Saint-Hilaire-sur-Erre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Hilaire.
Saint-Hilaire-sur-Erre
La place principale.
La place principale.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Mortagne-au-Perche
Canton Ceton
Intercommunalité Communauté de communes des Collines du Perche normand
Maire
Mandat
Claudine Béreau
2014-2020
Code postal 61340
Code commune 61405
Démographie
Gentilé Saints-Hilairiens
Population
municipale
538 hab. (2014)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 18′ 45″ nord, 0° 44′ 18″ est
Altitude Min. 96 m – Max. 188 m
Superficie 15,12 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-sur-Erre

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-sur-Erre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-sur-Erre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-sur-Erre

Saint-Hilaire-sur-Erre est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 538 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Hilaire-sur-Erre est situé à l’extrême sud-est du département de l’Orne, dans le Perche à proximité du Theil-sur-Huisne et de Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir). Saint-Hilaire-sur-Erre est à 60 km d’Alençon, du Mans et de Chartres. Accès à l'autoroute Océane à La Ferté-Bernard : 25 km, et à Luigny : 25 km. La voie ferrée Paris-Brest passe au sud de la commune ; gares à La Rouge et Nogent-le-Rotrou.

Communes limitrophes de Saint-Hilaire-sur-Erre[1]
Perche-en-Nocé
(comm. dél. de Préaux-du-Perche)
Berd'huis Berd'huis
Val-au-Perche
(comm. dél. de Saint-Agnan-sur-Erre)
Saint-Hilaire-sur-Erre[1] Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir)
Val-au-Perche
(comm. dél. de La Rouge)
Val-au-Perche
(comm. dél. de La Rouge)
Val-au-Perche
(comm. dél. de Mâle)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme est attesté sous la forme Sanctus Hilarius en 1373[2]. La paroisse était dédiée à Hilaire de Poitiers, évêque de Poitiers au IVe siècle, père de l'Église. Affluent de l'Huisne, l'Erre traverse le territoire en contournant le bourg par le nord.

Le gentilé est Saint-Hilairien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Tout en dépendant de la région Basse-Normandie, l’histoire de Saint-Hilaire est liée à son appartenance au Perche.

L'affaire Henri-Marius Pelletier qui se déroule à Saint-Hilaire-sur-Erre est jugée le à la cour d'assises de l'Orne à Alençon[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.

Saint-Hilaire-sur-Erre fait partie de l’arrondissement de Mortagne-au-Perche et appartient au canton de Ceton. La commune est membre de la communauté de communes des Collines du Perche normand. Sa superficie est de 1 512 ha.

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995[4] mars 2014 Jean-Claude Chevée SE Entrepreneur
mars 2014[5] en cours Claudine Béreau SE Agricultrice retraitée
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints[5].

Éducation[modifier | modifier le code]

  • École primaire et maternelle.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 538 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2006, 2011, 2016, etc. pour Saint-Hilaire-sur-Erre[6]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Saint-Hilaire-sur-Erre a compté jusqu'à 961 habitants en 1841.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
716 746 760 862 935 961 910 902 928
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
929 905 857 751 708 677 694 628 666
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
609 603 475 439 471 434 433 430 416
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014 -
377 399 421 460 520 586 553 538 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Saint-Hilaire connaît depuis plusieurs années un relatif développement de ses activités économiques[réf. nécessaire]. La commune dispose d'un café-restaurant. L'artisanat et l'industrie sont présents par une entreprise générale de bâtiment, une fabrique des produits de rembourrage et un atelier d'imprimerie. Un consultant en industrie agro-alimentaire exerce sur la commune.

Commune rurale, Saint-Hilaire-sur-Erre compte quinze sièges d’exploitations agricoles, un pisciculteur (saumons et truites) et un maraîcher.

Une activité touristique est assurée par la présence de deux gites ruraux.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église.
  • L'église Saint-Hilaire est d'origine romane et a été édifiée au XIe siècle par les moines de Saint-Gratien de Tours. Elle fut remaniée au XVIe, défigurée au XIXe[9].
  • Manoir de l'Épinay, du XVe siècle, inscrit au titre des Monuments historiques depuis le 6 novembre 1990[10]..
  • Manoir de Malaise, du XVIe siècle, inscrit au titre des Monuments historiques depuis le 12 décembre 1990[11].
  • Moulin de Bouté, Sur un site plus ancien, le moulin date de la fin du XVIIe. Largement remanié par des générations de meuniers qui se succéderont jusqu'au milieu du XXe, sa situation permet la production d'électricité à l'aide d'une turbine et d'un alternateur. Il est également le siège d'un atelier d'impression et d'un élevage de truites.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

  • Salle de sport, terrain de tennis, stade de football.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 3 : Formations dialectales (suite) et françaises, Genève, (lire en ligne), p. 1548
  3. Jean-François Miniac (préf. Alain Lambert), Les Grandes Affaires criminelles de l'Orne, Paris, Éditions de Borée, coll. « Les Grandes Affaires criminelles », , 336 p. (ISBN 978-2-84494-814-4)
  4. « Claudine Bereau, adjointe, se présente aux municipales », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 septembre 2015)
  5. a et b « Saint-Hilaire-sur-Erre (61340) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 15 juin 2014)
  6. Date du prochain recensement à Saint-Hilaire-sur-Erre, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  9. "Églises de l'Orne" de Jean Aubert.
  10. « Manoir de l'Épinay », notice no PA00110986, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  11. « Manoir de Malaise », notice no PA00110987, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :