Saint-Gilles (remorqueur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Gilles.
Saint-Gilles
Image illustrative de l'article Saint-Gilles (remorqueur)
Musée maritime de La Rochelle - bassin des chalutiers

Type remorqueur
Histoire
Chantier naval ACRP à La Rochelle
Lancement 1958
Statut désarmé en 1989
Équipage
Équipage 8 à 12 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 27,50 m
Maître-bau 7,52 m
Tirant d'eau 3,80 m
Tirant d'air 11 m
Déplacement 358 tonnes
Propulsion moteur réversible DEUTZ
Puissance 1250 ch
Vitesse 13 nœuds
Carrière
Armateur initial : Union des remorqueurs de l'océan
Affréteur actuel Musée maritime de La Rochelle
Pavillon Drapeau de la France France
Port d'attache La Rochelle
Indicatif TQWL
IMO 5305924
Protection Logo monument historique Classé MH (1995)

Le Saint-Gilles est un remorqueur portuaire et de haute mer construit par les Ateliers et Chantiers de La Rochelle-La Pallice (ACRP)[1] en 1958.

À la demande du président de l'Union des remorqueurs de l'océan (URO)[2] le remorqueur a été confié au Musée maritime de La Rochelle le 13 juillet 1989, à des fins de conservation.

Il est le dernier remorqueur français à moteur réversible conservé. Le Saint-Gilles fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 17 juillet 1995[3].

Le Saint-Gilles a le label BIP (Bateau d'intérêt patrimonial)[4] de la Fondation du patrimoine maritime et fluvial.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le remorqueur a commencé sa carrière au port de Saint-Nazaire. Puis il a passé treize ans en rade de Brest entre 1967 et 1980. Il a terminé sa carrière au port de La Pallice et a été désarmé en 1989.

Outre le travail de tirer les navires à l'intérieur des ports où il servait, le Saint-Gilles a aussi assuré de nombreuses missions d'assistance au large et vers l'île de Ré par mauvais temps.

Il participa au lancement du paquebot France le 11 mai 1960 à Saint-Nazaire et au long remorquage[5] du croiseur Tourville de Brest à Toulon en 1963.

En restauration du pont et de la coque depuis 2005 sur le slipway du port de La Rochelle, il fut mis à l'eau à la veille des Journées européennes du patrimoine le 18 septembre 2009 à 17 h 0[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]