Saint-Martin-de-Mâcon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Martin.
Saint-Martin-de-Mâcon
L'église Saint Martin.
L'église Saint Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Deux-Sèvres
Arrondissement Bressuire
Canton Le Val de Thouet
Intercommunalité Communauté de communes du Thouarsais
Maire
Mandat
Christophe Collot
2014-2020
Code postal 79100
Code commune 79274
Démographie
Population
municipale
333 hab. (2014)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 00′ 52″ nord, 0° 06′ 51″ ouest
Altitude Min. 38 m
Max. 113 m
Superficie 12,28 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte administrative des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Saint-Martin-de-Mâcon

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte topographique des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Saint-Martin-de-Mâcon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-de-Mâcon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-de-Mâcon
Liens
Site web www.saint-martin-de-macon.fr

Saint-Martin-de-Mâcon est une commune du Centre-Ouest de la France située dans le département des Deux-Sèvres en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

À huit kilomètres au nord-est de Thouars, la commune est limitée, à l'est, par le département de la Vienne.

Elle est formée de trois villages principaux : Chavigny, Mayé et Saint-Martin-de-Mâcon.

Divers[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la communauté de communes du Thouarsais et du syndicat du Pays Thouarsais.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Cyr-la-Lande Tourtenay Ternay Rose des vents
N Curçay-sur-Dive
O    Saint-Martin-de-Mâcon    E
S
Saint-Léger-de-Montbrun

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune fut connue sous les noms de Ecclesia de Mascone (1021-1022), Sanctus Martinus de Machum (1249), Maacon (1278), Mascons (1300), Saint Martin Mascon (1573) et Saint Martin de Mascon (1782)[1]. Sur la carte de Cassini représentant la France entre 1756 et 1789, le village est identifié sous le nom de Macon.

Du XVe au début du XVIIIe siècle, la commune et les alentours (dont Tourtenay et Saint-Cyr-la-Lande) appartenaient aux seigneurs de la ville de Férolles qui ont participé à quasiment tous les conflits locaux, notamment aux côtés des La Trémoille[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Sous l'Ancien Régime, la commune étant sur les marches de l'Anjou et du Poitou, dépendait de la sénéchaussée et du gouvernement militaire de Saumur, du doyenné et de l'élection de Thouars et d'autres fonctions religieuses revenaient à Saint Martin de Tours[1].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ? mars 2001 Claude Grolleau -  
mars 2001 mars 2014 Jean Cousin SE Retraité
mars 2014[3] en cours Christophe Collot Sans étiquette Directeur commercial

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1789, on recensait 124 feux dans le village[4].

En 2014, Saint-Martin-de-Mâcon comptait 333 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2006, 2011, 2016, etc. pour Saint-Martin-de-Mâcon[5]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
458 404 475 502 506 508 533 541 556
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
527 524 509 503 491 472 453 438 456
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
445 454 472 405 398 373 391 404 404
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
384 341 322 314 347 332 318 338 333
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Château du Petit Puy.
  • L'église Saint-Martin, XVe siècle, située à quelques centaines de mètres du village de Mayé.
  • Le château du Petit Puy.
  • Le pont de la Reine Blanche, construit sur la Petite Dive, se trouve en extrême limite du territoire communal, mais sur la commune voisine de Curçay-sur-Dive.
  • L'ancien prieuré de l'ordre de Grandmont du Petit-Bandouille-sur-Dive (propriété privée)[8],[9]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [1]
  2. [2]
  3. Saint-Martin-de-Mâcon Christophe Collot, premier mandat de maire sur le site de La Nouvelle République du Centre-Ouest, consulté le 3 avril 2014.
  4. Sénéchaussée Royale secondaire de Saumur - Elections des représentants des paroisses du Pays saumurois - Saint Martin de Mâcon (cote 2 B 506, Archives départementales du Maine et Loire).
  5. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 17 octobre 2013)
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. [3]
  9. [4]