Saint-Médard (Deux-Sèvres)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Médard.

Saint-Médard
Saint-Médard (Deux-Sèvres)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Deux-Sèvres
Arrondissement Niort
Canton Celles-sur-Belle
Statut Commune déléguée
Maire délégué Jean-Louis Fouché
2019-2020
Code postal 79370
Code commune 79282
Démographie
Gentilé Saint-Médardais, Saint-Médardaises
Population 108 hab. (2016 en diminution de 5,26 % par rapport à 2011)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 12′ 50″ nord, 0° 16′ 35″ ouest
Altitude Min. 48 m
Max. 93 m
Superficie 4,13 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Celles-sur-Belle
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres
Voir sur la carte administrative des Deux-Sèvres
City locator 15.svg
Saint-Médard
Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres
Voir sur la carte topographique des Deux-Sèvres
City locator 15.svg
Saint-Médard
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Saint-Médard
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Saint-Médard

Saint-Médard est une ancienne commune du centre-ouest de la France située dans le département des Deux-Sèvres en région Nouvelle-Aquitaine.

Elle a fusionné le au sein de la commune nouvelle de Celles-sur-Belle, dont Saint-Médard est désormais une commune déléguée.

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Médard est situé à 19 km au sud-est de Niort

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

On a retrouvé quelques vestiges des époques préhistorique et gallo-romaine, qui permettent de penser que le village a connu une occupation humaine précoce[1].

Avant la Révolution française, la paroisse de Saint-Médard dépendait de l'élection de Saint-Maixent et de la prévôté de Melle ; elle relevait de l'archiprêtré de Melle[1].

Le , la commune de Saint-Médard fusionne dans Celles-sur-Belle, qui prend le statut de de commune nouvelle[2]. Saint-Médard devient alors une commune déléguée.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Saint-Médard se trouve depuis 1926 dans l'arrondissement de Niort du département des Deux-Sèvres. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1988 de la deuxième circonscription des Deux-Sèvres.

Elle faisait partie depuis 1793 du canton de Celles-sur-Belle[3]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, ce canton, dont Saint-Médard a fait partie jusqu'à la fusion de 2019, est modifié, passant de 9 à 27 communes.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Saint-Médard faisait partie de la communauté cantonale de Celles-sur-Belle, une communauté de communes créée fin 1992.

Celle-ci fusionne avec ses voisines pour former, le , la communauté de communes Mellois en Poitou, dont Saint-Médard faisait partie jusqu'à la fusion de 2019.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs jusqu'à la fusion de 2019
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 mars 2014 Jean-Michel Frappé    
mars 2014 décembre 2018 Jean-Louis Fouché    

Liste des maires délégués[modifier | modifier le code]

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2019 En cours
(au 1 janvier 2019)
Jean-Louis Fouché    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2016, la commune comptait 108 habitants[Note 1], en diminution de 5,26 % par rapport à 2011 (Deux-Sèvres : +0,74 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
173165153208225204213215209
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
216222218204193207202209172
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
163162144152177165156137148
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
13110910911011311299108106
2016 - - - - - - - -
108--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Prieuré Saint-Médard, de chanoines réguliers de saint Augustin, de 1733 et 1764, construit par Antoine Bizard avec des parties datant du milieu du Moyen Âge[7].
  • Mairie-école et salle des fêtes, construite dans le village de Saint-Rue, de 1879 à 1880, par Alexandre Cremault et Pierre Chuteau, maîtres maçons à Périgné, sur un projet daté du 1er mai 1878 et signé Gibouin à Vernou[8]. Un buste de Marianne d'après un modèle de Vauquelin[9] et un buste de Napoléon III par François-René Guétrot[10] ornent la salle polyvalente.
  • Lavoir en ciment et pompe en cuivre, en bordure d'un chemin qui traverse le village de Saint-Rue[11].
  • Monument aux morts érigé en 1926 sur une place publique du village de Saint-Rue, devant la mairie-école. La semelle ou plate-forme est en pierre dure de Sireuil et l'obélisque en pierre de Pons[12].
  • Maison de maître de 1893 construite pour Élie Beauchamp et son épouse Alida Picard[13].
  • Manoir de la famille Aymer de la Chevalerie, lieu-dit de l'Allier, du XVIe siècle. Le nouveau logis a été construit vers 1925[14].
  • Manoir au hameau de Sainte-Rue[15].
  • Maisons et fermes[16].
  • Fermes des XVIIe et XXe siècles[17] et du XIXe siècle[18],[19],[20].
  • Puits du XVIIIe siècle constitué d'une margelle carrée taillée dans un bloc. Il est accompagné d'une pompe en fonte[21].
  • Tombeaux du début du XXe siècle[22],[23],[24],[25], au cimetière[26].
  • Croix de cimetière de 1730, sur un côté du cimetière, érigée par Louis Huguet prieur-curé de Saint-Médard[27].
  • Croix de chemin, érigée au carrefour de la RD. 740 et du chemin communal no 4, semblant dater de la fin du XIXe siècle, restaurée entre 1946 et 1948 et renversée par la par la tempête du [28].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « présentation de la commune de Saint-Médard », notice no IA79000754, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. « Arrêté préfectoral du 25 octobre 2018 portant création de la commune nouvelle de Celles-sur-Belle » [PDF], Préfecture des Deux-Sèvres, (consulté le 2 février 2019)
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « Prieuré de chanoines réguliers de saint Augustin, prieuré Saint-Médard », notice no IA79000755, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  8. « Mairie, école primaire, salle des fêtes », notice no IA79001490, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  9. « Buste de la République ou Marianne », notice no IM79003401, base Palissy, ministère français de la Culture
  10. « Buste de Napoléon III », notice no IM79003400, base Palissy, ministère français de la Culture.
  11. « Lavoir », notice no IA79001405, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  12. « Monument aux morts de la guerre 1914-1918 », notice no IA79001441, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. « Maison », notice no IA79000990, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. « Manoir », notice no IA79000906, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  15. « Manoir », notice no IA79000772, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  16. « Maisons et fermes », notice no IA79000756, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  17. « Ferme », notice no IA79003978, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  18. « Ferme », notice no IA79003981, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  19. « Ferme », notice no IA79003979, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  20. « Ferme », notice no IA79003980, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  21. « Puits commun », notice no IA79003982, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  22. « Tombeau en série (série de 2) », notice no IA79002059, base Mérimée, ministère français de la Culture
  23. « Tombeau d'Elie Beauchamp », notice no IA79002058, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  24. « Tombeau d'Églantine Morin et de Pierre Blanchier », notice no IA79002057, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  25. « Tombeau de François Gilbert », notice no IA79002006, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  26. « Cimetière », notice no IA79000757, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  27. « Croix de cimetière », notice no IA79001457, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  28. « Croix monumentale, croix de mission », notice no IA79001436, base Mérimée, ministère français de la Culture.