Saint-Germain-de-Marencennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Germain.
Saint-Germain-de-Marencennes
La mairie.
La mairie.
Blason de Saint-Germain-de-Marencennes
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement Rochefort
Canton Surgères
Intercommunalité Communauté de communes de Surgères
Maire
Mandat
Walter Garcia
2014-2020
Code postal 17700
Code commune 17340
Démographie
Gentilé Marancennais
Population
municipale
1 212 hab. (2015 en augmentation de 1,93 % par rapport à 2010)
Densité 74 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 04′ 44″ nord, 0° 47′ 16″ ouest
Altitude Min. 1 m
Max. 38 m
Superficie 16,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte administrative de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Saint-Germain-de-Marencennes

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Saint-Germain-de-Marencennes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Germain-de-Marencennes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Germain-de-Marencennes
Liens
Site web http://www.saint-germain-de-marencennes.fr

Saint-Germain-de-Marencennes est une commune du sud-ouest de la France située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine). Ses habitants sont appelés les Marancennais et les Marancennaises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Germain-de-Marencennes[2]
Péré Surgères
Landrais Saint-Germain-de-Marencennes[2] Vandré
Muron Genouillé

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la petite rivière de la Gères, unique affluent de la Devise. Le site de confluence est situé au lieu-dit Le Gué-Charreau. Le cours est ensuite canalisé et devient le canal de Charras.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
De gueules au soleil d’or accompagné de trois poires du même, celle du chef à dextre en barre et celle du chef à senestre en bande ; au chef d’or chargé d’une aigle de sable.
Commentaires : Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs [3]
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2006 Michel Massé    
2006 2008 Joël Massonneau    
2008 2014 Sylvie Rodier    
2014 en cours Walter Garcia SE Cadre supérieur

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

En 2017, la commune a été labellisée « une fleur » par le Conseil national de villes et villages fleuris de France[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6].

En 2015, la commune comptait 1 212 habitants[Note 1], en augmentation de 1,93 % par rapport à 2010 (Charente-Maritime : +2,83 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
413 384 424 433 580 605 609 572 1 199
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 238 1 334 1 337 1 213 1 261 1 258 1 125 1 024 967
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
900 895 879 762 788 718 694 716 778
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
790 806 895 974 1 079 1 038 1 105 1 189 1 212
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

  • L'industrie du meuble est présente dans la commune avec la Sofec usine de production de cuisines.
  • L'industrie est également représentée par la présence d'une importante minoterie industrielle qui est, le plus gros établissement de production de farines pour la panification de la Charente-Maritime. Cette usine de meunerie industrielle travaille étroitement avec l'ÉNILIA-ENSMIC de Surgères où un moulin-pilote, unique en Europe, a été édifié.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Germain. Cette église qui se trouve à la jonction des deux anciens villages Saint-Germain et Marencennes, a été construite en 1861.
  • Le Moulin Sirat. C'est le dernier moulin à vent sur la douzaine de moulins qui existaient autrefois à Saint-Gemain-de-Marencennes. Il date de 1813 et a fonctionné jusqu'au début du XXe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :