Saint-Fort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Fort (homonymie).

Saint-Fort
Saint-Fort
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Métropole Mayenne
Arrondissement Château-Gontier
Canton Azé
Statut Commune déléguée
Maire délégué Gérard Prioux
2019-2020
Code postal 53200
Code commune 53215
Démographie
Gentilé Saint-Fortais
Population 1 654 hab. (2016 en augmentation de 5,69 % par rapport à 2011)
Densité 153 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 47′ 51″ nord, 0° 43′ 17″ ouest
Altitude Min. 22 m
Max. 88 m
Superficie 10,79 km2
Historique
Date de fusion 2019
Commune(s) d’intégration Château-Gontier-sur-Mayenne
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte administrative de la Mayenne
City locator 15.svg
Saint-Fort

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte topographique de la Mayenne
City locator 15.svg
Saint-Fort

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Saint-Fort

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Saint-Fort

Saint-Fort est une commune déléguée française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 1 654 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe dans le sud-Mayenne, à 4 km de la ville de Château-Gontier, par 48° 7' 25" de latitude nord, 3° 3' 25" de longitude ouest, à la fois au sud du canton et de l’arrondissement de Château-Gontier, au sud par conséquent du département.

La commune de Saint-Fort est limitée : au nord par celle de Château-Gontier, au nord est par celle d'Azé, dont elle est séparée par la Mayenne, à l’est et au sud par celle de Ménil ; au sud-ouest par celle de Chemazé, et à l'ouest par celle de Bazouges (associée à Château-Gontier). Elle affecte, dans l’ensemble, la forme d'un parallélogramme irrégulier, orienté du sud-ouest au nord-est. Sa plus grande longueur, du nord au sud, est de 4,5 km et sa plus grande largeur, de l’est à l’ouest de 3,8 km.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le gentilé est Saint-Fortais.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune faisait partie de la sénéchaussée angevine de Château-Gontier dépendante de la sénéchaussée principale d'Angers depuis le Moyen Âge jusqu'à la Révolution française.

En 1790, lors de la création des départements français, une partie de Haut-Anjou a formé le sud mayennais sous l'appellation de Mayenne angevine.

Le , la commune de Saint-Fort fusionne avec Azé et Château-Gontier pour former la commune nouvelle de Château-Gontier-sur-Mayenne dont la création est actée par un arrêté préfectoral du [1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Administration actuelle[modifier | modifier le code]

Depuis le 1er janvier 2019 Saint-Fort constitue une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Château-Gontier-sur-Mayenne, et dispose d'un maire délégué.

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2019 En cours Gérard Prioux [2] DVD Cadre technique
Les données manquantes sont à compléter.

Administration ancienne[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1865 1869 Armand Gourdon    
1869 1884 Pierre Fautras    
1884 1892 Théodore Girandier    
1892 1912 René Paillard    
1912 1942 Desnoes    
1942 1945 Arsène Landelle    
1945 1989 Louis Fourmond    
1989[3] mars 2014 Patrick Fourmond UDI  
mars 2014[4] décembre 2018 Gérard Prioux DVD Cadre technique
Les données manquantes sont à compléter.
L'espace Jacques-Brel.
L'école Yves-Duteil.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2016, la commune comptait 1 654 habitants[Note 2], en augmentation de 5,69 % par rapport à 2011 (Mayenne : +0,21 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
284281266599552614611670784
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
756754510485499456483492486
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
487471463442445438454482457
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
4374305448231 1891 5711 5781 5791 580
2013 2016 - - - - - - -
1 6321 654-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église.
L'écluse de Pendu.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Veaux, « Arrêté préfectoral portant création de la commune nouvelle de Château-Gontier-sur-Mayenne », Recueil des actes administratifs n°53-2018-105,‎ , p. 7-10 (lire en ligne [PDF])
  2. « Philippe Henry élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 16 janvier 2019)
  3. « Le maire Patrick Fourmond ne se représentera pas en mars », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 2 novembre 2015)
  4. « L'adjoint sortant Gérard Prioux a été élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 2 novembre 2015)
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.