Saint-Martin-du-Lac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Martin.
Saint-Martin-du-Lac
Église Saint-Martin.
Église Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Charolles
Canton Paray-le-Monial
Intercommunalité Communauté de communes du Canton de Marcigny
Maire
Mandat
Christian Genty
2014-2020
Code postal 71110
Code commune 71453
Démographie
Population
municipale
245 hab. (2014 en diminution de 5,04 % par rapport à 2009)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 15′ 17″ nord, 4° 02′ 42″ est
Altitude Min. 242 m
Max. 417 m
Superficie 14,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Saint-Martin-du-Lac

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Saint-Martin-du-Lac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-du-Lac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-du-Lac

Saint-Martin-du-Lac est une commune française, située dans le département de Saône-et-Loire en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Martin-du-Lac fait partie du Brionnais, à 2,5 km au sud de Marcigny.

Hameaux
  • Le Champceau, ou Chanceau écart essentiellement de Saint-Martin-du-Lac, mais aussi en partie de Marcigny. En 1789, partie en " Royauté " du baillige de Mâcon et partie en " Duché ", du bailliage de Semur-en-Brionnais[1].
  • Rejus, écart au hameau de Saint-Martin-du-Lac, entre l'église et Champceau, sur la paroisse d'Anzy-le-Duc, au XVIe siècle[2].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Marcigny Semur-en-Brionnais Rose des vents
Artaix N Saint-Julien-de-Jonzy
Mailly
O    Saint-Martin-du-Lac    E
S
Melay Iguerande

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1415, Jean Petitjean, écuyer, seigneur de Chanceau-les-Marcigny et de Chamilly en Chalonnais, seigneur aussi de Saint-Martin-du-Lac. Père de Jean Petitjean, abbé de l'abbaye de Saint-Martin d'Autun, rédige son testament, alors qu'il est âgé d'environ 70 ans[3].

Poids et mesures[modifier | modifier le code]

  • La mesure de Marcigny était usitée, sous l'ancien régime, équivaut à :

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Christian Genty    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2014, la commune comptait 245 habitants[Note 1], en diminution de 5,04 % par rapport à 2009 (Saône-et-Loire : +0,19 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
519 446 459 455 468 468 441 511 517
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
511 469 451 467 451 447 449 454 428
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
420 412 381 338 334 320 319 291 270
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
246 255 220 213 218 238 257 260 262
2013 2014 - - - - - - -
250 245 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et Monuments[modifier | modifier le code]

  • Eglise : Le chœur, l'abside et le clocher sont du XIIe siècle[8]. Saint-Martin, évêque de Tours et apôtre des Gaules est très populaire en Bourgogne (il l'est aussi dans le reste de la France). Dans le brionnais la commune voisine de Semur-en-Brionnais possède la chapelle de Saint-Martin du Lac et la commune de Saint-Martin de Lixy porte aussi le nom de ce saint. Le plan de l'église est simple avec sa nef unique. Le clocher comporte un seul étage. Il est carré.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire topographique de la France. CTHS. Paris 2009.
  2. Jean Gregaine: " Journal d'un bourgeois de Marcilly, pendant la Ligue en Brionnais (1589-1596) " MSE. t. 38.1910. BnF. Gallica.
  3. Cartulaire de l'Abbaye de Saint-Martin d'Autun, Charte n°XIX, supplément. 1415.
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  8. Hanneke Pepke, Les paroisses, ancêtres des communes en Brionnais, Saint-Christophe-en-Brionnais, Editions du Centre d'études des patrimoines, , 60 p. (ISBN 979-10-91041-06-5), p. 47

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]