Saint-Martin-Don

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Calvados
Cet article est une ébauche concernant une commune du Calvados.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Martin.
Saint-Martin-Don
Le bourg vu de l'ouest.
Le bourg vu de l'ouest.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Vire
Canton Condé-sur-Noireau
Intercommunalité Communauté de communes Intercom de la Vire au Noireau
Maire délégué Francis Hervieux
2014-2020
Code postal 14350
Code commune 14632
Démographie
Gentilé Saint-Martindonais
Population 264 hab. (2014)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 55′ 41″ nord, 0° 56′ 43″ ouest
Altitude Min. 64 m – Max. 204 m
Superficie 7,60 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Souleuvre-en-Bocage
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 15.svg
Saint-Martin-Don

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 15.svg
Saint-Martin-Don

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Saint-Martin-Don

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Saint-Martin-Don

Saint-Martin-Don est une ancienne commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Souleuvre-en-Bocage.

La commune est peuplée de 264 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au nord du Bocage virois. Son bourg est à 9,5 km à l'ouest du Bény-Bocage, à 13 km au nord de Vire, à 14 km au sud-est de Tessy-sur-Vire et à 14 km au sud de Torigni-sur-Vire[1].

Le territoire est en retrait des principaux axes routiers régionaux. Le bourg est traversé par la route départementale no 193 le reliant au nord-est à la D 674 (ancienne route nationale 174) joignant Vire à Saint-Lô. Au sud-ouest, la D 193 se prolonge vers le bourg d'Annebecq (commune de Landelles-et-Coupigny). Se greffant sur cette dernière, la D 296 mène à Campagnolles au sud. L'accès à l'A84 est à Guilberville (échangeur 40) à 7,5 km au nord.

Saint-Martin-Don est dans le bassin de la Vire qui délimite le territoire au nord. Un court affluent, le Don, collecte les eaux du territoire communal et rejoint les gorges de la Vire après avoir traversé les hauteurs de la Zone bocaine par un étroit vallon.

Le point culminant (204 m) se situe à l'ouest, sur les hauteurs du Montanglier. Le point le plus bas (64 m) correspond à la sortie de la Vire du territoire, au nord-ouest, dans le site des gorges de la Vire, à 800 m du point culminant, soit un dénivelé de 18 %. La commune est bocagère.

Le climat est océanique, comme dans tout l'Ouest de la France. La station météorologique la plus proche est Caen-Carpiquet, à 46 km, mais Granville-Pointe du Roc est à peu près à la même distance (48 km)[2]. Le Bocage virois s'en différencie toutefois pour la pluviométrie annuelle qui, à Saint-Martin-Don, avoisine les 950 mm[3].

Communes limitrophes de Saint-Martin-Don[4]
(comm. nouv. de Souleuvre-en-Bocage)
Malloué
(comm. nouv. de Souleuvre-en-Bocage)
Campeaux
(comm. nouv. de Souleuvre-en-Bocage)
Sainte-Marie-Laumont
(comm. nouv. de Souleuvre-en-Bocage)
Pont-Bellanger,
Landelles-et-Coupigny
Saint-Martin-Don[4]  (comm. nouv. de Souleuvre-en-Bocage) Sainte-Marie-Laumont
(comm. nouv. de Souleuvre-en-Bocage)
Landelles-et-Coupigny Beaumesnil Sainte-Marie-Laumont
(comm. nouv. de Souleuvre-en-Bocage)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme S. Martin Do en 1417[5],[6]. La paroisse était dédiée à Martin de Tours. Le Don est le ruisseau affluent de la Vire qui traverse le territoire. Au début du XVIIe siècle, la commune était également dénommée Saint-Éloi-Don ou Saint-Éloy-Don dans les registres paroissiaux.

Le gentilé est Saint-Martindonais[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , Saint-Martin-Don intègre avec dix-neuf autres communes la commune de Souleuvre-en-Bocage[8] créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales. Les communes de Beaulieu, Le Bény-Bocage, Bures-les-Monts, Campeaux, Carville, Étouvy, La Ferrière-Harang, La Graverie, Malloué, Montamy, Mont-Bertrand, Montchauvet, Le Reculey, Saint-Denis-Maisoncelles, Sainte-Marie-Laumont, Saint-Martin-des-Besaces, Saint-Martin-Don, Saint-Ouen-des-Besaces, Saint-Pierre-Tarentaine et Le Tourneur deviennent des communes déléguées et Le Bény-Bocage est le chef-lieu de la commune nouvelle.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Martin-Don Blason Écartelé: aux 1er et 4e de gueules à deux léopards d'or, armés et lampassés d'azur, l'un au-dessus de l'autre, au 2e d'azur à saint Martin à cheval d'argent, partageant son manteau, au 3e d'azur à trois poissons rangés en pal.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1947 1959 Marcel Burel    
1959 1977 Jules Eudeline    
1977 1995 Bernard Guézet    
1995[9] décembre 2015 Francis Hervieu[10] SE Agriculteur
Pour les données antérieures, dérouler la boîte ci-dessous.

Le conseil municipal était composé de onze membres dont le maire et trois adjoints[10]. Ces conseillers intègrent au complet le conseil municipal de Souleuvre-en-Bocage le jusqu'en 2020 et Francis Hervieu devient maire délégué.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 264 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2004, 2009, 2014, etc. pour Saint-Martin-Don[11]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Au premier recensement républicain, en 1793, Saint-Martin-Don comptait 742 habitants, population jamais atteinte depuis.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
742 709 709 667 578 581 625 632 600
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
548 539 562 537 523 524 515 511 480
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
436 409 388 371 374 382 394 357 332
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
306 275 265 234 225 260 241 245 264
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin (XVIIIe siècle et reconstruction). Un groupe sculpté occupant une niche sur l'extérieur du pignon nord du transept et représentant un saint évêque entouré de deux bourreaux est classé à titre d'objet aux Monuments historiques[14].
  • Le site des gorges de la Vire limite le nord de la commune.
  • Arcisse de Caumont décrit en 1857 les ruines d'un prieuré à l'est de l'église[15].

Activités et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. Distances orthodromiques selon le site Lion 1906
  3. « Pluviométrie interannuelle. Normale 1970-2000 » (consulté le 16 avril 2016) (archive Wikiwix du site www.basse-normandie.ecologie.gouv.fr)
  4. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  5. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  6. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 3 : Formations dialectales (suite) et françaises, Genève, (lire en ligne), p. 1561
  7. « Cdc Bény-Bocage - St-Martin-Don » (consulté le 22 novembre 2010)
  8. « Recueil des actes administratifs du 4 décembre 2015 », sur le site de la préfecture du Calvados (consulté le 16 avril 2016).
  9. « Francis Hervieu prêt à repartir pour un nouveau mandat », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 8 décembre 2015)
  10. a et b Réélection 2014 : « Francis Hervieu et ses adjoints gardent leur place », sur Ouest-france.fr (consulté le 5 avril 2014)
  11. Date du prochain recensement à Saint-Martin-Don, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  14. « Groupe sculpté : un saint évêque (saint Blaise ?) entre deux bourreaux », notice no PM14000682, base Palissy, ministère français de la Culture
  15. Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, t. 3 : Arrondissements de Vire et de Bayeux, Caen, Hardel, (lire en ligne), p. 176-177
  16. « Charles LIOULT - Arbre généalogique Emmanuel HAMEL - GeneaNet » (consulté le 2 juillet 2009).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :