Saint-Germain-sur-Avre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Germain et Avre.
Saint-Germain-sur-Avre
Gare de Saint-Germain - Saint-Rémy.
Gare de Saint-Germain - Saint-Rémy.
Blason de Saint-Germain-sur-Avre
Blason
Logo
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Évreux
Canton Verneuil-sur-Avre
Intercommunalité Communauté de communes Normandie Sud Eure
Maire
Mandat
Francis Gautier
2014-2020
Code postal 27320
Code commune 27548
Démographie
Gentilé Saint-Germinois[1]
Population
municipale
1 210 hab. (2014)
Densité 224 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 45′ 57″ nord, 1° 15′ 46″ est
Altitude Min. 88 m – Max. 140 m
Superficie 5,39 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Saint-Germain-sur-Avre

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Saint-Germain-sur-Avre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Germain-sur-Avre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Germain-sur-Avre
Liens
Site web http://saintgermainsuravre.jimdo.com/

Saint-Germain-sur-Avre est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Map commune FR insee code 27548.png

La superficie de la commune de Saint-Germain est de 5,39 km2. Son urbanisme est majoritaire localisé au village proprement dit et minoritairement dispersé dans plusieurs dépendances[2] :

  • quelques hameaux dont :
    • Montulé-en-Normandie, situé 22 rue de Monthulé[3],
    • Le Rue-de-France, situé 4 impasse des Fours du Clos[4],
    • Toisley, situé 13 rue Principale[5] ;
  • quelques maisons isolées dont :
    • Les Buissons, situé 6 Chemin de la Grange,
    • Fumeçon, situé 28 rue de Fontaine[6],
    • Le Ruet.

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Germain-sur-Avre se trouve à 95 kilomètres-route à l'ouest de la capitale Paris, à 40 km au sud de la préfecture de Évreux (29,7 km à vol d'avion)[7].

Saint-Germain-sur-Avre est excentrée au sud du département de l'Eure, puisqu'elle est limitrophe au département d'Eure-et-Loir.

La commune marque la séparation entre les régions Haute-Normandie et Centre-Val de Loire, entre les départements de l’Eure et de l’Eure-et-Loir, entre le pays d’Avre Eure Iton[8],[9] et le pays Drouais.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les cinq communes limitrophes de Saint-Germain-sur-Avre sont : Courdemanche au nord, Mesnil-sur-l'Estrée à l'est, La Madeleine-de-Nonancourt au nord-ouest (trois communes de l'Eure) et Vert-en-Drouais au sud-est, Saint-Rémy-sur-Avre au sud-ouest (deux communes d'Eure-et-Loir).

Communes limitrophes de Saint-Germain-sur-Avre
La Madeleine-de-Nonancourt Courdemanche
Saint-Germain-sur-Avre Mesnil-sur-l'Estrée
Saint-Rémy-sur-Avre (Eure-et-Loir) Vert-en-Drouais (Eure-et-Loir)

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Comme son nom l'indique, la commune de Saint-Germain-sur-Avre s’établit sur l'Avre et majoritairement sur sa rive gauche. Le territoire communal n'occupant qu'une toute petite partie du versant de la vallée exposé au sud, la rive droite de l’Avre est peu urbanisée par les Saint-Germinois.

Saint-Germain est traversé par le ruisseau « Le Ruet » un affluent de l'Avre naissant à La Madeleine. L'Avre est un affluent de l'Eure et donc sous-affluent de la Seine.

L’altitude la plus basse à Saint-Germain part de 88 m au niveau de l’Avre, elle atteint 97 m au niveau du bourg et culmine à 140 m à son l’extrémité nord du hameau de Toisley.

Le paysage est typiquement celui d’une vallée : le lit de la rivière (zone inondable) est occupé par des pâturages et du bocage puis suit une urbanisation assez dense sur le versant exposé au sud (bourg et hameaux du Ruet et de Toisley) jusque sur le plateau qui est la siège de cultures extensives (céréales et oléagineux).

Les nombreuses zones boisées (en majorité des chênes pubescents) assurent la jonction entre le coteau et le plateau, elles sont traversées par le sentier de grande randonnée ParisLe Mont-Saint-Michel (GR 22).

Le sol est de type crétacé supérieur : craies en profondeur et argile à silex en surface.

Le forage captage grenelle d'eau potable à la « fontaine du Trou Chaud » à Fumeçon situé 28 rue de Fontaine alimente par deux interconnexions deux communes sans ressource propre : Illiers-l'Évêque et Mesnil-sur-l'Estrée[10],[11]. La gestion est géré par la S.E.A.P. (Syndicat Eau Assainissement de la Paquetterie).

