présence d'une école élémentaire privée, « la Marelle », implantée à Saint-Pantaly-d'Ans[17],[18].

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2012[19], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent soixante-quatre personnes, soit 42,1 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (huit) a augmenté par rapport à 2007 (cinq) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 12,5 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2013, la commune compte onze établissements[20], dont cinq dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, deux dans l'industrie, deux relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale, un au niveau des commerces, transports ou services, et un dans la construction[21].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Sous-bois sur le causse de Cubjac,
au nord de la commune.

Toute la zone située au nord de l'Auvézère hormis sa plaine, soit environ 60 % du territoire communal, fait partie du causse de Cubjac[23],[24] qui est classé comme zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type II, principalement pour sa flore.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, éditions Fanlac, 2000, (ISBN 2-86577-215-2), p. 354
  2. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 3 avril 2014.
  3. Saint-Pantaly-d'Ans, Géoportail, consulté le 11 novembre 2016.
  4. Abbé Farnier, Autour de l'abbaye de Ligueux, tome II, p. 238, Le livre d'histoire-Lorisse, 2003 (fac-similé de l'édition de 1931), (ISBN 2-84373-342-1)
  5. St Pantali d'Ans sur Géoportail (consulté le 2 décembre 2013).
  6. a, b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. « Notice communale de Saint-Pardoux d'Ans », sur Ldh/EHESS/Cassini (consulté le 17 mai 2013)
  8. a et b « Arrêté portant création de la commune nouvelle de Cubjac-Auvézère-Val d'Ans », sur Préfecture de la Dordogne (recueil des actes administratifs), (consulté le 5 octobre 2016), p. 114-118
  9. Légifrance, « Décret no 2014-218 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Dordogne », sur http://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 2 décembre 2014)
  10. [PDF] « Arrêté portant modification des limites territoriales des arrondissements de Bergerac, Nontron, Périgueux et Sarlat-la-Canéda du département de la Dordogne », Préfecture de la Dordogne, 30 décembre 2016.
  11. [PDF] Anciens et nouveaux arrondissements au 1er janvier 2017, Préfecture de la Dordogne, 4 janvier 2017.
  12. Article L2121-2 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance, consulté le 2 décembre 2016.
  13. Résultats des élections municipales et communautaires 2014 sur le site du ministère de l'Intérieur, consulté le 2 décembre 2016.
  14. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 30 août 2014.
  15. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 3 avril 2014)
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  17. École privée de Saint-Pantaly-d'Ans sur le site de l'Académie de Bordeaux, consulté le 21 janvier 2015.
  18. Écoles maternelles et primaires sur le site de la communauté de communes Causses et rivières en Périgord, consulté le 21 janvier 2015.
  19. Chiffres-clés - Emploi - Population active - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 10 octobre 2015.
  20. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 10 octobre 2015).
  21. Chiffres clés - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 2 décembre 2015.
  22. Association des Amis de Marqueyssac. Consulté le 6 juillet 2010
  23. [PDF] Causse de Cubjac sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 4 août 2013.
  24. Carte du causse de Cubjac sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 4 août 2013.