Saint-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Louis et Saint-Louis-de-Gonzague.

Saint-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente
Saint-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente
Domaine du Petit-Cap.
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Capitale-Nationale
Subdivision régionale La Côte-de-Beaupré
Statut municipal Municipalité de paroisse
Maire Jacques Roberge (administrateur)
Démographie
Population hab. (2016)
Densité 9,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 04′ 00″ nord, 70° 50′ 00″ ouest
Superficie 52 ha = 0,52 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Domaine du Petit-Cap.
Langue(s) Français
Fuseau horaire UTC-5
Code géographique 21015
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Saint-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente

Géolocalisation sur la carte : Capitale-Nationale

Voir la carte administrative de la zone Capitale-Nationale
City locator 14.svg
Saint-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente

Géolocalisation sur la carte : Capitale-Nationale

Voir la carte topographique de la zone Capitale-Nationale
City locator 14.svg
Saint-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente

Saint-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente est une petite municipalité de paroisse de la municipalité régionale de comté de La Côte-de-Beaupré au Québec (Canada), située dans la région administrative de la Capitale-Nationale[1],[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Son nom provient de saint Louis Gonzague, reconnu comme patron de la jeunesse, et du cap Tourmente qui est situé tout près[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette petite municipalité inhabituelle est née d'une loi adoptée en 1916 qui soustrayait à la municipalité de Saint-Joachim certaines terres et certains bâtiments appartenant au Séminaire de Québec. La loi prévoyait que si le Séminaire se départissait de parties de sa propriété, celles-ci redevenaient sous la juridiction de Saint-Joachim. Ainsi, le territoire de la municipalité est passé de plusieurs kilomètres carrés à l'origine, à 60 hectares (0,6 km2) aujourd'hui. Toutefois, le Répertoire des municipalités du Québec et les cartes produites par le ministère des Affaires municipales indiquent encore que la municipalité a une superficie de presque 8 kilomètres carrés[4].

Au journal Le Soleil en 2011, le chanoine Jacques Roberge, procureur du Séminaire, qui gère cette municipalité confie : « Il reste le Petit Cap, avec le manoir construit en 1779, la Maison François-de-Laval, la chapelle[5],[6], la maison du gardien et le promontoire près du cap Tourmente »[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
400185

Administration[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de conseil municipal; la municipalité est dirigée par le Conseil du Séminaire de Québec.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Ferréol-les-Neiges Saint-Joachim Rose des vents
Saint-Joachim N Saint-Joachim
O    Saint-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente    E
S
Saint-Joachim