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Saint-Germain-sur-Avre est typique du bassin parisien: sous l'influence de l'océan Atlantique, il connaît un climat semi-océanique tempéré par le climat continental.

Les précipitations (111 jours/an) se répartissent tout au long de l'année, s'accentuant au printemps et en automne. La moyenne à 550 mm de pluie par an appartient aux précipitations les plus faibles de France[12].

L'ensoleillement faible ne dépasse pas les 1700 heures par an et seuls 47.15 jours en moyenne connaissent un ciel totalement dégagé.

La température moyenne annuelle est de 10,1 °C avec une amplitude thermique nuancée par l'influence continentale : le mois de janvier est le plus froid (moyenne de 6,6 °C). Il gèle en dessous de -0 °C en moyenne 57 jours et la neige est présente en moyenne 15 jours par an. Le mois d'août affiche la température moyenne la plus élevée (15 °C).

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Les accès à la ville de Saint-Germain-sur-Avre sont assurés par une série de voies routières [13] :

Transports ferroviaires[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la ligne Paris-Granville prenant les voyageurs à la Gare de Saint-Germain - Saint-Rémy situé à la frontière entre Saint-Rémy-sur-Avre et Saint-Germain. Le trafic quotidien de cette gare s'élevait en janvier 2011 à environ 1 personne par jour[14]. Cette ligne voyageurs offre de nombreuses liaisons dans trois régions :

Cette gare pourrait être renforcée avec la réouverture programmée au trafic de la ligne de Grande Ceinture entre Nonancourt et Saint-Germain-en-Laye.

Pistes cyclables[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de pistes cyclables. Les vélos en libre service n'existent également pas.

Transports en commun routiers[modifier | modifier le code]

Trois lignes de cars desservent la commune de Saint-Germain-sur-Avre en deux arrêts:

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestée sous la forme Sanctus Germanus super Arvam en 1255 et 1261 [20].

Histoire[modifier | modifier le code]

ore le lieu 22 route du Saint-Germain-sur-Avre était une commune frontalière, située à la frontière historique entre la France et la Normandie (d’où le nom de certains quartiers et de certaines rues).

Au XVIIe siècle, la famille Des Guets est seigneurs du fief « Le Ruet »[21]. La famille Le Veneur de Tillières est seigneur du fief de l'ile. La famille De Boullenc est seigneur à Saint-Germain.

Le , le patron du café-épicerie de Toisley détruit vingt-deux champs par le feu, ce qui par conséquent les pompiers, les policiers et les curieux rentabilisaient le commerce du criminel sans le savoir jusqu'au jour où il fut trahi par l'empreinte de ses chaussures et condamné à vingt ans de travaux forcés[22].

Le , les allemands tiennent la route nationale 12, mais l'armée des alliés les oblige à remonter la D59 au hameau de Merville et la D50 à Mesnil-sur-l'Estrée. Roger Geslin, sous lieutenant de la FFi se trouve sur cette route avec sa bicyclette. Refusant de la céder, il est abattu par un allemand. Une stèle commémore le lieu 22 route du Mesnil[23].

Le , l'arrêté préfectoral crée la CCRSE[24] (Communauté de communes rurales du Sud de l'Eure) regroupant onze communes : Acon, Courdemanche, Droisy, Illiers-l'Évêque, Louye, La Madeleine-de-Nonancourt, Marcilly-la-Campagne, Mesnil-sur-l'Estrée, Moisville, Saint-Georges-Motel, Saint-Germain-sur-Avre. Muzy rejoint la CCRSE en 2002.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Michel Morel    
mars 2008 en cours Francis Gautier DVD Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Ses habitants sont appelés Saint-Germinois, Saint-Germinoises. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[25]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[26],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 210 habitants, en diminution de -1,63 % par rapport à 2009 (Eure : 2,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
490 494 596 609 640 605 646 655 630
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
642 586 597 587 574 556 598 623 629
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
599 568 573 509 539 511 423 480 428
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
381 336 464 665 1 026 1 128 1 217 1 210 1 210
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[27] puis Insee à partir de 2006[28].)
Histogramme de l'évolution démographique

D'après le recensement de 2009 publié le 1er janvier 2012, la population s'accroit en moyenne de 1 % par an, elle présente un solde naturel et un solde migratoire positifs ; 40 % des habitants ont moins de 30 ans, 15 % plus de 60 ans. Depuis 1990, la démographie progresse à un rythme de 1 % par an pour s’établir à 1 251 habitants. Le hameau de Toisley regroupe environ deux tiers de la population. La population se renouvelle fortement ; ainsi, 25 % des recensés en 2006 n’habitaient pas la commune en 1999. D’un recensement à l’autre, la population vieillit mais reste jeune : 40 % des habitants ont moins de 30 ans et 15 % plus de 60 ans.

