Saint-Germain-de-Montgommery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Germain.
Saint-Germain-de-Montgommery
Image illustrative de l'article Saint-Germain-de-Montgommery
Blason de Saint-Germain-de-Montgommery
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Canton Livarot
Intercommunalité Communauté d'agglomération Lisieux Normandie
Maire délégué Jean-Marie Morin
Code postal 14140
Code commune 14583
Démographie
Population 164 hab. (2014)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 56′ 36″ nord, 0° 10′ 22″ est
Altitude Min. 83 m – Max. 233 m
Superficie 8,13 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Val-de-Vie
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 15.svg
Saint-Germain-de-Montgommery

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 15.svg
Saint-Germain-de-Montgommery

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Saint-Germain-de-Montgommery

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Saint-Germain-de-Montgommery

Saint-Germain-de-Montgommery est une ancienne commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Val-de-Vie[1].

Elle est peuplée de 164 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Non loin de la maison forte des Tournelles, au lieu dit Mons Gomeric, motte circulaire de 80 m de diamètre avec rempart de terre et fossés, édifié par Robert, compagnon de Rollon, premier duc de Normandie sur la terre qu'il avait reçu entre Livarot et Argentan. Roger II de Montgomery, petit-fils de Robert, prend la tête des barons normands qui refusaient de reconnaître le jeune Guillaume dit le Bâtard, comme duc de Normandie. Alain, comte de Bretagne et régent de Normandie, oncle et tuteur du jeune duc, vient lui porter secours et met le siège devant Montgomery où Roger II s'est réfugié. Roger II parvient à s'enfuir, pour aller se réfugier auprès du roi de France. Pour se venger, Alain met le feu au bourg et au château, en 1044. Pendant qu'il contemple l'incendie, quelqu'un frotte les rênes et la bride de son cheval avec du poison. Alain est transporté à Vimoutiers où il meurt dans des douleurs atroces. Roger II revient avec Henri Ier, roi de France, et construit un autre fort à Sainte-Foy.

Guillaume le Conquérant ne sera pas rancunier, et demandera à Roger II de l'accompagner pour conquérir l'Angleterre. Sa cavalerie fera merveille à Hastings et sera largement responsable de la victoire finale. Guillaume le récompense en lui donnant les comtés de Shrewsbury, de Shropshire, la ville de Chichester, etc. Roger II meurt en 1096. Parmi ses enfants, Arnold épouse la fille du roi d'Irlande, dont le maréchal de Montgomery, duc d'El Alamein, commandant des forces alliés en 1944 est l'un des descendants directs. Une très ancienne tradition française exige d'écrire Montgomery avec un M et non avec deux.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Germain-de-Montgommery Blason Écartelé au 1) et au 4) d'azur aux trois fleurs de lys d'or, au 2) et 3) de gueules aux trois bagues d'or chatonnées d'azur.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? 1989 Georges Courtonne    
1989[2] 2014 André Gaubert SE Agriculteur
2014[3] En cours Jean-Marie Morin SE Retraité des travaux publics
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 164 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2006, 2011, 2016, etc. pour Saint-Germain-de-Montgommery[4]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
492 450 458 284 432 405 398 365 347
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
335 319 295 277 276 264 252 242 217
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
210 227 210 182 200 181 193 176 169
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
147 144 110 134 147 163 158 159 164
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Daniel Courtonne, fabricant d'un camembert, le Royal Montgommery, considéré comme « le meilleur du monde », qui fournissait le général de Gaulle, et qui était aussi le préféré de l'acteur Michel Simon [7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « recueil des actes administratifs du Calvados »
  2. « La liste du maire, André Gaubert, et des sortants », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 19 août 2014)
  3. « Jean-Marie Morin prend la tête de la mairie », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 19 août 2014)
  4. Date du prochain recensement à Saint-Germain-de-Montgommery, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. Dominique Lacout, Le Livre noir de la Cuisine.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :