Saint-Généroux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Généroux
Le pont roman de Saint-Généroux sur le Thouet.
Le pont roman de Saint-Généroux sur le Thouet.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Deux-Sèvres
Arrondissement Parthenay
Canton Le Val de Thouet
Intercommunalité Communauté de communes du Thouarsais
Maire
Mandat
Cyril Duhem
2014-2020
Code postal 79600
Code commune 79252
Démographie
Population
municipale
369 hab. (2015 en diminution de 0,81 % par rapport à 2010)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 53′ 06″ nord, 0° 08′ 09″ ouest
Altitude Min. 57 m
Max. 109 m
Superficie 20,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte administrative des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Saint-Généroux

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte topographique des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Saint-Généroux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Généroux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Généroux

Saint-Généroux est une commune du Centre-Ouest de la France située dans le département des Deux-Sèvres en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Thouet en amont du pont de Saint-Généroux.

Au nord du département des Deux-Sèvres, la commune de Saint-Généroux est arrosée par un affluent de la Loire, le Thouet.

En distances orthodromiques, ce bourg est situé au croisement des routes départementales 145 et 147, six kilomètres au nord d'Airvault et douze kilomètres au sud-sud-est de Thouars.

La départementale 121 passe également à l'ouest de la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Généroux
Taizé-Maulais Oiron
Saint-Varent Saint-Généroux Irais
Airvault Availles-Thouarsais

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1971 1989 Paul Fautrat    
1989 1995 Jean-Jacques Seranno    
1995 2014 Louis-Marie Champême    
2014 en cours Cyril Duhem    

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

En 2017, la commune a été labellisée « deux fleurs » par le Conseil national de villes et villages fleuris de France[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2015, la commune comptait 369 habitants[Note 1], en diminution de 0,81 % par rapport à 2010 (Deux-Sèvres : +1,4 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
419 422 426 412 432 452 469 482 482
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
473 489 504 526 501 556 526 538 514
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
507 493 476 447 420 412 406 450 457
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
404 369 331 344 351 296 298 370 362
2015 - - - - - - - -
369 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Ruines de l'ancien couvent (autour de l'église) ;
  • Pont roman sur le Thouet, inscrit depuis 1926[7]. Le pont roman a été construit par les moines de Saint-Jouin-de-Marnes au cours des XIIe et XIIIe siècles. Il se compose de cinq arches dont deux présentent des refuges piétons aménagés sur des avant-becs triangulaires en amont. Les arcs sont en plein cintre pour les trois du centre et brisés pour les deux autres. Long de 126 m, il est revêtu d'une chaussée pavée de plus de 80 m de long, qui lui donne un cachet remarquable.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Généroux (VIe siècle), romain d'origine, moine puis abbé à Saint-Jouin-de-Marnes ; fêté le 16 juillet en Occident et le 10 juillet en Orient.
  • François Villon (XVe siècle) cite "Saint Genéroux en Poitou". Se je parle ung poy poictevin, Ice m'ont deux dames apris. Illes sont tres belles et gentes, Demourans a Saint Generou Prez Saint Julïen de Voventes, Marche de Bretaigne a Poictou.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]