Saint-Camille-de-Lellis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne pas confondre avec la municipalité de Saint-Camille située en Estrie.
image illustrant la Chaudière-Appalaches
Cet article est une ébauche concernant la Chaudière-Appalaches.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Saint-Camille-de-Lellis
Église Saint-Camille
Église Saint-Camille
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Chaudière-Appalaches
Subdivision régionale Les Etchemins
Statut municipal Municipalité de paroisse
Maire
Mandat
Adélard Couture
2013 - 2017
Constitution
Démographie
Gentilé Camillois, oise
Population 826 hab. (2014)
Densité 3,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 27′ 00″ Nord 70° 11′ 00″ Ouest / 46.450005, -70.183338
Superficie 25 089 ha = 250,89 km2
Divers
Code géographique 28070
Localisation
Localisation de Saint-Camille-de-Lellis dans Les Etchemins
Localisation de Saint-Camille-de-Lellis dans Les Etchemins

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative de la zone Québec (conique)
City locator 14.svg
Saint-Camille-de-Lellis

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique de la zone Québec (conique)
City locator 14.svg
Saint-Camille-de-Lellis

Saint-Camille-de-Lellis est une municipalité de paroisse dans la municipalité régionale de comté des Etchemins au Québec, située dans la région administrative de Chaudière-Appalaches[1],[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom Saint-Camille rappelle la mémoire du curé fondateur, le père Camille-Stanislas Brochu (1844-1905). Le village est souvent désigné sous le nom de Saint-Camille-de-Bellechasse marquant l'attachement au canton de Bellechasse sur lequel une partie de la municipalité est érigée et par le fait même à l'ancien comté de Bellechasse[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Géographie physique[modifier | modifier le code]

La municipalité de paroisse de Saint-Camille-de-Lellis occupe un grand territoire de 252,08 km, le plus grand de la MRC des Etchemins. La municipalité partage ses frontières avec l'État du Maine au sud, avec Saint-Just-de-Bretenières à l'est, avec Saint-Magloire et Sainte-Sabine au nord et finalement avec Sainte-Justine et Saint-Cyprien à l'ouest.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de Saint-Camille est drainé par la rivière Daaquam vers le fleuve Saint-Jean et ne fait donc pas partie du bassin du fleuve Saint-Laurent. Saint-Camille est traversée par plusieurs petites rivières et ruisseaux. La paroisse est aussi parsemée de plusieurs lacs, entre autres les lacs à l'Envers, Pouliot et Rémillard.

Flore[modifier | modifier le code]

Saint-Camille-de-Lellis étant située dans la forêt mixte, on y retrouve des feuillus ainsi que des conifères. Le couvert forestier, qui domine une grande proportion de la municipalité, est dominé par l'érable à sucre, l'érable rouge, le bouleau jaune, le bouleau à papier ainsi que le peuplier faux-tremble pour les feuillus. Parmi les conifères nous retrouvons le sapin baumier, l'épinette noire, le thuya occidental, le mélèze laricin et le pin blanc d'Amérique.

Faune[modifier | modifier le code]

La municipalité abrite de nombreux mammifères communs du Québec sur son territoire comme l'orignal, le cerf de Virginie, le castor, la marmotte commune, l'écureuil roux et le tamia rayé.

Dans les ruisseaux nous retrouvons principalement de l'omble de fontaine (truite mouchetée). Du maskinongé peut être pêché dans la rivière Daaquam.

Environnement[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas d'aire protégée sur le territoire de la municipalité de Saint-Camille-de-Lellis mais un écosystème forestier exceptionnel est présent sur le territoire municipal : la forêt ancienne de Saint-Camille-de-Lellis.

Géographie humaine[modifier | modifier le code]

Transport[modifier | modifier le code]

Le seul moyen de se déplacer sur de longues distances est l'automobile. Bien que le chemin de fer ait été important pour le développement de la municipalité, plus aucun train n'y passe depuis quelques années et l'ancienne gare de Saint-Camille n'est plus sur son site original; le cas est semblable pour Sainte-Sabine-Station. La gare la plus proche est donc celle de Montmagny située 80 kilomètres plus au nord, et l'aéroport le plus proche est lui aussi à Montmagny.

Les principales routes d'accès de Saint-Camille sont les routes 204 et 281. La municipalité, bien que frontalière, n'a pas de poste de douanes.

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

La municipalité de Saint-Camille s'est développée autour d'un noyau urbain, le village de Saint-Camille-de-Bellechasse, mais aussi autour de deux noyaux autour des deux gares ; Saint-Camille et Sainte-Sabine-Station.

Un parc industriel est installé dans le village et est situé sur la rue Industrielle. Un deuxième secteur industriel est situé sur la rue Laliberté.

Histoire[modifier | modifier le code]

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 11 janvier 1904 : Fondation de la municipalité de paroisse de Saint-Camille-de-Lellis
  • 19 mars 1921 : Constitution de la municipalité de paroisse de Saint-Camille de Lellis.
  • 15 mars 1969 : La municipalité de paroisse de Saint-Camille de Lellis change son nom pour Saint-Camille-de-Lellis.

Les origines[modifier | modifier le code]

Les débuts de Saint-Camille remontent à l'époque où les Amérindiens chassaient et pêchaient sur le territoire. Par la suite, plusieurs bûcherons vinrent occuper des camps sur ce que serait la future municipalité de Saint-Camille. En 1896, une demande est faites auprès de l'évêque de Québec pour délimiter la nouvelle paroisse. La réponse arriva finalement en 1898, deux ans plus tard, mais ce n'est qu'en 1903 que Saint-Camille devint une paroisse catholique et un an plus tard que la municipalité de la paroisse de Saint-Camille-de-Lellis fut officiellement créée.

En 1925, un grand incendie ravage le village; une grande partie des bâtiments construits avant l'incendie n'existent plus, dont l'église originale. Le couvent des Sœurs du Bon Pasteur datant de 1913 est toujours visible au centre du village[4].

Administration[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
963 907 904 844 -
(Sources : Recensement du Canada)

Armoiries[modifier | modifier le code]

En 1989, la municipalité se dote d'armoiries. Dans un écu stylisé, on retrouve en haut un écu rouge avec une croix dorée, symbole catholique, mais aussi un symbole de la municipalité voisine de Sainte-Justine, d'où vient une partie des colons. Cinq fleurs de lys se retrouvent au centre dans un bandeau bleu, chacune des fleurs représentant les cinq municipalités voisines.

En haut se trouvent un orignal et une truite mouchetée, représentant respectivement la chasse et la pêche. Au bas figurent des champs et des montagnes symbolisant le fait que Saint-Camille est située au sud de Bellechasse. L'écu est aussi entouré de feuilles d'érable symboles du Canada.

Par ailleurs, le lys rose est la fleur emblème de la municipalité[5].

Personnalités liés à la municipalité[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sainte-Sabine Saint-Magloire Saint-Just-de-Bretenières Rose des vents
Sainte-Justine N
O    Saint-Camille-de-Lellis    E
S
Saint-Cyprien États-Unis d'Amérique États-Unis, Flag of Maine.svg Maine