Saint-Clar-de-Rivière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint Clar et Rivière (homonymie).

Saint-Clar-de-Rivière
Saint-Clar-de-Rivière
Le château.
Blason de Saint-Clar-de-Rivière
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Muret
Canton Muret
Intercommunalité Le Muretain Agglo
Maire
Mandat
Étienne Gasquet
2014-2020
Code postal 31600
Code commune 31475
Démographie
Gentilé Saint-Clarais
Population
municipale
1 336 hab. (2016 en augmentation de 16,07 % par rapport à 2011)
Densité 133 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 28′ 02″ nord, 1° 12′ 57″ est
Altitude Min. 181 m
Max. 228 m
Superficie 10,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Midi-Pyrénées

Voir sur la carte administrative de Midi-Pyrénées
City locator 14.svg
Saint-Clar-de-Rivière

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Saint-Clar-de-Rivière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Clar-de-Rivière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Clar-de-Rivière
Liens
Site web saintclarderiviere.fr/

Saint-Clar-de-Rivière est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Toulouse située à 8 km à l'ouest de Muret.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Saint-Clar-de-Rivière est limitrophe de sept autres communes.

Carte de la commune de Saint-Clar-de-Rivière et de ses proches communes.
Communes limitrophes de Saint-Clar-de-Rivière[1]
Sainte-Foy-de-Peyrolières Saint-Lys Lamasquère
Cambernard Saint-Clar-de-Rivière[1] Muret
Lherm Labastidette

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par le Touch et ses affluents la Saudrune et le ruisseau du Montant.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune de est de 1 007 hectares ; son altitude varie de 181 à 228 mètres[2].

Transports et communications[modifier | modifier le code]

Accès par l'autoroute A64, sortie Sortie 34 Muret. lignes régulières de transport interurbain réseau Arc-en-ciel (anciennement SEMVAT) (ligne 41 - gare de Muret et ligne 63 - Toulouse gare routière)[3], (ainsi que par les transports TAMtam de la communauté d'agglomération du Muretain service à la demande, entièrement gratuit[4], remplacé par le bus Tisséo n°312 depuis le du 8 janvier 2018 pour se rendre à Muret).

Voir aussi l'ancienne ligne de Toulouse à Boulogne-sur-Gesse et l'ancienne gare de Saint-Clar-de-Rivière.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Durant la Révolution, la commune, alors dénommée Saint-Clar, porte le nom de Plaizance-d'Encataly[5].
Le suffixe de-Rivière a été ajouté au nom de la commune en 1936[5].

Le nom de la commune en occitan gascon est Sent Clar de Ribèra.

Les habitants s’appellent les Saint-Clarais et les Saint-Claraises[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune était peuplé dès le Paléolithique inférieur; comme le montre le mobilier préhistorique récolté et étudié par Henri Breuil.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 500 et 1 499 habitants, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de quinze[7],[8].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de la sixième circonscription de la Haute-Garonne de la communauté d'agglomération du Muretain et du canton de Muret.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Étienne Gasquet DVG Retraité Fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10].

En 2016, la commune comptait 1 336 habitants[Note 1], en augmentation de 16,07 % par rapport à 2011 (Haute-Garonne : +6,98 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
494600545559568564564610609
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
554544547506520528527506443
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
463436405337304300331307328
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
3163505035857438721 0931 1511 336
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[12] 1975[12] 1982[12] 1990[12] 1999[12] 2006[13] 2009[14] 2013[15]
Rang de la commune dans le département 219 141 155 151 158 142 142 145
Nombre de communes du département 592 582 586 588 588 588 589 589

Économie[modifier | modifier le code]

L'agriculture basée sur la culture de céréales (maïs, blé…) a encore une place importante mais tend à diminuer en faveur de zones résidentielles liées à la proximité de l'agglomération toulousaine.

Vie pratique[modifier | modifier le code]

Service public[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Saint-Clar-de-Rivière fait partie de l'académie de Toulouse.

La commune de Saint-Clar-de-Rivière possède un groupe scolaire comprenant une école maternelle et une école élémentaire.

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Chasse, pétanque,

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

La collecte et le traitement des déchets des ménages et des déchets assimilés ainsi que la protection et la mise en valeur de l'environnement se font dans le cadre de la communauté d'agglomération du Muretain[16].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Clar-de-Rivière Blason D'or à la croix pattée de gueules cantonnée aux 1er et 4e d'un lion de sable, celui du 1er quartier contourné, au 2e d'une rose tigée et feuillée de sable, au 3e d'un chêne du même.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  3. http://saintclarderiviere.fr/transports.php
  4. http://agglo-muretain.fr/fr/habiter-vivre/transports-tamtam/tamtam.html
  5. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. habitants.fr, « Haute-Garonne > Saint-Clar-de-Rivière (31600) » (consulté le 11 février 2012)
  7. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  8. http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014/(path)/MN2014/031/031475.html.
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  12. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016).
  13. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  14. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  15. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  16. http://www.agglo-muretain.fr/fr/habiter-vivre/environnement-dechets/l-actualite-dechetteries.html
  17. Catalogue photographique d'œuvres d'Auguste Zamoyski réalisé à Saint-Clar-de-Rivière par Eustache Kossakowski en 1968, disponible sur le site du Musée d'Art Moderne de Varsovie