Saint-Ouen-les-Vignes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Ouen-les-Vignes
Saint-Ouen-les-Vignes
L'église et le château.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Loches
Intercommunalité Communauté de communes du Val d'Amboise
Maire
Mandat
Philippe Deniau
2020-2026
Code postal 37530
Code commune 37230
Démographie
Gentilé Audoniens
Population
municipale
1 003 hab. (2018 en diminution de 1,86 % par rapport à 2013)
Densité 54 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 28′ 14″ nord, 0° 59′ 43″ est
Altitude Min. 63 m
Max. 116 m
Superficie 18,55 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Tours
(banlieue)
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton d'Amboise
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire
Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Saint-Ouen-les-Vignes
Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire
Voir sur la carte topographique d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Saint-Ouen-les-Vignes
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Ouen-les-Vignes
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Ouen-les-Vignes

Saint-Ouen-les-Vignes est une commune française du département d'Indre-et-Loire, dans la région Centre-Val de Loire.

Elle est l'une des dix communes viticoles de l'aire d'appellation d'origine contrôlée (AOC) touraine-amboise. Ses habitants sont appelés les Audoniens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Réseau hydrographique de Saint-Ouen-les-Vignes.

Le réseau hydrographique communal, d'une longueur totale de 10,5 km, comprend un cours d'eau notable, la Ramberge (4,196 km), et quatre petits cours d'eau pour certains temporaires[1],[2].

La Ramberge, d'une longueur totale de 22,3 km, prend sa source dans la commune des Saint-Nicolas-des-Motets et se jette dans la Cisse à Pocé-sur-Cisse, après avoir traversé 7 communes[3]. Sur le plan piscicole, la Ramberge est classée en deuxième catégorie piscicole. Le groupe biologique dominant est constitué essentiellement de poissons blancs (cyprinidés) et de carnassiers (brochet, sandre et perche)[4].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Saint-Ouen-les-Vignes est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[5],[6],[7]. Elle appartient à l'unité urbaine de Tours, une agglomération intra-départementale regroupant 38 communes[8] et 358 316 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[9],[10]. La commune est en outre hors attraction des villes[11],[12].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (72,9 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (74,4 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (48,2 %), forêts (23,6 %), zones agricoles hétérogènes (17,6 %), prairies (4,7 %), zones urbanisées (3,5 %), cultures permanentes (2,4 %)[13].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[14].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours de la Révolution française, la commune, alors nommée simplement Saint-Ouen, porte provisoirement le nom de La Ramberge ou La Remberge[15]. Le nom définitif de Saint-Ouen-les-Vignes est adopté en 1920[15].

Un projet de fusion en commune nouvelle avec le village voisin de Montreuil-en-Touraine est mis en œuvre en 2016. En tant que commune nouvelle, le nouvel ensemble bénéficierait ainsi d'une hausse de 5 % des dotations en vertu du statut créé par la loi du 16 décembre 2010. Durant l'été 2016, le conseil municipal de Saint-Ouen-les-Vignes vote une étude sur une potentielle fusion. Une réunion publique est également organisée. La perspective d'une fusion a rencontré l'opposition d'un certain nombre d'habitants de Saint-Ouen, qui organisent des réunions publiques et des pétitions pour réclamer une consultation citoyenne[16]. Les élus municipaux décident alors de la tenue d'un scrutin en 2017[17].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1981 ? Camille Rousseau    
mars 2001 mars 2008 François Hess    
mars 2008 décembre 2017 Marie-Joëlle Adrast DVD Employée
décembre 2017 En cours Philippe Deniau SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[18]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[19].

En 2018, la commune comptait 1 003 habitants[Note 2], en diminution de 1,86 % par rapport à 2013 (Indre-et-Loire : +1,25 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
568676672654670703690655698
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
751789798760753801922791760
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
726714635633601536548565570
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
5194965717277479411 0201 0311 016
2018 - - - - - - - -
1 003--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[20].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Saint-Ouen-les-Vignes se situe dans l'académie d'Orléans-Tours (Zone B) et dans la circonscription d'Amboise.

L'école primaire accueille les élèves de la commune.[réf. souhaitée]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Carlo Vigarani (1637-1713), protégé de Mazarin, intendant des Machines et Menus-Plaisirs du Roi Louis XIV, seigneur de Saint-Ouen-les-Vignes où il est enterré.

Festival[modifier | modifier le code]

La commune est connue pour le festival des Courants, festival de musiques actuelles créé en 2002. Au fil du temps, le cinéma, la photographie et la bande dessinée sont venus enrichir l'événement qui a lieu tous les premiers week-ends de juillet[21].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Ouen-les-Vignes sert de cadre avec Amboise à la bande dessinée Le Guide ou le Secret de Léonard de Vinci de Bruno Bertin (2012). Dans cet album, une bande d'enfants perce un mystère associé au séjour de Léonard de Vinci à Amboise au début du XVIe siècle.[22]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche SIGES de la commune », sur le site du Système d'information pour la gestion des eaux souterraines en Centre-Val de Loire (consulté le ).
  2. « Carte hydrologique de Saint-Ouen-les-Vignes », sur https://www.geoportail.gouv.fr/ (consulté le ).
  3. « Fiche Sandre - la Ramberge », sur le portail national d'accès aux référentiels sur l'eau (consulté le ).
  4. (id) « Décret n°58-873 du 16 septembre 1958 déterminant le classement des cours d'eau en deux catégories », sur https://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le ).
  5. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  6. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  7. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  8. « Unité urbaine 2020 de Tours », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  9. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  10. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  11. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  12. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  13. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  14. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  15. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Commune nouvelle : Un pari sur l'avenir sur La Nouvelle République du Centre-Ouest, le 25 mai 2016.
  17. Fusion de communes : une consultation en 2017 sur La Nouvelle République du Centre-Ouest, le 14 septembre 2016.
  18. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  19. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  20. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  21. Magalie Basset, « Saint-Ouen et la BD : dix ans d'amour déjà », La Nouvelle République, 27 juin 2017.
  22. Ivan Roullet, « Vick et Vicky se baladent d'Amboise à Saint-Ouen », La Nouvelle République, 7 juillet 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :