Saint-Cirq (Dordogne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Cirq.

Saint-Cirq
Saint-Cirq (Dordogne)
Le haut du village de saint-Cirq, près de la grotte du Sorcier.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Sarlat-la-Canéda
Canton Vallée de l'Homme
Intercommunalité Communauté de communes de la Vallée de l'Homme
Maire
Mandat
Jean-Claude Rougier
2014-2020
Code postal 24260
Code commune 24389
Démographie
Gentilé Saint-Cirquois
Population
municipale
130 hab. (2015 en augmentation de 15,04 % par rapport à 2010)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 55′ 31″ nord, 0° 58′ 13″ est
Altitude Min. 54 m
Max. 215 m
Superficie 5,96 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Saint-Cirq

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Saint-Cirq

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Cirq

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Cirq

Saint-Cirq est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Au , elle sera intégrée en tant que commune déléguée au sein de la commune nouvelle des Eyzies.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Saint-Cirq est placé rive droite de la Vézère, plaqué au creux d’une grande falaise que frangent les chênes verts et les genévriers.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

En 2018, année précédant la création de la commune nouvelle des Eyzies, Saint-Cirq est limitrophe de cinq autres communes.

Communes limitrophes de Saint-Cirq
Savignac-de-Miremont Manaurie
Le Bugue Saint-Cirq Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil
Campagne

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Villages, hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Outre le bourg de Saint-Cirq proprement dit, le territoire se compose d'autres villages ou hameaux, ainsi que de lieux-dits[1] :

  • la Barde
  • le Bigayre
  • Capderoussy
  • le Clauzel
  • la Combe
  • la Coste
  • Fontpéou
  • Fontvidal
  • le Grelier
  • Grotte du Sorcier
  • Labeille
  • Maisonneuve
  • le Manoir
  • Pébérou
  • la Pêche
  • les Places
  • les Plagnes
  • la Queyrelie
  • le Raysse
  • les Ribeyries
  • Suscanaval
  • Trou de la Combe

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune provient de saint Cyr, honoré dans l'église paroissiale qui porte son nom, dont les formes occitanes du nom, à partir de Cyricus, sont notamment Circ et Cirgue.

En occitan, la commune porte le nom de Sent Circ[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La falaise dominant le village abrite une grotte préhistorique la « grotte du Sorcier » (ou grotte de Saint-Cirq) qui offre quelques dizaines de gravures datées de 13 000 ans av. J.-C., dont un très beau cheval pommelé et une exceptionnelle représentation masculine.

Le , la commune nouvelle des Eyzies résultant de la fusion de la commune avec Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil et Manaurie est créée avec pour une prise d'effet au [3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Cirq a, dès 1790, été rattachée au canton du Bugue qui dépendait du district de Montignac jusqu'en 1795, date de suppression des districts. En 1801, ce canton est rattaché à l'arrondissement de Sarlat (devenu l'arrondissement de Sarlat-la-Canéda en 1965)[4].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Fin 2000, Saint-Cirq intègre dès sa création la communauté de communes Terre de Cro-Magnon. Celle-ci est dissoute au et remplacée au par la communauté de communes de la Vallée de l'Homme.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La population de la commune étant comprise entre 100 et 499 habitants au recensement de 2011, onze conseillers municipaux ont été élus en 2014[5],[6].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
  2001 Gérard Pilaprat[Note 1]    
mai 2001[7] (réélu en mars 2014) en cours Jean-Claude Rougier SE Retraité agricole

Instances judiciaires[modifier | modifier le code]

Dans les domaines judiciaire et administratif, Saint-Cirq relève[8] :

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Saint-Cirq se nomment les Saint-Cirquois[9].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[11].

En 2015, la commune comptait 130 habitants[Note 2], en augmentation de 15,04 % par rapport à 2010 (Dordogne : +0,31 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
324321242274298310298327344
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
303289294291272271247232234
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
212197168164160153147133151
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
153136117105104106112113126
2015 - - - - - - - -
130--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2015[13], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent quarante-six personnes, soit 35,4 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (huit) est resté stable par rapport à 2010 et le taux de chômage de cette population active s'établit à 17,8 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au , la commune compte seize établissements[14], dont dix au niveau des commerces, transports ou services, trois dans la construction, deux dans l'industrie, et un relatif au secteur administratif[15].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Décédé en fonctions.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Géoportail, « St-Cirq » (consulté le 1er novembre 2018).
  2. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 24 mars 2014.
  3. « recueil des actes administratifs de la Dordogne » [PDF], (consulté le 18 octobre 2018), p. 72-76
  4. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Article L2121-2 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance, consulté le 20 octobre 2018.
  6. Résultats des élections municipales et communautaires 2014 sur le site du ministère de l'Intérieur, consulté le 20 octobre 2018.
  7. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 29 août 2014.
  8. « Annuaire des juridictions d'une commune », sur le site du ministère de la Justice (consulté le 11 novembre 2018).
  9. Nom des habitants des communes françaises sur le site habitants.fr, consulté le 1er novembre 2018.
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  13. Dossier complet - Commune de Saint-Cirq (24389) - Activités, emploi et chômage - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 20 octobre 2018.
  14. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 20 octobre 2018).
  15. Dossier complet - Commune de Saint-Cirq (24389) - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 20 octobre 2018.
  16. « Grotte ornée de gravures préhistoriques, dite aussi Grotte du Sorcier », notice no PA00082813, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 20 octobre 2018.
  17. Guy Penaud, Dictionnaire des châteaux du Périgord, éditions Sud Ouest, 1996, (ISBN 2-87901-221-X), p. 206.
  18. Guy Penaud, Dictionnaire des châteaux du Périgord, éditions Sud Ouest, 1996, (ISBN 2-87901-221-X), p. 84.