L’agglomération de Dreux exerce l’attraction principale sur la population active de la commune suivie par la région parisienne, moins d’un actif sur quatre travaille dans une commune du département de l’Eure.

La proportion de propriétaires est écrasante (93 %), la part des résidences secondaires ne cesse de diminuer, elle s’établit à 54 pour 426 résidences principales.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Saint-Germain est situé dans l'Académie de Rouen (zone B). Les enfants de la commune sont scolarisés dans les cinq classes de l'école « Maurice Mary » situé 8 route du Mesnil [29]: la petite section de maternelle pour les enfants germinois de 4 ans (ou allant les avoir avant la fin de l'année), la moyenne section maternelle pour les 5 ans, la grande section maternelle pour les 6 ans, le CP pour les 6 ans, le CE1 pour les 7 ans, et le CE2 pour les 8 ans. Une garderie est attenante à l'école.

Les enfants germinois de 9 et 10 ans sont scolarisés dans les classes de CM1 et CM2 à l'école primaire de Beaupuits à Courdemanche. Les enfants de 11 à 14 ans au collège de Nonancourt, et ceux de 15 à 17 ans au lycée de Verneuil-sur-Avre.

Sports[modifier | modifier le code]

  • Le stade de foot-ball situé 14 route du Mesnil.
  • Le cours de tennis situé 14 route du Mesnil.
  • La ferme Trussy situé 3 route du Mesnil[30] accueille un centre de dressage et d'éducation canine.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La gare de Saint-Germain-Saint-Rémy.
  • L'église Saint-Germain d'Auxerre du XIVe siècle[31].
  • Un monument aux morts des guerres mondiales 14-18 et 39-45.
  • Une stèle commémorative en mémoire d'une jeune habitante victime de l'attentat du 28 avril 2011 à Marrakech.
  • Une stèle commémorative en mémoire de Roger Geslin.
  • Le « Donjon de Bouillon Vieville ». Didier Lobert de Bouillon Vieville[32] commença la construction de sa tour donjonnée vers la fin du XXe siècle[33]. Terminée en 2010 après 30 ans de travaux, il continue sa cause par la rénovation de sa maison dans le style d'une abbaye médiéval[34].
  • Un buste de Marianne situé sur le pont de la République.
  • Le Pavillon situé sur un ilot au milieu du bras nord de l'Avre à 10 mètres à l'est du pont. L’aviateur Georges Pelletier-Doisy venait séjourner dans se salon de lecture.
  • Le lavoir public daté de 1883 et servant de point d'aspiration d'eau pour les pompiers.
  • Le moulin du Merle Blanc (ou moulin banal) a été peint sur huile sur toile par Pierre Eugène Montézin et est exposé au musée d’Art et d’Histoire Marcel Dessal à Dreux[35].
  • Le Champ de foire: ce terrain accueille chaque dernier dimanche d'août le défilé de la fête de la moisson, la « Passée d'Août ».
  • La salle des fetes.
  • Le restaurant scolaire avec cuisine traditionnel.
  • La mairie.
  • La salle des associations avec la bibliothèque.
  • Le vannage du moulin de la Godelle[36].

Vie culturelle[modifier | modifier le code]

Une bibliothèque publique municipale inauguré en mémoire de son adjoint municipal décédé en 2008, « Point Relais Lecture Eric De Buzelet » est mise à disposition des Saint-Germinois depuis le 27 novembre 2010 dans la salle des associations en face de la mairie[37].

Depuis 2002, l'association Gamins-Gamines des parents Germinois organise des manifestations pour un public d'enfants (carnaval, spectacle de Noël...) afin de financer des projets pédagogiques ou des achats de matériels scolaires[38].

