Saint-Louet-sur-Seulles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Louet et Seulles (homonymie).
Saint-Louet-sur-Seulles
Le portail de l'église Saint-Louet.
Le portail de l'église Saint-Louet.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Aunay-sur-Odon
Intercommunalité Communauté de communes Villers-Bocage Intercom
Maire
Mandat
René Desmares
2014-2020
Code postal 14310
Code commune 14607
Démographie
Population
municipale
178 hab. (2012)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 05′ 48″ N 0° 40′ 01″ O / 49.096667, -0.66694449° 05′ 48″ Nord 0° 40′ 01″ Ouest / 49.096667, -0.666944  
Altitude Min. 77 m – Max. 141 m
Superficie 4,33 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Saint-Louet-sur-Seulles

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Saint-Louet-sur-Seulles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Louet-sur-Seulles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Louet-sur-Seulles

Saint-Louet-sur-Seulles est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 178 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est en Pré-Bocage — désignation récente, sorte de seuil du Massif armoricain —, aux confins du Bocage virois, du Bessin et de la plaine de Caen, dans la vallée de la Seulles. Son bourg est à 2,5 km au nord de Villers-Bocage, à 12 km à l'est de Caumont-l'Éventé et à 12 km au sud de Tilly-sur-Seulles[1].

Le point culminant (141/143 m) se situe au centre, au sommet de la colline qui constitue le territoire de la commune. Le point le plus bas (77 m) correspond à la sortie de la Seulles du territoire, au nord. La commune est bocagère.

Communes limitrophes de Saint-Louet-sur-Seulles[2]
Anctoville Anctoville Anctoville,
Villy-Bocage
Anctoville Saint-Louet-sur-Seulles[2] Villy-Bocage
Amayé-sur-Seulles Tracy-Bocage Villy-Bocage

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme est attesté sous la forme S. Laudulus au XIVe siècle[3]. La paroisse est dédiée à Laud de Coutances, dont Louet est une autre forme du nom. La Seulles borde le territoire au nord.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? 1983 Fernand James    
 ? mars 2001 Françoise Martin    
mars 2001 mars 2004 Nicole Froissant    
mars 2004 en cours René Desmares[4] SE Chauffeur routier retraité
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 178 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2004, 2009, 2014, etc. pour Saint-Louet-sur-Seulles[5]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Saint-Louet-sur-Seulles a compté jusqu'à 318 habitants en 1821.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
216 226 264 318 271 305 283 278 262
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
262 218 214 195 190 187 191 184 174
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
179 176 153 128 134 145 128 132 134
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
156 158 165 128 144 171 175 172 187
2012 - - - - - - - -
178 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Mgr Jules Douénel, né le 20 septembre 1866 à Saint-Louet, fut le premier préfet apostolique du Sikkim (1929) avec siège à Kalimpong (aujourd'hui diocèse de Darjeeling). Missionnaire des Missions étrangères de Paris, il partit pour le Tibet, à Padong en 1892, où il construisit une église, une école et un orphelinat. Puis il construisit un couvent à Kalimpong. Il prit sa retraite en 1936 et mourut à Ooty, le 1er février 1940[9]. Il fut également l'auteur de plusieurs catéchismes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2012.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,‎
  4. a et b Réélection 2014 : « Saint-Louet-sur-Seulles (14310) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 27 avril 2014)
  5. Date du prochain recensement à Saint-Louet-sur-Seulles, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2012.
  8. « Église », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  9. Archives des Missions étrangères