Saint-Jacques-Gaîté (métro de Rennes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gaîté.

Saint-Jacques-Gaîté
Maquette de la station.
Maquette de la station.
Localisation
Pays France
Ville Saint-Jacques-de-la-Lande
Quartier La Courrouze
Adresse Boulevard Jean Mermoz
Coordonnées
géographiques
48° 05′ 31″ nord, 1° 42′ 13″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Rennes

(Voir situation sur carte : Rennes)
Saint-Jacques-Gaîté
Caractéristiques
Position par
rapport au sol
Souterraine
Voies 2
Quais 2
Bouches 4
Accessibilité Oui
Historique
Construction 2014-2019
Mise en service
Architecte(s) Laurent Gouyou-Beauchamps et Fabien Pédelaborde
Gestion et exploitation
Propriétaire Rennes Métropole
Exploitant Keolis Rennes (STAR)
Ligne(s) (M) (b)
Ligne (b) (en construction)

Saint-Jacques-Gaîté est une future station de la ligne b du métro de Rennes, dont elle sera le terminus sud-ouest, située boulevard Jean Mermoz, entre l'avenue Germaine Tillon et la porte de Saint-Nazaire de la rocade de Rennes, dans le quartier de La Courrouze à Saint-Jacques-de-la-Lande. Elle desservira notamment l'écoquartier de la Courrouze dont elle accompagne son aménagement, ainsi que le quartier du Pigeon Blanc. Elle desservira aussi le futur « grand équipement d'agglomération » non encore défini à ce jour[1].

Mise en service en 2020, elle sera conçue par les architectes Laurent Gouyou-Beauchamps et Fabien Pédelaborde.

C'est une station, équipée d'ascenseurs, qui sera accessible aux personnes à mobilité réduite.

Situation sur le réseau[modifier | modifier le code]

Établie en souterrain (tranchée couverte), la station Saint-Jacques-Gaîté sera située sur la ligne b, dont elle en est l'un des terminus, précédant la station La Courrouze (en direction de Cesson-Viasilva)[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La station Saint-Jacques-Gaîté sera mise en service en , lors de l'ouverture à l'exploitation de la ligne b[3]. Son nom a pour origine à la fois la commune sur laquelle elle est située (Saint-Jacques-de-la-Lande) et de la zone d'activités de la Gaîté, paradoxalement située de l'autre côté de la rocade à plusieurs centaines de mètres.

Initialement appelée Mermoz, du nom du boulevard sous lequel elle se situera ainsi que de l'ancienne zone d'activité Mermoz où le parking-relais prendra place, la future station est rebaptisée Saint-Jacques-Gaîté en après consultation des usagers[4].

La construction de la station a commencé le [5]. Elle sera réalisée par les architectes Laurent Gouyou-Beauchamps et Fabien Pédelaborde[1] qui ont dessiné une station, dont les quais seront situés à faible profondeur à 10 mètres sous la surface, et sur deux niveaux[6] : une salle des billets au niveau -1 et les quais au niveau -2. Son arrière-gare se prolongera par le tunnel permettant l'accès au garage-atelier[7], situé dans la zone d'activités de la Gaîté.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accès et accueil[modifier | modifier le code]

La station comptera quatre accès de part et d'autre du boulevard, deux au nord couplés avec des escaliers mécaniques et deux aux sud couplés avec des ascenseurs[1].

La station sera équipée de portillons d'accès, afin de limiter la fraude[8]. La décision a été confirmée lors du conseil du 30 avril 2015 de Rennes Métropole[8].

Desserte[modifier | modifier le code]

Saint-Jacques-Gaîté sera desservie par toutes les circulations de la ligne.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc relais de près de 780 places voitures et 200 places vélos sera créé à proximité, 16 places seront destinées aux personnes à mobilité réduite et 20 au covoiturage, et 160 places seront prédisposées pour être équipées de bornes de recharge pour voitures électriques[9],[10]. Ce parc prendra la forme d'un immeuble de 5 à 7 étages de 115 mètres de long et 34 mètres de large[10]. La station sera accompagnée d'une gare routière destinée aux autobus et autocars[1].

En outre, elle serait en correspondance avec une éventuelle halte ferroviaire destinée au trafic TER Bretagne[11], faisant de la station un pôle de correspondance majeur pour le sud-ouest de l'agglomération[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Saint-Jacques - Gaîté », sur http://www.metro-rennes-metropole.fr (consulté le 21 septembre 2016).
  2. (en) Robert Schwandl, « Rennes », sur http://www.urbanrail.net (consulté le 21 septembre 2016).
  3. « Plaquette de présentation de la ligne b », sur http://www.metro-rennes-metropole.fr, (consulté le 6 octobre 2016).
  4. Stéphanie Vernay, « Les futures stations du métro changent de nom », sur http://www.rennes.maville.com, (consulté le 21 septembre 2016).
  5. « Saint-Jacques - Gaîté - Les travaux de construction », sur http://www.metro-rennes-metropole.fr, (consulté le 21 septembre 2016).
  6. « Station Saint-Jacques - Gaîté - Visuels de la station », sur http://www.metro-rennes-metropole.fr, (consulté le 24 septembre 2016).
  7. « Le garage-atelier », sur http://www.metro-rennes-metropole.fr (consulté le 21 septembre 2016).
  8. a et b « Fraude à Rennes : à quoi vont ressembler les portillons du métro ?. Info - Rennes.maville.com », sur www.rennes.maville.com (consulté le 21 septembre 2016)
  9. « Trois parcs relais sur la future ligne b du métro », sur http://metropole.rennes.fr, (consulté le 2 octobre 2016).
  10. a et b « Métro de Rennes. Le parc relais de Saint-Jacques-Gaîté dévoilé », sur https://www.ouest-france.fr, (consulté le 24 juin 2017).
  11. Ville de Rennes, « Dossier d'enquête publique », sur http://pages.nxtbook.com, (consulté le 30 septembre 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]