La fête patronale la « Passée d'Août » fête de la moisson de Saint-Germain avec sa fête foraine et son défilé spectacle de rue a lieu le dernier week-end de aout: vélos anciens, attelage de chevaux, poneys, ânes, animaux de la ferme. Le défilé part à 10h du hangar de M. Quesnay à Toisley, descend la rue de Monthulé jusqu’à l'impasse du Moulin ou commence la messe en plein air à 11h avec la participation des sonneurs de cor de chasse. L'après-midi, ont lieu la démonstration de labour, battage avec des tracteurs anciens, des concerts, des animations, des stands de jeux (dont manèges et structures gonflables).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Saint-Germain-sur-Avre

Ces armes peuvent se blasonner ainsi aujourd’hui : d'azur à l'étai accompagné de deux flanquis en chef et d'une gerbe de blé en pointe, le tout d'or, à la bordure d'argent chargée de huit besants de gueules

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.linternaute.com/ville/saint-germain-sur-avre/ville-27548
  2. Louis Léon Gadebled, Dictionnaire topographique, statistique et historique du département de l'Eure, Canu, Evreux, 1840, 540 p.
  3. http://www.val-avre-hmp.fr/data_communes/saint_germain_sur_avre/cadastre_11.html
  4. http://www.val-avre-hmp.fr/data_communes/saint_germain_sur_avre/cadastre_8.html
  5. http://www.val-avre-hmp.fr/data_communes/saint_germain_sur_avre/cadastre_4.html
  6. http://www.val-avre-hmp.fr/data_communes/saint_germain_sur_avre/cadastre_10.html
  7. « Calcul de l'orthodromie entre Saint-Germain-sur-Avre et Evreux » (consulté le 20 octobre 2013)
  8. http://pays-avre-eure-iton.fr/territoire-4.html
  9. http://www.pays-avre-eure-iton.fr/userfiles/file/pays/territoire/Carte%20pays_avre_eure_iton%20010213.jpg
  10. http://www.eure-en-ligne.fr/webdav/site/eure-en-ligne/shared/cg27/pdf/DEA/2011/25%20-%20REACTUALISATION%20SCHEMA%20DEPARTEMENTAL.pdf
  11. http://www.eure.gouv.fr/content/download/7979/45555/version/1/file/13-077-Arr%C3%AAt%C3%A9+portant+d%C3%A9limitation+de+la+zone+de+protection+du+captage+du+Fume%C3%A7on+%C3%A0+ST+GERMAIN+SUR+AVRE.pdf
  12. « Climat en France - », Météo France, (consulté le 30 octobre 2013).
  13. http://archives.cg27.fr/ead.html?id=FRAD027_PC#!{%22content%22:[%22FRAD027_PC_e0000020%22,false,%22%22]}
  14. « usagers de la ligne sncf paris - argentan - granville », (consulté le 21 octobre 2013)
  15. http://cdn.ter.sncf.com/medias/PDF/haute_normandie/LAigle%20Paris%20-%C3%A9t%C3%A9-2014_tcm59-23143_tcm59-23045.pdf
  16. http://cdn.ter.sncf.com/medias/PDF/basse_normandie/FH%20Granville-Argentan-LAigle-Paris%20du%206%20juil%20au%2013%20d%C3%A9c%202014%20-%20MAJ%2023%20juin%202014_tcm53-10911_tcm53-10910.pdf
  17. http://www.transbeauce.fr/ftp/FR_lignes/L6_sit.pdf
  18. http://www.transbeauce.fr/ftp/FR_lignes/L6a_sit.pdf
  19. http://www.vtni27.fr/ftp/FR_documents_vtni27/FicheEure340_Hiv15.pdf
  20. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France, Page 1544
  21. http://u.jimdo.com/www48/o/sa60860f3d75b9af2/download/m35d9972a18ef3dae/1328708096/Blason.pdf
  22. http://www.lechorepublicain.fr/eure-et-loir/actualite/pays/pays-drouais/2013/12/29/un-jour-un-crime-le-cafetier-mettait-le-feu-pour-faire-marcher-ses-affaires_1818968.html
  23. http://u.jimdo.com/www48/o/sa60860f3d75b9af2/download/mdbe7105c29f3a6b1/1404303402/JOURNAL+N%C2%B018.pdf
  24. http://www.ccrse.fr
  25. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  26. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  27. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  28. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  29. http://mary-eco.spip.ac-rouen.fr
  30. http://www.caninature.com
  31. http://egliseinfo.catholique.fr/#!lieu:27548_01
  32. http://www.paris-normandie.fr/article/autres-actus/la-tour-fortifie-sa-defense
  33. http://donjonvieville.99k.org
  34. http://haute-normandie.france3.fr/info/il-a-construit-son-propre-donjon-dans-son-jardin--62634586.html
  35. http://webmuseo.com/ws/musee-dreux/app/collection?vc=ePkH4LF7w6iejHBVT5gVoLmlMVpNaWqKUe3iD2kAb0sptg$$
  36. http://www.val-avre-hmp.fr/le_lait_dans_le%20val_d_avre.html
  37. http://ecoles.ac-rouen.fr/mary/fichiers/point%20relais%20lecture.pdf
  38. http://gaminsgamines.jimdo.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :