Saint-Hilaire-le-Château

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Hilaire.

Saint-Hilaire-le-Château
Saint-Hilaire-le-Château
L'église Saint-Hilaire-et-Saint-Gervais de Saint-Hilaire-le-Château.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Creuse
Arrondissement Guéret
Canton Ahun
Intercommunalité Communauté de communes C.I.A.T.E. du Pays Creuse-Thaurion-Gartempe
Maire
Mandat
Jean-Yves Grenouillet
2014-2020
Code postal 23250
Code commune 23202
Démographie
Population
municipale
234 hab. (2016 en diminution de 7,51 % par rapport à 2011)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 58′ 57″ nord, 1° 53′ 51″ est
Altitude Min. 443 m
Max. 590 m
Superficie 19,59 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-le-Château

Géolocalisation sur la carte : Creuse

Voir sur la carte topographique de la Creuse
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-le-Château

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-le-Château

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-le-Château

Saint-Hilaire-le-Château est une commune française située dans le département de la Creuse, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

La Gosne en bordure du bourg de Saint-Hilaire-le-Château.

Dans le quart sud-ouest du département de la Creuse, la commune de Saint-Hilaire-le-Château s'étend sur 19,59 km2. Elle est arrosée par le Thaurion — qui lui sert de limite sur sept kilomètres, en deux tronçons, avec les communes de Vidaillat, Soubrebost et Pontarion — et par son affluent la Gosne, les deux cours d'eau se rejoignant juste au sud-ouest du bourg.

L'altitude minimale 443 mètres se trouve localisée à l'extrême ouest, en aval de la chute du Poirier, là où le Thaurion quitte la commune et entre sur celle de Pontarion. L'altitude maximale avec 590 mètres est située à l'extrême sud-est, sur les pentes sud du puy Rougier[1].

À l'intersection des routes départementales 34, 43 et 941, le bourg de Saint- Hilaire-le-Château est situé, en distances orthodromiques, 21 kilomètres au sud de Guéret.

Le territoire communal est également desservi par les RD 10 et 13.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Carte de Saint-Hilaire-le-Château et des communes avoisinantes.

Saint-Hilaire-le-Château est limitrophe de sept autres communes.

Communes limitrophes de Saint-Hilaire-le-Château
Sardent La Chapelle-Saint-Martial
Pontarion Saint-Hilaire-le-Château Saint-Georges-la-Pouge
Soubrebost Vidaillat La Pouge

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
mars 2001 En cours Jean-Yves Grenouillet DVG Fonctionnaire

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3].

En 2016, la commune comptait 234 habitants[Note 1], en diminution de 7,51 % par rapport à 2011 (Creuse : -2,5 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
809850670765818930930954901
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
903887870935940948982994942
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
960937922816761660644586504
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
447418356352296276273273247
2016 - - - - - - - -
234--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le pont-Périt, ou pont-Perri, ou pont Péri, ou pont des Fées franchit la Gosne, un kilomètre et demi au nord-nord-est du bourg. Pont antique d'une seule arche, faite de gros blocs de granit selon la technique de construction opus quadratum, il mesure quatre mètres de long sur une largeur de deux mètres cinquante, et supporte un chemin piétonnier. Il est inscrit au titre des monuments historiques depuis 1995[6]
  • Entre Saint-Hilaire-le-Château et Pontarion, le Thaurion fait de nombreux méandres, mais franchit aussi un dénivelé de trois mètres créant ainsi les chutes du Poirier, où il reste les ruines sans doute d'un vieux moulin et d'une ancienne fabrique d'épingles à linge.
  • L'église Saint-Hilaire-et-Saint-Gervais est une église médiévale fortifiée.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Puy Rougier » sur Géoportail (consulté le 25 juillet 2018)..
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  6. « Pont-Périt », notice no PA00135406, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 25 juillet 2018.