Saint-Martin-du-Vieux-Bellême

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Martin.
Saint-Martin-du-Vieux-Bellême
Saint-Martin-du-Vieux-Bellême
L'église Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Mortagne-au-Perche
Canton Ceton
Intercommunalité Communauté de communes des Collines du Perche normand
Maire
Mandat
Serge Cailly
2014-2020
Code postal 61130
Code commune 61426
Démographie
Gentilé Saint-Martinois
Population
municipale
588 hab. (2015 en diminution de 6,52 % par rapport à 2010)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 22′ 53″ nord, 0° 32′ 35″ est
Altitude Min. 122 m
Max. 244 m
Superficie 15,84 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 14.svg
Saint-Martin-du-Vieux-Bellême

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
Saint-Martin-du-Vieux-Bellême

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-du-Vieux-Bellême

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-du-Vieux-Bellême
Liens
Site web www.saintmartinduvieuxbelleme.fr

Saint-Martin-du-Vieux-Bellême est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 588 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe dans la région naturelle du Perche et appartient au nouveau canton de Ceton qui incorpore depuis 2015 des communes du canton de Bellême.

Communes limitrophes de Saint-Martin-du-Vieux-Bellême[1]
Le Gué-de-la-Chaîne Eperrais Saint-Ouen-de-la-Cour,
Sérigny
Le Gué-de-la-Chaîne Saint-Martin-du-Vieux-Bellême[1] Bellême,
Sérigny
Le Gué-de-la-Chaîne Igé Appenai-sous-Bellême

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le gentilé est Saint-Martinois[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancien prieuré bénédictin. Pendant le siège de la ville de Bellême par Blanche de Castille, son fils, le futur Saint Louis, assistait régulièrement à la messe en l'église de Saint-Martin-du-Vieux-Bellême.

En 1872, la commune du Gué-de-la-Chaîne est créée par prélèvement sur l'Ouest du territoire de Saint-Martin-du-Vieux-Bellême qui compte alors 2 582 habitants. Le recensement de 1876 dénombre 1 117 habitants à Saint-Martin-du-Vieux-Bellême et 1 310 au Gué-de-la-Chaîne.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1959 1978 Pierre de Romanet SE Propriétaire, expert forestier
1978[3] mars 2008 Roger Bellanger SE Ambulancier
mars 2008[4] avril 2014 Luc de Romanet SE-UDF Avocat retraité, conseiller général du canton de Bellême (1998-2004)
avril 2014[5] en cours Serge Cailly SE Retraité, président de la communauté de communes
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et quatre adjoints[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[8].

En 2015, la commune comptait 588 habitants[Note 2], en diminution de 6,52 % par rapport à 2010 (Orne : -1,72 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Saint-Martin-du-Vieux-Bellême a compté jusqu'à 3 311 habitants en 1800.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
2 542 3 311 3 037 2 938 2 952 3 012 2 988 2 858 2 801
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
2 817 2 750 2 582 1 117 1 027 931 927 820 776
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
749 736 640 714 695 662 653 693 727
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013
685 603 584 629 653 635 633 630 593
2015 - - - - - - - -
588 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin, des XIe, XIIIe et XVe siècles, partie du prieuré de bénédictins (ancien) Saint-Martin, recensée à l'inventaire général du patrimoine culturel[11]. Elle abrite des peintures monumentales du XIVe siècle et des stalles du XVIe siècle, avec onze miséricordes sculptées, classées Monuments historiques au titre d'objet[12],[13]. Elle fut le lieu de culte du roi Saint Louis[réf. nécessaire] pendant le siège de la ville de Bellême par sa mère, Blanche de Castille, en 1229.
  • Une petite partie du parc du château du Tertre, essentiellement sur le territoire de Sérigny et qui fait l'objet d'un classement au titre des Monuments historiques[14], empiète sur le territoire de la commune.
  • Croix de chemin, dite croix Feue-Reine, du XVIIIe, à l'emplacement d'une croix du XIIIe siècle, en commémoration du siège de la ville de Bellême par Blanche de Castille, recensée à l'inventaire général du patrimoine culturel[15].
  • Dolmen de la Table des Marchands.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Alfred Cerné (1856 à Saint-Martin-du-Vieux-Bellême - 1937), médecin, érudit et homme politique, maire de Rouen.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. « Ouest-france.fr - Mairie de Saint-Martin-du-Vieux-Bellême » (consulté le 7 juillet 2011)
  3. « Après 50 ans au service de sa commune... », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 1er mai 2015)
  4. « Luc de Romanet a été élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 1er mai 2015)
  5. « Serge Cailly a été élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 1er mai 2015)
  6. « Saint-Martin-du-Vieux-Bellême (61130) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 9 juin 2014)
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  11. « Prieuré de bénédictins Saint-Augustin, puis château », notice no IA00001541, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. « Peintures monumentales de la sacristie : Christ en croix entre la Vierge, saint Jean et sainte Madeleine, Le Couronnement de la Vierge, Anges agenouillés portant un encensoir », notice no PM61000636, base Palissy, ministère français de la Culture.
  13. « Stalles », notice no PM61000635, base Palissy, ministère français de la Culture
  14. « Château du Tertre (également sur commune de Saint-Martin-du-Vieux-Bellême) », notice no PA00110951, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  15. « Croix de chemin », notice no IA00001563, base Mérimée, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :