Saint-Julien (Côtes-d'Armor)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Julien.

Saint-Julien
Saint-Julien (Côtes-d'Armor)
Ancienne gare
Blason de Saint-Julien
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Saint-Brieuc
Canton Ploufragan
Intercommunalité Saint-Brieuc Armor Agglomération
Maire
Mandat
Claude Blanchard
2014 - 2020
Code postal 22940
Code commune 22307
Démographie
Gentilé Julianais, Julianaise
Population
municipale
2 061 hab. (2016 en diminution de 0,63 % par rapport à 2011)
Densité 362 hab./km2
Population
aire urbaine
170 779 hab.
Géographie
Coordonnées 48° 27′ 12″ nord, 2° 48′ 55″ ouest
Altitude 160 m
Min. 88 m
Max. 197 m
Superficie 5,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Saint-Julien

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Saint-Julien

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Julien

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Julien
Liens
Site web Site officiel de la commune

Saint-Julien [sɛ̃ʒyljɛ̃] est une commune française située près de Saint-Brieuc dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Sainct Julien en 1630, Ville-Jégu en 1730[1].
On trouve quelquefois l'appellation Saint-Julien de la Coste au XVIIIe siècle[2].

Saint-Julien tire son nom de la chapelle dédiée à Saint-Julien devenue église paroissiale[2] .

La commune est appelée Sant-Juluan-Pentevr en breton[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Parti : au premier d'argent aux deux rinceaux de chêne de sinople passés en sautoir soutenus d'une jumelle ondée d'azur, au second fascé d'or et de gueules de six pièces ; au chef d'hermine brochant sur le parti.



Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Julien
Ploufragan Ploufragan Trégueux
Plaine-Haute Saint-Julien Plédran
Plaine-Haute Plaintel Plaintel

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Saint-Julien est pratiquement identique de celui de la ville de Saint-Brieuc. Voir : Climat Saint-Brieuc.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Carte de la commune

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

La ville regroupe au centre la majeure partie de la population. Plusieurs hameaux sont dispersés dans la campagne.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1983 février 2007[3]
(démission)
Christian Nicolas RPR puis UMP Courtier en assurances
mars 2007 En cours Claude Blanchard DVD Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Ses habitants sont appelés les Julianais.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2016, la commune comptait 2 061 habitants[Note 1], en diminution de 0,63 % par rapport à 2011 (Côtes-d'Armor : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
738737681785817871875836819
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
830759742755730712743698712
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
703721682562561585582601639
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
5997388931 5081 7471 7551 8722 0022 058
2016 - - - - - - - -
2 061--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

VanHool A-600.2 N511 front ar.JPG

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Activités économiques[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Saint-Julien est relié au reste de l'agglomération du lundi au samedi grâce à la ligne 50 des Transports urbains briochins (TUB).

Culture locale, patrimoine et tourisme[modifier | modifier le code]

Wikivoyage-logo.svg

Pour toutes informations concernant la culture et le tourisme de la commune : article sur Wikivoyage.

  • Le château de la Coste
  • L'église Saint-Julien

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Office Public de la Langue Bretonne, « Kerofis »
  2. a et b infobretagne.com, « Étymologie et Histoire de Saint-Julien »
  3. [1]
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :