Saint-Cernin-de-Larche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Cernin et Larche.

Saint-Cernin-de-Larche
Saint-Cernin-de-Larche
L'église Saint-Saturnin.
Blason de Saint-Cernin-de-Larche
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze
Arrondissement Brive-la-Gaillarde
Canton Saint-Pantaléon-de-Larche
Intercommunalité Communauté d'agglomération du bassin de Brive
Maire
Mandat
Sylvie Lorenzon
2014-2020
Code postal 19600
Code commune 19191
Démographie
Gentilé Saint-Cerninois, Saint-Cerninoises[1]
Population
municipale
655 hab. (2016 en augmentation de 6,5 % par rapport à 2011)
Densité 72 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 06′ 14″ nord, 1° 24′ 57″ est
Altitude Min. 105 m
Max. 312 m
Superficie 9,15 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte administrative de la Corrèze
City locator 14.svg
Saint-Cernin-de-Larche

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte topographique de la Corrèze
City locator 14.svg
Saint-Cernin-de-Larche

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Cernin-de-Larche

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Cernin-de-Larche

Saint-Cernin-de-Larche est une commune française située dans le département de la Corrèze, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

La Couze dans sa traversée du village de Saint-Cernin-de-Larche.

Saint-Cernin-de-Larche est une commune du sud-ouest de la Corrèze, limitrophe du département de la Dordogne. Elle est arrosée par la Couze, un affluent de la Vézère.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Saint-Cernin-de-Larche est limitrophe avec cinq autres communes, dont une dans le département de la Dordogne.

Communes limitrophes de Saint-Cernin-de-Larche
Larche Lissac-sur-Couze
Les Coteaux Périgourdins
(Dordogne)
Saint-Cernin-de-Larche
Chartrier-Ferrière Chasteaux

Histoire[modifier | modifier le code]

Saint-Cernin-de-Larche (anciennement écrit Saint-Sernin-de-Larche) était une possession de la vicomté de Turenne, comme le rappelle le franc-canton aux armes de Turenne figurant sur le blason de la commune.

Sous la Révolution, pour suivre un décret de la Convention, la commune change de nom pour L'Union[2].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Saint-Cernin-de-Larche

Les armes de Saint-Cernin-de-Larche se blasonnent ainsi : « D'argent à trois mouchetures d'hermine de sable, au franc-canton coticé d'or et de gueules de douze pièces. ».

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie, « don du docteur Laffon ».
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Gérard Eymard    
mars 2014 En cours Sylvie Lorenzon   Retraitée de l'enseignement

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2016, la commune comptait 655 habitants[Note 1], en augmentation de 6,5 % par rapport à 2011 (Corrèze : -0,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
609585681588602622590630643
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
622589566551550541530513514
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
446448421324365346366337300
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
309309297319425456546558633
2016 - - - - - - - -
655--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]