Saint-Masmes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Masmes
Saint-Masmes
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Reims
Canton Mourmelon-Vesle et Monts de Champagne
Intercommunalité Grand Reims
Maire
Mandat
Hervé Chef
2014-2020
Code postal 51490
Code commune 51505
Démographie
Population
municipale
450 hab. (2015 en diminution de 1,1 % par rapport à 2010)
Densité 68 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 18′ 45″ nord, 4° 15′ 47″ est
Altitude Min. 83 m
Max. 143 m
Superficie 6,58 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Saint-Masmes

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Saint-Masmes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Masmes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Masmes

Saint-Masmes est une commune française située dans le département de la Marne en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Masmes est à 43 km au nord-ouest Châlons-en-Champagne, 18 km E.N.E de Reims et est la dernière commune du canton de Beine. Le village est desservi par le CD 20 avec au N.E Heutrégiville et au sud-est le village de Selles. Au sud se trouve le village de Epoye.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XIIIe siècle, la paroisse dépendait de celle d'Heutrégiville.

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement le nom de Fanémont[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1879   Mangeart[2]    
mars 2001 mars 2008 Pierre Gérardin    
mars 2008[3] en cours
(au 4 juillet 2014)
Hervé Chef   Réélu pour le mandat 2014-2020[4]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6].

En 2015, la commune comptait 450 habitants[Note 1], en diminution de 1,1 % par rapport à 2010 (Marne : +1,24 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
208250257298310484494506541
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
573565566589521490535503445
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
400396171310329330310329336
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 -
322335432484523468455450-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

  • La filature Louis Cornet a employé de nombreuses familles et deux importants (et quelques autres) éleveurs de moutons fournissaient la laine de leurs bêtes tondues à chaque printemps.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église de Saint-Masmes fait l’objet d’un classement au titre des monuments mistoriques depuis le [8]..

Vue de l'église et du cimetière.
  • L'asile(quoi) devenu la filature Cornet a employé de nombreuses personnes.
  • Une grotte consacrée à la mise au tombeau existe toujours auprès des maisons ouvrières.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Almanach-annuaire historique, administratif et commercial des départements de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine de 1879, p223.
  3. Liste des maires au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  4. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne, (consulté le 2 septembre 2015).
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. Notice no PA00078840, base Mérimée, ministère français de la Culture


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :