Saint-Jeure-d'Andaure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Jeure-d'Andaure
Saint-Jeure-d'Andaure
Le village
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Tournon-sur-Rhône
Canton Le Cheylard
Intercommunalité Communauté de communes Val'Eyrieux
Maire
Mandat
Henri Seneclauze
2014-2020
Code postal 07320
Code commune 07249
Démographie
Population
municipale
107 hab. (2015 en augmentation de 10,31 % par rapport à 2010)
Densité 8,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 02′ 50″ nord, 4° 27′ 32″ est
Altitude Min. 528 m
Max. 1 124 m
Superficie 13,28 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte administrative de l'Ardèche
City locator 14.svg
Saint-Jeure-d'Andaure

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte topographique de l'Ardèche
City locator 14.svg
Saint-Jeure-d'Andaure

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Jeure-d'Andaure

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Jeure-d'Andaure

Saint-Jeure-d'Andaure est une commune française, située dans le département de l'Ardèche en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'histoire de la commune de Saint-Jeure d'Andaure n'a pas de grandes particularités. Peut-être ce mot d'Andaure associé aux noms de Saint-Jeure et de Labâtie un peu plus bas, il existe deux hypothèses :

  • la première est que ce fut là tout simplement le nom porté autrefois par une noble famille du pays qui se distingua par sa générosité. Le Sieur du pays donnait tout simplement le droit de chasser, pêcher et prendre du bois sur ses terrains et fit de nombreux legs.
  • La deuxième vient sûrement du nom du vent en occitan qui se dit aouro, auro (du latin "aura"), précédé de and/andé variante occitane de amb, "avec". Andaure signifierait donc "avec le vent".

L'hiver est rude à cause de la burle qui forme des congères sur les routes, Saint-Jeure dispose quand même pour un petit village d'un temple protestant et d'une église dont Louis Chapuis, enfant du village, a redessiné les plans lors de sa réfection au début du siècle dernier.

On peut y voir également une maison forte du XVIIe siècle encore visible au lieu-dit Laurençon. Elle peut être visitée lors des journées du patrimoine. Une autre maison de caractère (Le Besset) est en pleine mutation : elle offrira aux visiteurs une exposition de sculptures et de peintures. À voir également l'église et son ancienne chaire.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Saint-Jeure-d'Andaure est limitrophe de 6 communes[1], toutes situées dans le département de l'Ardèche et réparties géographiquement de la manière suivante :

Rose des vents Rochepaule Lafarre Rose des vents
Devesset N
O    Saint-Jeure-d'Andaure    E
S
Saint-Agrève Désaignes Labatie-d'Andaure

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 24 avril 2014)
Henri Seneclauze[2] DVD Retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2015, la commune comptait 107 habitants[Note 1], en augmentation de 10,31 % par rapport à 2010 (Ardèche : +2,89 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6425897207317517509009061 015
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
8839329249429791 0021 0241 0401 037
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 026951847689647628556464352
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
28723417614394969393106
2015 - - - - - - - -
107--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Au centre du village se trouvent l'église, le temple, la mairie et un restaurant. En termes d'hébergement touristique, il existe deux gîtes loués par la mairie.

Les animations par le comité des fêtes sont :

  • concours de pétanque le 13 juillet ;
  • bal et feu d 'artifice le 27 juillet ;
  • foire agricole.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La Galerie Le Besset est une galerie d'Art contemporain qui comprend un parc de sculptures sur 25 hectares.
  • Deux circuits pédestres ont vu le jour en 2009 avec au départ une aire de pique-nique et un point d'eau.

Économie[modifier | modifier le code]

Spécialités locales : Picodon (AOC), charcuterie, châtaignes, bière artisanale de Saint-Agrève, miel de sapin et fruits de la vallée.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Institut national de l'information géographique et forestière (IGN), « Communes - Géoportail », sur http://www.geoportail.gouv.fr, (consulté le 31 juillet 2014)
  2. « Liste des maires du département de l'Ardèche » [PDF], sur le site de la préfecture de l'Ardèche, (consulté le 31 juillet 2015).
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :