Saint-Géry (Lot)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Géry
Saint-Géry (Lot)
L'église Saint-Géry au sein du bourg.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lot
Arrondissement Cahors
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Grand Cahors
Statut Commune déléguée
Maire délégué Bernard Austruy
2017-2020
Code postal 46330
Code commune 46268
Démographie
Population 442 hab. (2014 en diminution de -4.95 % par rapport à 2009)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 28′ 46″ nord, 1° 34′ 55″ est
Altitude Min. 120 m
Max. 348 m
Superficie 13,58 km2
Élections
Départementales Causse et Vallées
Historique
Date de fusion
Commune(s) d'intégration Saint Géry-Vers
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Lot
Voir sur la carte administrative du Lot
City locator 15.svg
Saint-Géry
Géolocalisation sur la carte : Lot
Voir sur la carte topographique du Lot
City locator 15.svg
Saint-Géry
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Saint-Géry
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Saint-Géry

Saint-Géry est une ancienne commune française, située dans le département du Lot en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Cahors située dans le Quercy, sur l'ancienne route nationale 662 entre Vers et Saint-Cirq-Lapopie.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Saint-Géry se situe entre un climat océanique aquitain dégradé et un climat continental peu marqué.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Saint-Géry est basé sur l'hagiotoponyme chrétien Georgius. Géry serait issu de Jòrdi[2]. Le village doit son nom à Saint Géry (aussi nommé Desiderius), évêque de Cahors et bâtisseur au VIIe siècle. Pierre Grimal, quercynois de souche et historien de la Rome antique suppose que saint Géry possédait une villa à l'emplacement du village. [3]


Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Géry Blason
D’argent à la bande de gueules accompagnée de six croisettes du même ordonnées en orle, 3 en chef et 3 en pointe.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
1802 1807 Antoine Milhau    
1808 1814 François Balitrand    
1814 1816 Jean-antoine Lamoure    
1816 1832 Antoine Dilhac    
1832 1835 Hugues Dablanc    
1835 1840 Jean-antoine Lamoure    
1840 1848 Hugues Dablanc    
1848 1870 Antoine Desplats    
1870 1871 Andissac    
1871 1886 Paul Dilhac    
1887 1900 Raymond Cayla    
05.1900 08.1900 Jean Marrou    
1900 1909 Raymond Cayla    
1909 1919 Edouard Rey    
1919 1927 Louis Bulit    
1927 1937 Jean Rigouste    
1937 1947 Louis Descremps    
1947 1953 Léopold Andissac    
1953 1959 Louis Descremps    
1959 1971 Henri Boissel    
1971 1978 Roger Couderc    
1978 1985 Pierre Descremps    
1985 2003 Michel Dols    
2003 En cours Bernard Austruy    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 442 habitants, en diminution de −4,95 % par rapport à 2009 (Lot : 0,05 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
747829834880952919908960900
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
994908881885803839823701668
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
623634570510447436398356356
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
356345317318300349445444442
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

La base technique d’entretien et d’hivernage à bateaux de Saint-Géry est géré par la Chambre de commerce et d'industrie du Lot.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean G. Astruc, Jacques Rey, Thierry Pélissié, Michel Lorblanchet, Monique Vianney-Liaud, Jacques Galharague, Carte géologique de la France à 1/50 000 - Saint-Géry, Éditiond du BRGM Service géologique national, Orléans, 1992, (ISBN 2-7159-1857-7) (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Gaston Bazalgues, « Les noms des communes du Parc », Les cahiers scientifiques du Parc naturel régional des Causses du Quercy, vol. 1,‎ , p. 116 (lire en ligne)
  3. Pierre Grimal, Le Quercy de Pierre Grimal, Paris, Arthaud, , 278 p., chapitres 5 et 6
  4. « Les maires de Saint-Géry », sur Site francegenweb, (consulté le 27 juillet 2019).
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.