Saint-Germain-la-Poterie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Germain-la-Poterie
Saint-Germain-la-Poterie
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Beauvais
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Beauvaisis
Maire
Mandat
Francis Bellou
2020-2026
Code postal 60650
Code commune 60576
Démographie
Gentilé Saint-Germinois, Saint-Germinoises
Population
municipale
483 hab. (2018 en augmentation de 18,97 % par rapport à 2013)
Densité 80 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 26′ 46″ nord, 1° 59′ 00″ est
Altitude Min. 77 m
Max. 179 m
Superficie 6,02 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Beauvais
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Beauvais-1
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Saint-Germain-la-Poterie
Géolocalisation sur la carte : Oise
Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Saint-Germain-la-Poterie
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Germain-la-Poterie
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Germain-la-Poterie

Saint-Germain-la-Poterie est une commune française située dans le département de l'Oise, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Germain-la-Poterie
Savignies Le Mont-Saint-Adrien
Lachapelle-aux-Pots Saint-Germain-la-Poterie
Ons-en-Bray Saint-Paul

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Saint-Germain-la-Poterie est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Beauvais dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 162 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[4],[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, une communauté trotskiste s'est installée à Saint-Germain-la-Poterie. Elle était dirigée par Louis Dalmas, dont le beau-frère y avait acquis une ferme. Elle recueillait notamment des prisonniers soviétiques évadés des camps de la région et a été le siège en 1944 d'une réunion de la Quatrième Internationale[6], [7], [8],[9], [10].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  2008 Francis Bellou    
mars 2008 2014 Guy Becquet    
2014[11] En cours
(au 30 septembre 2014)
Claudine Geoffroy   Enseignant

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[13].

En 2018, la commune comptait 483 habitants[Note 3], en augmentation de 18,97 % par rapport à 2013 (Oise : +1,44 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
367351417426419429446440439
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
402375331314326325308303287
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
302261228170182169163293217
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
277311334362420402410411409
2017 2018 - - - - - - -
477483-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (22,4 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %).À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (52,8 %) est supérieur au taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 47,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 20,6 %, 15 à 29 ans = 10,3 %, 30 à 44 ans = 23,2 %, 45 à 59 ans = 25,3 %, plus de 60 ans = 20,6 %) ;
  • 52,8 % de femmes (0 à 14 ans = 19,8 %, 15 à 29 ans = 11,1 %, 30 à 44 ans = 22,1 %, 45 à 59 ans = 23 %, plus de 60 ans = 23,9 %).
Pyramide des âges à Saint-Germain-la-Poterie en 2007 en pourcentage[16]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90  ans ou +
0,9 
7,2 
75 à 89 ans
6,9 
12,9 
60 à 74 ans
16,1 
25,3 
45 à 59 ans
23,0 
23,2 
30 à 44 ans
22,1 
10,3 
15 à 29 ans
11,1 
20,6 
0 à 14 ans
19,8 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[17]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Germain.
  • Église Saint-Germain.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Saint-Germain-la-Poterie

Les armes de Saint-Germain-la-Poterie se blasonnent ainsi :

De sinople au pal cousu de gueules accompagné, au canton semestre, d’une fleur de chardon tigée de feuillé de deux pièces du même, à la bande d’or brochant sur le tout, chargé de deux branches de houx feuillées de quatre pièces, fruitées de trois pièces de gueules. * Il y a là non-respect de la règle de contrariété des couleurs : ces armes sont fautives.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 2 avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 2 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 2 avril 2021).
  4. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Beauvais », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le 2 avril 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 2 avril 2021).
  6. Eurasie Express (8 mai 2015)
  7. Frédéric Charpier, Histoire de l'extrême-gauche trostkiste : de 1929 à nos jours, Editions 1, 2002 (ISBN 978-2846120678).
  8. Kosta Christitch, La Résistance serbe, Chroniques, L'Âge d'Homme, 1999, (ISBN 978-2825112854).
  9. Yves-Marc Ajchenbaum, À la vie à la mort, Histoire du journal Combat 1941-1974, Le Monde Éditions, 1994 (ISBN 978-2878990928).
  10. Le Maitron : fiche de Martin Monath
  11. « Saint-Germain-la-Poterie », Cartes de France (consulté le 30 septembre 2014).
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  16. « Évolution et structure de la population à Saint-Germain-la-Poterie en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 12 novembre 2010).
  17. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 12 novembre 2010).