Saint-Martin-du-Vieux-Bellême

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Martin.
Saint-Martin-du-Vieux-Bellême
L'église Saint-Martin.
L'église Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Mortagne-au-Perche
Canton Ceton
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Bellêmois
Maire
Mandat
Serge Cailly
2014-2020
Code postal 61130
Code commune 61426
Démographie
Gentilé Saint-Martinois
Population
municipale
593 hab. (2013)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 22′ 53″ N 0° 32′ 35″ E / 48.381389, 0.54305648° 22′ 53″ Nord 0° 32′ 35″ Est / 48.381389, 0.543056
Altitude Min. 122 m – Max. 244 m
Superficie 15,84 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 14.svg
Saint-Martin-du-Vieux-Bellême

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
Saint-Martin-du-Vieux-Bellême

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-du-Vieux-Bellême

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-du-Vieux-Bellême

Saint-Martin-du-Vieux-Bellême est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 593 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe dans la région naturelle du Perche et appartient au nouveau canton de Ceton qui incorpore depuis 2015 des communes du canton de Bellême.

Communes limitrophes de Saint-Martin-du-Vieux-Bellême[1]
Le Gué-de-la-Chaîne Eperrais Saint-Ouen-de-la-Cour,
Sérigny
Le Gué-de-la-Chaîne Saint-Martin-du-Vieux-Bellême[1] Bellême,
Sérigny
Le Gué-de-la-Chaîne Igé Appenai-sous-Bellême

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le gentilé est Saint-Martinois[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancien prieuré bénédictin.

En 1872, la commune du Gué-de-la-Chaîne est créée par prélèvement sur l'ouest du territoire de Saint-Martin-du-Vieux-Bellême qui compte alors 2 582 habitants. Le recensement de 1876 dénombre 1 117 habitants à Saint-Martin-du-Vieux-Bellême et 1 310 au Gué-de-la-Chaîne.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1959 1978 Pierre de Romanet SE Propriétaire, expert forestier
1978[3] mars 2008 Roger Bellanger SE Ambulancier
mars 2008[4] avril 2014 Luc de Romanet SE Avocat retraité
avril 2014[5] en cours Serge Cailly SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et quatre adjoints[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 593 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans [7] et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Saint-Martin-du-Vieux-Bellême a compté jusqu'à 3 311 habitants en 1800.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
2 542 3 311 3 037 2 938 2 952 3 012 2 988 2 858 2 801
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
2 817 2 750 2 582 1 117 1 027 931 927 820 776
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
749 736 640 714 695 662 653 693 727
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 - -
685 603 584 629 653 630 593 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin, des XIe, XIIIe et XVe siècles, partie du prieuré de bénédictins (ancien) Saint-Martin, recensée à l'inventaire général du patrimoine culturel[10]. Elle abrite des peintures monumentales du XIVe siècle et des stalles du XVIe siècle, avec onze miséricordes sculptées, classées Monuments historiques au titre d'objet[11],[12]. Elle fut le lieu de culte du roi Saint-Louis pendant le siège de la ville de Bellême par sa mère, Blanche de Castille, en 1229.
  • Une petite partie du parc du château du Tertre, essentiellement sur le territoire de Sérigny et qui fait l'objet d'un classement au titre des Monuments historiques[13], empiète sur le territoire de la commune.
  • Croix de chemin, dite Croix feue-Reine, du XVIIIe, à l'emplacement d'une croix du XIIIe siècle, en commémoration du siège de la ville de Bellême par Blanche de Castille, recensée à l'inventaire général du patrimoine culturel[14].
  • Dolmen de la Table des Marchands.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Alfred Cerné (1856 à Saint-Martin-du-Vieux-Bellême - 1937), médecin, érudit et homme politique, maire de Rouen.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2013.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. « Ouest-france.fr - Mairie de Saint-Martin-du-Vieux-Bellême » (consulté le 7 juillet 2011)
  3. « Après 50 ans au service de sa commune... », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 1er mai 2015)
  4. « Luc de Romanet a été élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 1er mai 2015)
  5. « Serge Cailly a été élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 1er mai 2015)
  6. « Saint-Martin-du-Vieux-Bellême (61130) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 9 juin 2014)
  7. Date du prochain recensement à Saint-Martin-du-Vieux-Bellême, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2008, 2013.
  10. « Prieuré de bénédictins Saint-Augustin, puis château », base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. « Peintures monumentales de la sacristie : Christ en croix entre la Vierge, saint Jean et sainte Madeleine, Le Couronnement de la Vierge, Anges agenouillés portant un encensoir », base Palissy, ministère français de la Culture.
  12. « Stalles », base Palissy, ministère français de la Culture
  13. « Château du Tertre (également sur commune de Saint-Martin-du-Vieux-Bellême) », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. « Croix de chemin », base Mérimée, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :